Accueil > Actualités > Reportages et photos
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet Pélé du Puy 2012 : un retour dans la joie

Les 31 mars et 1er avril 2012, un millier de jeunes entre 18 et 35 ans des provinces de Lyon et Clermont-Ferrand ont convergé au Puy-en-Velay pour le traditionnel "Pélé du Puy". Saint-Etienne était représenté par une délégation de 75 personnes.

Dix diocèses, un millier de jeunes étudiants et jeunes pros entre 18 et 35 ans, la quatrième édition du "Pélé du Puy" a connu le même succès que les années précédentes, signe certain que tous les ingrédients sont réunis pour mobiliser les jeunes chrétiens autour d’une rencontre fraternelle et spirituelle.

Le pèlerinage dont le thème était « La joie », visait trois objectifs : fédérer la diversité des jeunes engagés dans l’Eglise ; les ouvrir à une réflexion sur le sens de leur vie et les mobiliser en les invitant à s’engager au service des autres. Cette joie s’est exprimée à travers les marches, les tables-rondes en présence de plusieurs évêques, les temps de prière, les célébrations eucharistiques, les témoignages et surtout la veillée du samedi soir, moment incontournable toujours très apprécié.

Quelques échos

Samedi 31 mars2012

7 h 30, Saint-Etienne place Bellevue.- Le car s’en va en direction d’Allègre en Haute-Loire. La journée sera longue, mais qu’importe ! La bonne humeur est au rendez-vous, le soleil aussi ! Les jeunes sont accompagnés par le père François Reynard, vicaire général du diocèse de Saint-Etienne, le père Yves Guerpillon, responsable de l’aumônerie étudiante et le père Jacques Brun, délégué diocésain au monde des jeunes adultes.
Sébastien Garde, diacre se préparant au sacerdoce, Rémi-Gabriel Perchot et Rodolphe Berthon, séminaristes, sont aussi du voyage ainsi que et Richardson Lapaix, également séminariste d’origine haïtienne envoyé par son diocèse dans le cadre d’une formation en France

9 h 30, Allègre.- Mgr Dominique Lebrun accueille la délégation stéphanoise pour célébrer la messe de départ des pèlerins. Après la bénédiction finale, l’heure du départ à sonné. 14 kilomètres se profilent jusqu’à Saint-Paulien, lieu de convergence de tous les diocèses.
A mi-parcours, une pause salvatrice donne lieu à un temps de partage autour de phrases de Saint-Paul : « Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir » Ac 20, 35 : En quoi fait-elle écho en toi ? As-tu déjà fait cette expérience ? - « Dieu aime celui qui donne avec joie ! » 2 Co 9,7b : Qu’est ce que cela veut dire pour toi ?. A quelques jours de Pâques, la dernière interrogation portait sur le Le don de Jésus sur la croix : Comment lier le don que Jésus a fait de sa vie sur la croix à ma vie ? En quoi cela me concerne-t-il ? Donner sa vie à Jésus, pour mieux la gagner… Quelle résonance cette phrase trouve-t-elle en toi ?

17 h 30, Saint-Paulien.- 1000 jeunes se retrouvent à la salle polyvalente. La logistique est assurée avec brio par "les Amigos", un groupe de jeunes Jmjistes. Quelques rafraîchissements plus tard, le groupe stéphanois Mal’Ak assure l’animation. Une pause musicale qui précède la table-ronde, retransmise sur RCF le lendemain à 17 heures, avec trois évêques de la Province. C’est le temps des questions-réponses autour du thème de "la joie".

20 h 30. - Cette joie se reflète aussi dans le témoignage d’un couple qui aborde, sans tabou, sa différence. Lui, victime d’un handicap, révèle avec beaucoup d’humour ce qu’il vit au quotidien : le regard, pas toujours amène des autres, les difficultés, mais aussi l’amour de sa femme, de ses enfants "et la joie de vivre comme les autres, à cause, où grâce, à cet handicap".

Moment incontournable du week-end, la veillée est "toujours très profonde" soulignent les jeunes à l’envi. Elle est l’occasion d’un temps de partage et de prière. Fidèle au poste, le groupe Mal’Ak assure les chants accompagné au synthétiseur par Olivier Lacroix. Entre deux louanges, Rodolphe Berthon invite à la méditation. Les jeunes qui le souhaitent peuvent recevoir le sacrement du pardon individuel.

23 h 30.- Garçons et filles se séparent. Le repos de la nuit sera bien mérité. Certes, on écoute encore quelques chuchotis dans le gymnase mais il faut être raisonnable. A six heures, tout le monde devra se lever, se chausser et partir ... en route vers la joie, comme le souligne l’illustration de l’affiche du Pélé de cette année.

Dimanche 1 avril 2012

8 h 00.- Lever, prière de Laudes, déjeuner et hop ! Les pèlerins entament leur deuxième marche en direction du Puy-en-Velay où l’arrivée est prévue à 12 h 30 au Lycée St Jacques de Compostelle au Puy. Mille personnes sillonnant les petites routes de campagne, c’est impressionnant. Un long cortège qui fait halte à l’église Saint-Laurent pour la bénédiction des Rameaux.

14 h 30, le Puy.- La procession qui mène à la cathédrale est tout aussi impressionnante avec le cardinal Barbarin (archevêque de Lyon), les évêques et prêtres en vêtement liturgique rouge, les séminaristes, servants d’autel et fidèles. Des branches de palme symbolisent l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem.
La célébration eucharistique est présidée par le cardinal Barbarin et concélébrée par plusieurs évêques et de nombreux prêtres. Mal’Ak assure une nouvelle fois l’animation de la messe.

17 heures.- "Au-revoir" ; "A l’année prochaine ! " ; "C’était super de faire connaissance avec des jeunes d’autres diocèses"... les commentaires vont bon train avant le retour. Pour ces jeunes, ce Pélé au Puy est un moment fort dans leur vie de croyant, un temps de ressourcement et de prière. Ils se donnent rendez-vous l’année prochaine pour la cinquième édition les 6 et 7 avril 2013.

Frédérique Défrade

A consulter également :

- Une vidéo prochainement mise ne ligne sur le site diocésain
- Un retour sur évènement complet sur la revue diocésaine Eglise à Saint-Etienne
- La table-ronde retransmise sur RCF à la demande

Albums photos

/©photos Christine Ferreira

Pélé du Puy 2012





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 07.04.2012 06:44 - Mis à jour le : 18.03.2013 16:52