Accueil > Actualités > Reportages et photos > Visite Ad Limina de Mgr D. Lebrun à Rome
Don en ligne

galet Visite Ad limina à Rome : témoignage vidéo de Mgr Dominique Lebrun

Mgr Dominique Lebrun a été reçu par Benoît XVI vendredi 23 novembre 2012. Dans une petite vidéo, il nous raconte son expérience lors de cette visite Ad limina qui se termine vendredi 3 décembre 2012.

Les 36 évêques des provinces de Clermont, Lyon, Marseille, Montpellier, Toulouse sont à Rome du 23 novembre au 3 décembre 2012 en visite "ad limina".

Mgr. Dominique Lebrun, évêque de Saint-Etienne raconte son expérience lors de la visite Ad Limina

La communauté nouvelle Cançao Nova (Chant Nouveau), née au Brésil et installée en France sur le diocèse de Fréjus-Toulon, donne la parole aux évêques dans des vidéos en ligne sur son site Internet. Ici celle de Mgr Dominique Lebrun.

- Durée : 02:5

« Le moment le plus émouvant a été la rencontre avec le Pape lui même… « 


Mgr Lebrun a également enregistré une interview au micro de Philippe Lansac de RCF

JPEG - 69.9 ko
Au micro de RCF /©Photo libre de droit VF CEF

Rencontre avec le pape BenoîtXVI

JPEG - 25.8 ko
Des chocolats Weiss pour le pape/© service photo du Vatican

Dominique Lebrun et le pape Benoît XVI © service photo du Vatican


Programme

Programme de la visite


Les évêques de la Province de Lyon

Liste des évêques de la Province de Lyon


Visite ad limina : des repères pour comprendre

Sur le site de l’Eglise Catholique de France


Ad Limina : Les évêques du grand Sud de la France célèbrent la messe auprès du tombeau de saint Pierre.

C’est dans une basilique Saint-Pierre presque vide, à quelques heures de la célébration du 5e consistoire du pontificat de Benoît XVI, qu’un nouveau groupe d’évêques français en visite Ad Limina a célébré la messe le 24 novembre 2012 à l’aube. Près du tombeau de l’apôtre Pierre, le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a présidé cette messe avec une quarantaine d’évêques du quart Sud-Est de la France et du Midi, au deuxième jour de leur séjour à Rome.

Dans son homélie, l’archevêque de Lyon s’est arrêté sur “la foi“ de Pierre, l’apôtre choisi par le Christ pour bâtir son Eglise, évoquant “sa droiture et sa spontanéité“, mais aussi “ses faiblesses“. “Ici, comme Pierre, a assuré le cardinal Barbarin, nous venons demander au Seigneur qu’il affermisse notre foi, pour qu’à notre tour nous sachions servir celle de nos frères“.

Le haut prélat a notamment invité chacun des évêques à s’appuyer sur “l’exemple extraordinaire“ que représente l’apôtre Pierre qui a “intériorisé le cadeau que le Christ lui a fait et n’a (eu) de cesse, ensuite, de le donner à tout le monde“. Chacun a ainsi reçu dans son ministère apostolique une “grâce“ qui est “unique“, “car Dieu a une infinité d’amour pour chacun de ses enfants et donc pour chacun des évêques“, a poursuivi le cardinal Barbarin avant d’affirmer : “Notre mission à nous est de comprendre qui nous sommes, comment il nous aime, comment il nous veut, qu’est-ce qu’il a fait de particulier pour nous et, ayant reçu cela du mieux que nous pouvons, alors, le donner et le transmettre aux autres“.

Lors de la première journée de leur visite Ad Limina, le 23 novembre, les évêques du grand Sud de la France s’étaient rendus dans pas moins de 5 dicastères de la curie romaine. Un premier groupe d’évêques avait également été reçu en audience par Benoît XVI.

Après un week-end plus calme, les prélats français recommenceront leurs visites, le 26 novembre au matin, avec un rendez-vous à la Congrégation pour la doctrine de la foi. A Rome du 23 novembre au 3 décembre, les 36 évêques des provinces ecclésiastiques de Clermont, Lyon, Marseille, Montpellier et Toulouse, ainsi qu’un administrateur diocésain et l’archevêque de Monaco, achèvent le cycle de visites qui a vu passer, depuis mi-septembre, l’ensemble de l’épiscopat de l’Hexagone.

© 2012 I.MEDIA


Visite "ad limina "

 : Pour Mgr Dominique Lebrun, la rencontre avec le pape a été avancée au vendredi 23 novembre.

La visite "ad limina", abréviation de l’expression latine ad lamina apostolorum, c’est à dire au seuil (des basiliques) des apôtres, est le pèlerinage que tout évêque doit effectuer à Rome pour vénérer les tombeaux de Saint Pierre et de saint Paul et présenter au pape un rapport sur l’état de son diocèse. Elle doit normalement avoir lieu tous les cinq ans, mais cette périodicité habituelle n’a pas pu être respectée ces dernières années pour les évêques français compte tenu du décès de Jean-Paul II et de la visite de Benoît XVI en France fin 2008. Leur dernière visite s’est déroulée de novembre 2003 à février 2004.

Depuis cinquante ans, le nombre de diocèse dans le monde a doublé. Le pape devrait recevoir chaque année près de six cents évêques mais Benoît XVI pour sa part n’a pu en recevoir que trois cents en 2011. En raison de ces retards dans le calendrier et la difficulté à maintenir le rythme traditionnel des cinq ans, on devrait tendre vers un rythme de sept ou huit ans.

Extrait de "la Croix" mercredi 7 mars 2012


Archives

Visite « ad limina » de Mgr Pierre Joatton, évêque émérite du diocèse de Saint-Etienne et le pape Jean-Paul II (photo d’archives).





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 29.11.2012 08:00 - Mis à jour le : 06.05.2013 14:05