Accueil > Infos pratiques > Recevoir le sacrement des malades ou le sacrement du pardon > Sacrement du pardon
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet Yves Pelen : prêtre pénitencier pour le diocèse de Saint-Etienne

Pourquoi un prêtre pénitencier ?

La miséricorde de Dieu est l’un des plus beaux aspects du mystère chrétien. Le sacrement du pardon actualise dans nos vies de baptisés le grand don de la rémission des péchés. Par bonté, Dieu donne à l’Eglise de son Fils, Rédempteur des hommes, la joie de pardonner en son nom, par le ministère des prêtres. En Eglise, le prêtre écoute, exhorte et absout. Il le fait dans l’humilité de se savoir lui-même pécheur.

En suivant le Christ dans l’Evangile, l’Eglise appelle à la contrition et à la conversion qui constituent le cœur du sacrement du pardon. Certaines situations sont particulièrement délicates. L’Eglise universelle a prévu que chaque diocèse dispose d’un prêtre attentif à ces situations, ayant une solide expérience et bien formé. Il porte le nom de « prêtre pénitencier » (canon 508). Il est appelé ainsi car sa fonction l’amène à célébrer le sacrement de pénitence dans des cas très graves réservés à l’évêque. Le ministère du prêtre « pénitencier » s’exerce en délégation de l’évêque. Il suit strictement les règles habituelles du secret qui est total pour le for interne.

Les prêtres, ou d’autres personnes, auront à cœur d’y renvoyer les personnes lorsqu’ils discernent qu’un chemin plus spécifique les aidera. Ce peut être le cas de personnes mariées qui ne peuvent plus vivre ensemble (en vue d’un décret de séparation), de celles qui ressentent le besoin d’une réconciliation après un avortement ou bien de celles qui souhaitent réintégrer l’Eglise catholique après s’en être exclues (ayant demandé leur radiation des registres de baptême, par exemple).

L’expérience spirituelle de chacun montre qu’un chemin plus long se révèle souvent plus fécond pour accueillir une grande grâce que l’on aurait parfois voulu vivre trop rapidement. Il est cependant rappelé que l’évêque de Saint-Etienne accorde à tous les prêtres ayant reçu les pouvoirs de confesser la possibilité d’absoudre du péché d’avortement. Le sens ultime est celui du bien des fidèles.

Pour contacter le Père YVES PELEN, il convient de prendre rendez-vous (yves.pelen@wanadoo.fr)





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 09.09.2013 16:21 - Mis à jour le : 11.12.2013 17:10