Accueil > Actualités > Reportages et photos
Fête de l’éveil à la foi

Don en ligne

galet Quand la santé est au coeur de la réflexion proposée par la Pastorale des quartiers populaires

Samedi 4 avril 2009, à la Maison de l’Avenir, sous l’église de Solaure, 120 adultes étaient au rendez vous annuel proposé par le Pastorale des Quartiers Populaires. Une rencontre placée sous le thème de "La santé c’est un tout".

Cette année, ce temps fort de rassemblement en Eglise, a été conçu et animé avec des délégués des quartiers, sous forme de journée de formation. Un travail de préparation, dans les équipes locales autour du thème « la santé est un tout ! », fonde la réflexion et ouvre à une parole de foi renouvelée à partir du texte de la guérison de l’aveugle Bartimée (Mc 1, 46-52). Les premières pages d’un livre blanc de la santé des familles populaires en 2009-2010 s’écrivent et vont appuyer les multiples initiatives d’informations et d’actions qui seront à vivre pour re-susciter la vie.

La santé c’est un tout !

JPEG - 13.2 ko

Ce samedi 4 avril 2009, à la Maison de l’Avenir, sous l’église de Solaure, 120 adultes étaient au rendez vous annuel proposé par le Pastorale des Quartiers Populaires. Cette année, ce temps fort de rassemblement en Eglise, a été conçue et animée avec des délégués des quartiers, sous forme de journée de formation. Un travail de préparation, dans les équipes locales autour du thème « la santé est un tout ! », fonde la réflexion et ouvre à une parole de foi renouvelée à partir du texte de la guérison de l’aveugle Bartimée (Mc 1, 46-52). Les premières pages d’un livre blanc de la santé des familles populaires en 2009-2010 s’écrivent et vont appuyer les multiples initiatives d’informations et d’actions qui seront à vivre pour re-suscité la vie.

« La santé est un état complet de bien être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité » selon l’OMS. Cette affirmation ouvre la parole, pour livrer ce qui est intime à la personne. Les témoignages de Nicole et de Marie France bouleversent l’assistance. Le sketch de la vallée de l’Ondaine positionne les dérives de l’accès aux soins pour tous... Tous les quartiers présentent ce qui a été réfléchit. Et lorsqu’il est posé la question « Qu’est qui donne la santé ? » j’ai entendu :
- Avoir du travail, « on espère que ça sera possible pour nos enfants et petits enfants. »
- Avoir un logement « pour pouvoir se laver et laver son linge. »
- Pouvoir se nourrir correctement « les colis des ‘ restau du cœur ‘ ça dépanne, mais ce n’est pas équilibrant pour la santé, il faudrait avoir les moyens d’acheter nous même... »
- Voir réussir nos enfants à l’école, se donner et recevoir de l’affection....

JPEG - 14.9 ko

- Se rencontrer entre amies et amis « ces moments permettent de penser aux autres et ne pas s’enfermer sur soi et ses malheurs ». Cela confirme le rôle éducatif de la Pastorale des QP, pour se relever, tendre la main à l’autre, prendre des responsabilités comme délégués de quartier et les assumer...
- Voir le soleil, « il est bon d’ouvrir ses fenêtres et de respirer... mais un meilleur environnement est souhaité. »
- Connaître et exiger nos droits à la santé qui disparaissent peu à peu. « La mutuelle est trop cher... »
- Croire « Le maître de tout c’est Dieu, on peut le remercier d’avoir des amis, d’avoir la foi. Dieu existe et nous aime même dans le malheur. Comme Bartimée nous avons besoin de voir l’autre avec le cœur »... Seulement se soigner, se nourrir, avoir du travail est de plus en plus difficile, avec la crise et quand on a des petits revenus... Certains se laissent glisser dans la maladie de l’alcool, d’autres ne peuvent aller chez le dentiste ou bien ne prennent pas tout les médicaments prescrits alors c’est plus grave... Les dépassements d’honoraires existent et certains praticiens ne reçoivent pas les personnes avec la CMU (Couverture Médicale Universelle).

Ces questions ouvrent le dialogue avec des intervenants qui donneront des pistes pour se mettre à l’action : Un infirmier témoigne de sa conception du soin du corps et de toute la personne humaine, mais son employeur lui demande d’être rentable. Un membre du Conseil d’Administration de la CPAM, explique quelques rouages de notre protection sociale. Il rappelle que la protection sociale est un acquis à défendre, car le principe de base de la répartition est la solidarité et non l’assistanat : « tous cotisent selon ses moyens et chacun reçoit selon ses besoins ».

JPEG - 13.6 ko

Un médecin de la PAS, souligne qu’au niveau de la santé il y a de grosses inégalités. Il nous fait découvrir ce service de l’hôpital qui soigne ceux qui n’ont plus de couverture sociale, ce service aide aussi les personnes en grande difficulté à avoir des droits au niveau de la Sécurité Sociale. Son indignation est grande devant la non application de certaines lois. Une personne de Ressources explique comment son association aide les malades de boire et du voire boire.

Les paroles de Bartimée, deviennent prière en fin de cette journée de partages multiples. « Jésus tu aimais ceux qui venaient à toi. En découvrant que Tu les aimais, beaucoup se sentaient mieux, ils retrouvaient la santé et leur place dans la société. C’était déjà pour eux, comme cela l’est pour nous, une façon de ressusciter. Alors, ensemble, solidaire pour notre santé, nous nous levons et marchons avec les autres.

Marie Jo Terra





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 23.04.2009 10:21 - Mis à jour le : 14.05.2014 16:53