Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet Un dimanche de la santé pour ouvrir son regard sur les malades

Le Dimanche de la santé est un rendez-vous donné dans l’espérance pour célébrer la santé et tisser des liens entre ceux qu’on appelle les "bien-portants", professionnels et bénévoles, et ceux dont l’existence est fragile. Entretien avec Marie-Claire Clémençon, déléguée au monde de la santé.

Le Dimanche de la Santé désormais célébré dans presque tous les diocèses a lieu, chaque année, à la date la plus proche du 11 février pour la fête de Notre-Dame de Lourdes, jour anniversaire des apparitions de Marie à Lourdes. - et journée mondiale des malades. En 2011, il avait pour thème : "Ouvre mes yeux".

Il s’agit d’une célébration qui, le même dimanche, dans les paroisses, les hôpitaux et cliniques, les maisons de retraite et à travers tous les diocèses permet à l’assemblée des chrétiens d’être sensibilisée aux problèmes de la santé et de prier en lien avec la journée mondiale des malades décidée par Jean Paul II en 1992. Cette célébration s’inscrit toujours dans le cadre de la liturgie du dimanche.

Marie-Claire Clémençon, déléguée au monde de la santé avec le Père Patrick Frenay rappelle la très longuelettre rédigée par le pape Benoît XVI à l’occasion de ce journée mondiale du malade et s’arrête sur une phrase qui l’a interpellée : "C’est par ses blessures que vous avez été guéris" (1 P 2, 24). Elle aborde pour nous ce rendez-vous important, avec les malades, au nom du Christ.

Pour vous, en charge de la Pastorale de la santé, que signifie ce Dimanche de la santé ?

- Ce Dimanche de la santé est une journée importante qui rend visible dans chaque diocèse la mission portée par la Pastorale de la santé et à travers elle, celles et ceux qui visitent les malades que cela soit en Institution, maisons de soins, de convalescence, de handicap ou à domicile, et qui portent dans ce temps de prière et de communion, toutes les personnes qui sont visitées.
Ce Dimanche peut aussi, pour d’autres, réveiller un désir d’exprimer une générosité au service de cette Pastorale.

Et la communauté catholique est invitée elle aussi à ouvrir ses yeux !

- Oui, c’est un lien entre la communion célébrée ce jour là par les chrétiens et ceux qui n’y seront pas mais qui vivent dans leur coeur et leur corps blessé, cette intimité avec la communauté. Ce jour, on met aussi en exergue les intentions de prière rédigées par des malades.

BMP - 169.4 ko

D’où cette belle illustration sur l’affiche 2011 !

- En regardant l’affiche du Dimanche de la santé 2011, on voit deux regards qui se croisent, celui du malade aux yeux vitreux et au visage pâle, qui croise celui de l’Autre, le bien portant, qu’il soit soignant ou visiteur de malades. Ce n’est pas un dialogue avec les mots, mais avec des regards. Elle nous montre que l’on peut-être présent sans parler, sans tenir la main. Il y a des silences qui sont habités.

"Regarder", "Tenir la main", "Accompagner" : la pastorale de la santé invite à la fraternité !

- Oui bien sûr ! Parmi les verbes, on pourrait aussi rajouter "Visiter" car pour nous, le premier sacrement est la visite et la rencontre. On pourrait rajouter également "Ecouter" car dans notre mission, nous privilégions l’écoute de l’autre. Cette bienveillance nous vient de Dieu, et Jésus nous guide pour nous ouvrir à son regard. C’est pour cela qu’il est nécessaire de prendre le temps de relire l’Evangile et de s’attarder sur les passages où Jésus regarde ceux qui l’entoure. [1] Nous sommes obligés de nous nourrir de la Parole de Dieu et de la prière avant de visiter. C’est cela qui nous tient !

Propos recueillis par Frédérique Défrade

La Pastorale de la santé va animer sur RCF la prière du matin du 14 au 18 février 2011.

Le chrétien est sollicité dans sa foi ce Dimanche de la santé

La santé est "un monde" dans lequel de très nombreux acteurs déploient leurs talents, leurs connaissances et leur expérience dans la recherche du fragile équilibre entre le corps, la vie psychique et les relations sociales. Essayer de compter toutes les personnes qui, dans votre ville, votre canton, votre quartier, travaillent directement ou indirectement ; à la santé. Vous risquez d’être surpris ! Il s’agit d’une véritable fourmilière mais le monde de la santé reste souvent un monde cloisonné.

Pourtant, aujourd’hui, la santé n’est plus une affaire de spécialistes mais une affaire qui nous concerne chacun. Le croyant est sollicité dans sa foi et dans son espérance chrétienne lors de ce Dimanche de la santé où il peut rentrer en dialogue avec des professionnels de la santé, des éducateurs, des accompagnants (aumônier et visiteurs de personnes touchées par la maladie), des chercheurs et des proches ... tous frères en humanité ... appelés à servir les frères, à la manière du Christ, celui qui, le premier, s’est fait proche pur offrir la Parole qui soigne, relève et guérit.

Prière

Ouvre mes yeux,
Seigneur, tu nous as donné des yeux pour voir,
des oreilles pour entendre
une bouche pour bénir
des mains pour prendre soin
et un cœur pour s’ouvrir.

Aujourd’hui encore
il nous est bon de nous souvenir
que tu n’es pas venu pour les bien portants,
mais pour les malades.

Ouvre nos yeux,
ouvre nos lèvres, nos mains et nos cœurs,
ouvre-nous tout entiers aux splendeurs de ta Vie
qui se donne sans cesse.

Que la douceur de ton amour
guérisse nos corps et nos cœurs
- et nous fasse entrer
dans l’espérance de la Gloire.

Prière de Sr Claire-Yolaine Schmeltz - livret 2011


[1] 1- Un homme touché par la détresse (Lc 7, 11-17) 2- Le Royaume des cieux en actes (Lc 13, 10-17) 3- Le Bon Samaritain (Lc 10, 25 -37) ;




Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 31.01.2011 13:32 - Mis à jour le : 16.10.2013 13:09