Accueil > Agenda diocésain
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Témoignage de Tim Guénard à Saint-Chamond et à Saint-Christo

Soirée témoignage organisée par la paroisse Saint Ennemond en Gier avec Tim Guenard, auteur de « Plus fort que la haine », vendredi 4 avril 2014 à 20 heures à l’église Saint Pierre à Saint-Chamond.

Journée fraternelle avec la participation de Tim Guénard, samedi 5 avril à Saint Christo-en-Jarez organisée à l’initiative de Pedro Diaz, artiste, avec le soutien de Bien vivre à Saint Christo et de la paroisse Saint Jean Louis du Levant. Libre participation
14h 30 : Marche de la fraternité (départ place de l’église pour environ 5 km)
18 h : Conférence en l’église de Saint Christo.

Tim Guénard n’a jamais hésité à braver monts et vallées pour montrer le chemin aux brebis égarées en offrant à ceux qui le désiraient le témoignage de sa malheureuse expérience. Ses conférences sont le lieu d’intenses moments d’émotion, qui restent à jamais gravés dans l’âme de quiconque ayant eu la chance de partager une telle communion d’esprit.

Biographie

Philippe Guénard, plus connu sous le nom de Tim Guénard, né en 1958, est un militant chrétien français, écrivain, éducateur (et apiculteur). Il a raconté dans plusieurs livres son expérience d’enfant battu ayant réussi à rebondir. Il habite dans le Sud-Ouest de la France, près de Lourdes, où il accueille avec sa femme des personnes en difficultés.

Selon son autobiographie, "Plus fort que la haine", il est abandonné par sa mère à l’âge de trois ans. Son père tombe dans l’alcoolisme et le maltraite.

À cinq ans, Tim Guénard est envoyé à l’hôpital et son père est déchu de ses droits paternels. Tim Guénard reste trois ans sur son lit d’hôpital, ne recevant aucune visite, et déclare avoir vécu dans l’espérance continuelle de remarcher. Il est alors envoyé à l’Assistance publique et est adopté par un couple d’agriculteurs.

À onze ans, accusé injustement d’avoir incendié une grange, il part en maison de correction où il souffre de mauvais traitements qui le renferment sur lui-même et le rendent violent. Il est muté dans la section des plus durs. À 12 ans, il fugue, et se cache à Paris à côté de la tour Eiffel dans des garages à bicyclettes. Violé, il échoue chez des braqueurs de prostituées qui l’embauchent comme guetteur, mais aussi comme prostitué masculin. Il découvre aussi l’entraide entre les plus pauvres.

À 15 ans, il est pris par la police et se fait renvoyer de maison de correction. Un juge lui fait confiance et l’envoie en apprentissage chez un tailleur de pierres. Parallèlement, Tim Guénard découvre la boxe, dont il écrit qu’elle l’a aidé à canaliser son énergie. Il décroche finalement un CAP de tailleur-sculpteur de pierres des Compagnons du Devoir.

Par hasard, il découvre la Communauté de l’Arche, fondée par Jean Vanier en faveur des handicapés mentaux. Une rencontre avec le père Thomas Philippe, prêtre catholique cofondateur de l’Arche, le mène également sur la voie de la conversion au catholicisme. Il écrit être parvenu à pardonner à son père et à surmonter le traumatisme de son enfance. Depuis, marié et père de famille, il se consacre aux jeunes en difficulté et donne des conférences.

Tim Guénard

J’ai survécu grâce à trois rêves :
- me faire renvoyer de la maison de correction où j’étais placé - un exploit jusqu’alors jamais accompli ;
- devenir chef de bande ;
- tuer mon père.

Ces rêves, je les ai réalisés.
Excepté le troisième. C’était à deux doigts... Durant des années, la flamme de la vengeance m’a fait vivre."

Et pourquoi n’a-t-il pas réalisé ce troisième vœu ?
Parce que sur ce grand chemin d’une vie parsemée de blessures a surgi un amour, l’Amour "plus fort que la haine" qui, désormais, récupère toute une vie de vengeance et la transforme en une vie de don.





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 27.03.2014 15:40 - Mis à jour le : 15.04.2016 08:00