Accueil > Actualités > Reportages et photos
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Témoignages de Rémi-Gabriel, Rodolphe et Tung ordonnés le dimanche 29 juin 2014

Le dimanche 29 juin 2014 à 15 h 30 à la cathédrale Saint Charles, en la fête des saints apôtres Pierre et Paul, Mgr Dominique Lebrun ordonnera prêtres Rémi-Gabriel Perchot et Joseph Tung, et diacre, Rodolphe Berthon. Les premiers échos de l’ordination seront sur la page Facebook du diocèse, événement "ORDINATIONS SACERDOTALES ET DIACONALES"

Les premiers échos de l’ordination seront sur la page Facebook du diocèse, événement ORDINATIONS SACERDOTALES ET DIACONALES

Comme chaque année, à proximité de la fête des Saints Pierre et Paul, Apôtres (29 juin), des ordinations de prêtres diocésains ont eu ou auront lieu dans un bon nombre de diocèses. Les informations dont dispose la Conférence des évêques de France pour l’année 2014 indiquent actuellement 82 ordinations de prêtres diocésains, dont 6 pour la Communauté de l’Emmanuel, 3 pour le Chemin Néocatéchuménal, 2 pour les Missions Etrangères de Paris …

Notons aussi qu’en cette période d’ordinations, 76 séminaristes - qui deviendront prêtres l’an prochain - sont également ordonnés diacres en vue de la prêtrise, s’engageant dès maintenant au célibat et devenant « incardinés » à leur diocèse.

Il faut également évoquer la soixantaine de religieux au sein de congrégations ou de membres de sociétés ou d’associations cléricales, ordonnés prêtres et qui exerceront leur ministère en France.

Il y aura donc environ 140 ordinations de prêtres diocésains et religieux en France sur l’année 2014. « Les ouvriers sont trop peu nombreux ». Il faut prier à cette intention. En communion avec le Pape François et leurs évêques, les catholiques redisent à leurs prêtres et séminaristes, en ces temps de fête, l’assurance de leur estime et de leur prière.

Mgr Bernard Podvin - Porte-parole des évêques de France


Témoignages extraits du livret distribué aux pèlerins lors du pèlerinage de prière pour les vocations, à Ars

Rodolphe Berthon ordonné diacre en vue du sacerdoce

À quelques semaines de mon ordination diaconale en vue du sacerdoce, c’est avant tout un grand MERCI que je souhaite adresser à chacun d’entre vous. Merci pour ce temps de pèlerinage à Ars que nous avons vécu tous ensemble pour manifester au Seigneur notre désir de recevoir des prêtres, de saints prêtres pour l’Église et pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde qui a tant besoin de missionnaires remplis du feu de la miséricorde divine.
Merci parce que beaucoup d’entre vous portent dans leur prière quotidienne cette intention de prière.
Quand j’étais sur la paroisse Saint Étienne, avant d’entrer au séminaire, j’ai fait partie d’un petit groupe du rosaire qui se réunissait le mardi. J’étais un des seuls jeunes de ce petit groupe, il y avait beaucoup de « grand-mères » ferventes qui venaient fidèlement confier à la Vierge Marie, leur famille, l’Église, les jeunes, les vocations...
J’étais alors tout jeune recommençant.
Et, alors que je priais avec toutes ces « grand-mères » ferventes, je savais dans mon cœur que mon retour à la Maison du Père était le fruit de leur prière. Après avoir quitté le domaine du ’’design’’, je viens de passer six années au séminaire, six années si riches humainement et spirituellement... et l’aventure avec le Seigneur et son Église ne fait que commencer ! Je sais que je suis porté par la prière de beaucoup d’entre vous qui prient pour les vocations, les séminaristes et les prêtres. Merci.
Aucune de nos prières n’est inutile, Dieu entend chacune de nos supplications. Alors continuons à prier avec fidélité, dans l’humilité et la joie, dans la certitude que Dieu conduit son Église depuis toujours et pour toujours. « Louange, gloire, sagesse et action de grâce, honneur, puissance et force à notre Dieu, pour les siècles des siècles ! Amen ! » (Ap 7,12)
Rodolphe Berthon, Séminariste

Rémi Gabriel Perchot ordonné prêtre

L’appel au sacerdoce peut à première vue contredire les plans que nous pouvons essayer de faire dans notre vie. C’est ce qui m’est arrivé. Un appel presse de suivre le chemin du vrai bonheur en faisant dans la joie la volonté du Seigneur. La joie naît et grandit au cours du temps.
Joie de se savoir aimé par Dieu qui est l’Amour même, joie de faire l’expérience de sa miséricorde, joie d’être guidé par le Chemin qu’est le Christ, joie de savoir que j’avance malgré les épreuves vers le bonheur éternel, vers Dieu.
N’ayez pas peur de faire la volonté du Seigneur.
N’ayez pas peur de vous donner à Dieu totalement, si le Seigneur le veut.
N’ayez pas peur d’avoir des enfants, des proches qui se donnent à Dieu. « _ Encore si le bon Dieu n’était pas si bon, mais il est si bon. »
C’est que ne nous dit le curé d’Ars. Dieu est bon, disons lui oui.
Rémi Gabriel Perchot, Diacre

Joseph Tung ordonné prêtre

Parmi les questions que l’on me pose souvent au sujet de ma vocation, certaines reviennent souvent : « Pourquoi avez-vous choisi cette vocation ? Cela ne sera-t-il pas trop difficile de ne pas avoir une famille avec une femme et des enfants ? Est ce que cela vous rend heureux… ? » Ce sont des questions personnelles qui m’amènent toujours à répondre dans une perspective de témoignage, bien que je ne sois pas très à l’aise pour en parler. Bien sûr, créer une famille est une vocation tout à fait humaine, et je n’en suis pas exclu. Une vie heureuse vient d’un choix qui répond à notre désir profond. Choisir la vocation vers le sacerdoce, pour beaucoup de gens, veut dire choisir de ne pas avoir sa propre famille. Oui, c’est un aspect parmi d’autres mais choisir nécessite de faire le deuil d’autre chose, personne ne peut faire tout ce qu’il veut.
Pour mon cas, ma vocation est née d’un désir de me rendre disponible pour être au service des autres, et en raison d’un grand manque de prêtres dans mon diocèse, quand j’étais enfant. Au cours du temps, en connaissant des hauts et des bas comme toute vocation, ce désir a grandi en moi grâce à la vie de prière, à la formation, au discernement et à l’accompagnement spirituel. Et si aujourd’hui j’ose demander l’ordination presbytérale pour m’engager toute ma vie dans cette voie, ce n’est pas parce que je me sens fort dans la foi et capable dans les services, mais parce que je sais que je pourrai y aller en comptant sur la grâce de Dieu, et je suis heureux de ce choix.

Joseph Tung, Diacre

Tung et Rémi-Gabriel ont été ordonnés diacres en vue du sacerdoce en juin 2013





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 24.06.2014 08:26 - Mis à jour le : 27.09.2014 10:18