Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Un appel de Pax Christi-France pour la Syrie

Pax Christi-France lance un appel pour favoriser le dialogue et non la guerre en Syrie. Ce texte a été lu lors d’une messe pour la paix en Syrie, présidée par Mgr Gérard Coliche, évêque auxiliaire de Lille, le 11 juin 2012 en la cathédrale Notre-Dame de la Treille, à Lille.

A nos gouvernants,

Pax Christi, mouvement catholique pour la paix, rejette avec force, comme beaucoup d’autres, toutes les violences et les atteintes à la vie et à l’intégrité des personnes.

C’est pourquoi, nous membres de Pax Christi, sommes profondément bouleversés par les événements de Syrie, où ceux qui sont responsables des destinés de leurs concitoyens n’hésitent pas à avoir recours aux armes les plus meurtrières pour réduire la liberté et détruire la vie des populations qui leurs sont confiées.

Le sang des victimes innocentes provoque notre indignation. Nous n’avons pas le droit de rester sans rien faire, alors que des hommes souffrent et meurent, victimes de la folie d’autres hommes. C’est le devoir de toute communauté humaine digne de ce nom d’empêcher que se poursuive le cycle meurtrier enclenché en Syrie.

Nous avons tous la responsabilité d’aider nos frères syriens à accéder à la paix, à la justice, à la démocratie. Nous en appelons à la conscience de ceux qui nous gouvernent. Ils ne peuvent pas rester à l’écart de situations qui dans notre ère de mondialisation ont des conséquences planétaires et défient toutes les lois de l’humanité.

Mais nous, membres de Pax Christi, nous pensons que l’intervention militaire n’est pas la meilleure méthode pour mettre fin aux exactions d’un régime de dictature et assumer ainsi la charge qui incombe aux gouvernants des grandes puissances de préserver la paix, la justice et le droit dans le monde. Dans la ligne de l’encyclique de Jean XXIII, Pacem in Terris, dont nous fêterons bientôt le 50ème anniversaire, nous affirmons avec force que le dialogue et la négociation sont en toutes circonstances préférables à la guerre.

Des précédents historiques manifestent que le chemin de la réconciliation entre les peuples n’est jamais entièrement fermé. Ne le fermons pas en Syrie par notre choix de répondre à la violence par la violence.

Mgr Marc Stenger
Evêque de Troyes
Président de Pax Christi-France





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 17.06.2012 15:03 - Mis à jour le : 21.06.2012 15:04