Accueil > Actualités > Reportages et photos
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet Rassemblement national du MEJ : "L’énergie durable, c’est toi"

Le Mouvement eucharistique des jeunes (MEJ) réunissait 1 200 jeunes de 12 à 19 ans les 28, 29 et 30 octobre 2013, au Zénith de Strasbourg. Godefroy Cizek accompagnait 25 jeunes du diocèse de Saint-Etienne, ainsi que 5 accompagnateurs. Le fil rouge de ce rassemblement national était « L’énergie durable, c’est toi ! ».

- Décliné sous différentes formes, il permettait à chacun de mieux se l’approprier. Le déroulement alternait des temps d’équipe pour discuter, des temps personnels pour réfléchir, des temps spirituels pour se ressourcer, et enfin des temps pour aller à la rencontre. C’est Dieu qui nous envoie cette énergie et nous demande de la transmettre.
- C’est ainsi que les 1200 jeunes se sont assis sur le parvis du Conseil de l’Europe pour lire un texte qu’ils avaient écrit sur la fraternité, devant Mrg Giordano, jusqu’à présent envoyé spécial avec fonctions d’Observateur permanent auprès du Conseil de l’Europe à Strasbourg.
- La spécificité du MEJ, c’est proposer de faire partie d’une équipe, sur qui on peut compter. Réunir les talents de chacun, car à plusieurs, on peut faire quelque chose de grand. Guidé par un thème d’année, pouvoir se confier, et relire sa vie grâce à différents supports. C’est aussi « faire Eglise », l’eucharistie est au centre du mouvement.
- « C’est apprendre à se recevoir soi-même ainsi que les autres comme un cadeau de Dieu, et être cadeau pour les autres », explique le Père Nicolas Rousselot, jésuite, l’aumônier national du MEJ (La Croix du 4 novembre 2013). C’est aussi apprendre à faire des choix et à relire sa vie, selon Saint Ignace.

- Le message préparé par 15 jeunes et lu devant les 1200 participants au Rassemblement national sur le parvis du Conseil de l’Europe et qui sera partagé avec les députés européens et le Pape François :

- Message des jeunes mejistes au Conseil de l’Europe :

"Nous sommes des jeunes du MEJ, le Mouvement Eucharistique des Jeunes. Nous avons entre 12 et 18 ans, et nous arrivons de toute la France et de la Belgique.

Depuis mercredi, nous sommes 1500 jeunes et animateurs réunis au Zénith de Strasbourg, pour vivre un rassemblement national qui a pour thème « L’énergie durable c’est TOI ! »

Pendant ce rassemblement, nous avons pris le temps de décrypter des grands événements et débats de l’année, et nous nous sommes questionnés sur la place que nous pouvions occuper dans ce monde.

Nous sommes particulièrement interpelés par les thèmes suivants : l’avenir de notre planète, la pauvreté, les droits de l’enfant, la paix dans le monde, la communication aujourd’hui, les missions du pape, le dialogue interreligieux, les débats autour de la famille, les questions de bioéthique.

Nous, jeunes, avons conscience que notre monde est en pleine évolution. Ce monde est celui dans lequel nous allons grandir, et c’est celui pour lequel nous avons envie d’agir. Malgré tout ce qui pourrait nous inquiéter et tout ce qui nous bouscule, nous demeurons confiants.

Notre confiance s’enracine dans notre foi. Le rattachement de notre pays à l’Europe nous aide également à demeurer sereins, et nous voulons dire merci pour cette bonne nouvelle qu’est l’Europe.

Certes, nous sommes jeunes. Mais nous croyons fermement qu’à notre échelle, nous pouvons agir. Nous sommes porteurs d’une énergie qui pour nous a sa source dans le Christ. Et nous pensons qu’ensemble, nous pouvons rendre cette énergie durable, et la mettre au service de la fraternité.

Accueil, écoute et respect rendent la fraternité bien vivante au cœur de notre mouvement.

Mais nous souhaitons aussi vivre cette fraternité au-delà des frontières du MEJ.

Pour nous, la fraternité, c’est l’entraide, le désintérêt, la solidarité, l’entretien de relations bienveillantes avec l’autre, la tolérance et le respect de nos semblables. Nous retenons des grands témoins que nous avons rencontrés dans ce rassemblement l’importance d’agir en toute Humanité.

Ce matin, Jean Vannier nous a dit que pour vivre en frère, il fallait faire tomber les murs, et créer des ponts, comme l’Europe a fait tomber le mur de Berlin et créer des ponts avec les pays d’Europe de l’Est. Il nous a invités à être libres, à être à l’écoute de notre désir profond, à prendre Jésus pour modèle, pour nous engager là où nous sommes appelés.

Pour nous, la création du Conseil de l’Europe est déjà un bel exemple de fraternité. Nous aimerions que l’Europe soit encore plus unie et encore plus fraternelle.

Nous voulons vous dire solennellement aujourd’hui que nous sommes plein d’énergie et que vous pouvez compter sur nous mejistes pour nous engager durablement pour une Europe unie et fraternelle."





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 07.11.2013 15:11 - Mis à jour le : 12.05.2014 14:58