Accueil > Actualités > Reportages et photos
Site spécial AVENT 2018

13.

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Week-end adoration du 6 et 7 octobre 2018

Retour des Missionnaires de la Très Sainte-Eucharistie sur notre Diocèse. Des conférences, des Eucharisties pour parler de l’adoration continue, de son sens profond. Quelques mots, quelques phrases à retenir et tout d’abord une question de notre évêque Mgr Sylvain Bataille qui nous rappelle l’essentiel Quelles sont les bases de notre vie de Baptisé ?... Elles se résument ainsi : Foi (confiance en Dieu) – Prière et Vie évangélique. Avec le Père Florian Racine

« Ne pouvez-vous pas veiller une heure avec Moi ». Cette demande pressante que Jésus fait à ses apôtres, au Jardin des Oliviers, nous est adressée à nous aussi aujourd’hui : toute aussi pressante. Regardons Marie au pied de la croix : Elle ne fait rien mais pour Jésus elle fait tout. Elle est là… C’est cela adorer « être là tout simplement ».

La plus belle historie d’Amour, c’est celle de l’âme qui se donne à Dieu : Le premier des pauvres c’est Jésus, Jésus qui a soif de notre amour. Sachons Lui donner ce que nous avons de plus précieux : du temps. Lui nous donnera la grâce pour vivre notre devoir d’état, pour aimer nos proches. Il nous apprendra à discerner sa présence dans cette petite hostie que nous recevons et que nous contemplons lorsque nous adorons et c’est là, au cœur de l’adoration, de ce temps donné gratuitement, qu’Il nous apprend à être vraiment présents aux plus pauvres. L’adoration nous aide à vivre la communion… Il nous suffit de nous remettre devant Dieu, tels que nous sommes, au cœur de nos pauvretés c’est ce qui nous permet d’accueillir le Don de la Paix : Jésus guérit notre cœur.

La victoire vient par les intercesseurs - Moïse, pendant le combat d’Israël contre les amalécites, a besoin d’Aaron et de Hur pour soutenir ses bras levés et sa prière. Lorsque les bras de Moïse s’alourdissaient les amalécites prenaient l’avantage, mais lorsque ses bras étaient levés vers le ciel Israël prenait l’avantage (Exode 17, 8-16). Dieu est source de la Victoire et la victoire vient, se concrétise, par les intercesseurs. Confirmation dans l’Evangile du paralytique : Lui ne peut aller vers Jésus ce sont ses amis qui l’amènent à Lui (Marc 2, 1-12)). Dieu a besoin d’intercesseurs qui se soutiennent, qui se succèdent inlassablement : Une personne avant moi et une après… A la chapelle nous sommes là pendant une heure afin de prier pour l’Eglise, pour notre Diocèse, pour la Mission et l’Evangélisation, pour les Vocations, pour porter le monde et notre ville.

En 2007 le cardinal Mauro Piacenza, qui avait en charge les prêtres au niveau mondial, demandait de vivre fidèlement l’adoration continue pour trois raisons.
-  Prier pour les vocations.
-  Demander pardon pour les agissements des prêtres.
-  Demander la sainteté du sacerdoce du Peuple de Dieu.
-  St-Paul dans sa première lettre aux Corinthiens (9, 16-27), prenait en exemple les sportifs qui s’entraînent et s’imposent une ascèse pour obtenir la victoire. Comme ces sportifs sachons nous imposer un rythme dans notre vie de prière : Il faut savoir s’engager et ne pas se complaire dans le ressenti. Deux mots sont essentiels pour tenir et avancer : Fidélité et régularité. Propos recueillis par Claudette Debray





Version imprimable de cet article Version imprimable
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Publié le : 23.11.2018 11:23