Accueil > Actualités > Reportages et photos
Fête de l’éveil à la foi

Don en ligne

galet Un spectacle pour honorer la Vierge mexicaine de Guadalupe

Le spectacle La dame de Guadalupe composé de récits et de musique mexicaine a été joué dimanche 9 décembre 2012 à la chapelle des Clarisses à Montbrison. Cette Création littéraire et musicale d’Cant’Amor mettait en scène Notre-Dame de Guadalupe ou Vierge de Guadalupe qui est le nom donné à la Vierge Marie lors de son apparition à un indigène du Mexique en 1531. *

Le spectacle musical présenté dimanche 9 décembre 2012 au monastère Sainte Claire à Montbrison remontait aux sources de la civilisation Aztèque qui avait établi sa capitale à l’emplacement de Mexico. Tous les 52 ans, ce peuple procédait à des sacrifices humains à la date du 21 décembre. En l’an 1519, il fut massacré par le conquistador Cortès qui rasa la capitale. En ces temps de malheur pour les Aztèques, des missionnaires catholiques leur fient découvrir une religion qui célébrait la mémoire du sacrifice divin sans verser le sang. Un des convertis, l’indien Cuauhtlatoatein (l’aigle qui parle), baptisé sous le nom de Juan Diego, eut une vision le 12 décembre 1531, jour du solstice d’hiver du calendrier aztèque. Il vit à quatre reprises une « Dame du ciel » qui laissa sur son Tilma (vêtement) l’image d’une Vierge métisse. L’oncle de Juan Diego fut guéri miraculeusement d’une grave maladie, et en souvenir, une grande basilique fut construite pour honorer Sancta Maria de Guadalupe.

Ce récit a inspiré la mise en scène majestueuse de la troupe théâtrale et musicale Cant’Amor qui représentait ce Mystère, avec alternance de chants et de scènes théâtrales. La talentueuse soliste mezzosoprano Hélène Vetter a interprété avec ferveur et émotion de très belles mélodies mexicaines.

Bulletin paroissial n°22 Sainte Claire en Forez

La dame de Guadalupe est une figure catholique majeure du continent américain

Déroulement du spectacle

Première partie Le peuple Aztèque, ses dieux, ses sacrifices humains, sa vision de l’éternité.
L’arrivée des Espagnols avec Cortes en 1521.
Sous forme de conte poétique.

Deuxième partie

Les apparitions de la Vierge : Notre Dame de Guadalupe à l’indien Juan Diego. Sous forme de jeu théâtral.

Troisième partie

L’Après. Les miracles. La canonisation de Juan Diego.

Les musiques

Une quinzaine de mélodies sacrées ou populaires, le plus souvent Mexicaines, viennent mettre en exergue les moments forts de ce texte ; elles sont interprétées par notre guitariste chanteur Sud Américain et notre chanteuse mezzo-soprano lyrique, soit comme solistes, soit sous forme de duos.

Musiciens

  • Chanteuse mezzo-soprano : Hélène Vetter
  • Guitariste : Gaspard Dhume
  • Violoncelliste : Adrien Michel

Acteurs

  • Vierge et conteur : Ségolène Clément
  • Juan Diego : Guillaume Jeanson
  • Evêque et narrateur : Medhi Medjani
  • Narrateur 2 : Judith Caillat

Cant’Amor

Cette formation musicale offre depuis une quinzaine d’années des spectacles nommés « Légendes en musique », de tonalité spirituelle. Et ceci pour permettre à tous les publics de découvrir les trésors du patrimoine Chrétien. Créations précédentes : Job, Judith, Marie de Magdala, la Divine Comédie, l’Apocalypse de Saint Jean, La Passion du Christ, Jeanne d’Arc, et aujourd’hui : Notre Dame de Guadalupe
www.vetter-helene.com

Thème du spectacle

Notre-Dame de Guadalupe ou Vierge de Guadalupe (en espagnol Vírgen de Guadalupe) est le nom donné à la Vierge Marie lors de son apparition à un indigène du Mexique en 1531. C’est une figure catholique majeure du continent américain.

Une Dame du Ciel, de grande Majesté, qui laissera sur la Tilma blanche de Juan Diego, l’Image Miraculeuse d’une Vierge métisse, enceinte, enveloppée de Soleil, debout sur la Lune Noire, emportée sur les ailes de l’Aigle, par un messager Mexicain.

Une Vierge Métisse qui unira les deux nations : l’Espagnole et l’Indienne, en une seule, qui demandera l’édification d’une Maison de Dieu, où elle exercera sa Miséricorde, sur tous les hommes de la Terre.

C’est là, au Tepeyac, devenu cette grande Basilique où se dirigent des millions et des millions de pèlerins chaque année, pour prier Dieu et sa Mère devant cette Image Miraculeuse, qui continue de fasciner les scientifiques, tant elle paraît inexplicable, et se présente à nous comme un être vivant.

En 2007, un nouveau miracle s’est produit sur cette « image » : dans la basilique de Notre Dame de Guadalupe, devant des milliers de personnes venues prier la Vierge, le jour où la loi devait être votée pour l’avortement à Mexico, l’Image s’assombrit tout à coup, le ventre de la Vierge s’illumine et irradie la forme de Jésus foetus. Ceci a duré 10 minutes et fut filmé.





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 26.11.2012 11:45 - Mis à jour le : 27.12.2012 12:28