Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Fête de l’éveil à la foi

Don en ligne

galet Synode sur la famille : décryptage et synthèse du diocèse de Saint-Etienne

De l’évêque de Saint-Etienne, Mgr Dominique Lebrun.

A Rome, il y a eu débat. Comme toujours mais d’une manière un peu différente. C’est la logique de l’Eglise catholique : elle recueille ce qui lui est transmis, ne jette rien de ce qui est bon, accueille les nouvelles situations, les nouvelles questions, et cherche à la lumière de JESUS et de son Evangile.

Un synode d’évêques n’est pas composé de partis et de partisans. Il y a des pasteurs qui partagent la foi catholique et ont des convictions colorées par leur mission en Afrique, en Asie, aux Amériques, au Moyen Orient, en Océanie et en Europe. Analyser le Synode exclusivement en termes de progressistes et conservateurs est une tentation. Ce n’est pas la logique de l’Eglise, mystère de communion.

Accueillons plutôt les constats et les appels :
-  La famille à vivre, à encourager, à aimer comme la prunelle des yeux de l’humanité …
-  La famille qui connaît ombres et lumières, comme le mystère pascal, à vivre au quotidien.
-  Des situations, à commencer par la polygamie, la prostitution, la pauvreté, la violence qui sont autant d’appels à l’évangélisation …
-  Des situations, mises sur le devant de la scène, qui méritent efforts d’amitié, de compréhension et d’approfondissement doctrinal.

Je résumerais volontiers l’appel du Synode en deux termes dont le premier gouverne le second : plus d’amour et plus de vérité ! Autrement dit : Comment aimer mieux en famille ? Comment mieux comprendre le mariage et la famille aujourd’hui ? Comment, pour les baptisés, vivre le mariage et la famille en cohérence avec leur vie chrétienne, avec leur vie eucharistique ?

Le Pape FRANÇOIS a indiqué que le rapport de la première session du Synode sur la famille nous aiderait à porter la réflexion et la prière d’ici la prochaine session, en octobre 2015. Le diocèse fera une proposition de méthode comme, je le suppose, les instances nationales des mouvements.

D’ici là, une simple suggestion : choisir de renouveler ou d’inventer de nouvelles manières d’aimer nos familles, d’aimer en famille ; choisir un geste chaque dimanche pour dire un peu mieux la bonne nouvelle du mariage et de la famille : une prière, une visite, un coup de téléphone, un courrier, un geste de tendresse, un pardon, un service … sans oublier les isolés.

+ DOMINIQUE LEBRUN





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 23.10.2014 10:00 - Mis à jour le : 20.10.2016 09:41