Accueil > Actualités > Reportages et photos
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Photos de la messe chrismale du 19 avril 2011

Prêtres, diacres et fidèles étaient invités largement à cette célébration qui s’est déroulée mardi 19 avril à la cathédrale Saint Charles en présence de Mgr Dominique Lebrun.

Durant la messe chrismale, l’évêque consacre le saint-chrême et bénit les autres huiles saintes. Cette huile servira dès les baptêmes de Pâques puis tout au long de l’année pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l’ordre.

Dans le rite catholique latin, cette la messe n’appartenant pas au sens strict, au triduum pascal [1] elle peut avoir lieu lors des différents jours de la Semaine sainte, pourvu qu’elle soit proche de Pâques. Beaucoup d’évêques, pour faciliter la participation des fidèles et des prêtres, choisissent un soir de l’un ou l’autre des jours saints, le lundi, le mardi ou le mercredi.

"Ce soir, notre cathédrale s’est remplie et chaque communauté pourra repartir munie des huiles sanctifiées par l’Esprit Saint" a dit Mgr Dominique Lebrun dans son homélie. L’huile nous rappelle l’épaisseur de notre humanité. Jésus l’épouse dans la poussière de Capharnaüm, de Jérusalem et … de la Loire. Une humanité souffrante qui attend la libération ; une humanité catéchuménale qui n’en finit pas de s’ouvrir à la lumière ; une humanité dont l’empreinte divine est encore masquée par le péché. Vous avez reconnu les sacrements qu’avec ces huiles nos communautés célèbrent : l’onction des malades pour l’humanité souffrante, le baptême pour l’humanité catéchuménale, la confirmation et l’ordination pour l’humanité qui attend la marque définitive de l’Esprit Saint. Nos communautés agissent alors au nom de la Trinité qui ne peut renoncer à associer l’humanité à son amour et à sa joie éternelle".
"L’huile des malades et des catéchumènes sont bénies, comme le saint-chrême est consacré pour qu’apparaisse clairement la médiation d’humanité par laquelle Jésus – le Christ ! - nous constitue sujets de sa grâce de salut, et ne cesse d’appeler de nouvelles personnes à sa mission. Préparons-nous à recevoir maintenant ces bénédictions, prémices de la joie de Pâques et de Pentecôte ; qu’elles viennent sur l’Eglise de Saint-Etienne qui fête ses 40 ans de coopération à l’œuvre divine. Amen".

Ouvrir l’album photos en cliquant sur une image

/©photos Michel Mansuy


[1] Qu’est ce que le Triduum pascal ? Mot latin signifiant « un espace de trois jours » (tres : « trois » et dies : « jour »). Le Triduum pascal, qui va de la messe du soir le Jeudi saint au dimanche de Pâques inclus, est le centre de gravité de l’année liturgique.

De la Cène à la Résurrection s’écoulent ces trois jours auxquels le Seigneur a souvent fait allusion (cf. Mt 12, 40 ; 26, 61 ; Jn 2, 19) dans l’Évangile et qui, ensemble, constituent le Mystère pascal.




Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 28.04.2011 13:50 - Mis à jour le : 03.05.2011 12:27