Accueil > Actualités > Reportages et photos
Rejoindre le Monastère Invisible

Don en ligne

galet Paul Desfarges, stéphanois ordonné évêque de Constantine

Jeudi 12 février 2009, Paul Desfarges a été ordonné évêque de Constantine au sein d’une assemblée plurielle. Mgr Dominique Lebrun et une délégation stéphanoise, ont fait le déplacement. .

Jeudi 12 février, Paul Desfarges, jésuite, a été ordonné évêque de Constantine à la basilique Notre dame d’Afrique en présence d’une assemblée plurielle. Peut-on y voir le signe effectif d’une église catholique d’Algérie fragile mais en refondation perpétuelle ?

Paul Desfarges qui succède à Mgr Gabriel Piroird, pradosien, a été ordonné par Mgr Ghaleb Bader, jordanien et archevêque d’Alger ; Mgr Lebrun, représentant la conférence épiscopale de France et Mgr Gabriel Piroird qui lui a remis une crosse en bois d’olivier.

La veille, l’ensemble de l’église d’Algérie avait été invité par Xavier Driencourt, ambassadeur de France en Algérie. Le diplomate indiquait son soutien et sa confiance dans une Eglise au service de l’Algérie.

Signe d’une amitié partagée, personnalités du peuple algérien, amis fidèles, délégations des autorités de l’Etat algérien, diplomates et ambassadeurs côtoyaient les membres de l’Eglise d’Algérie. De quels atouts dispose donc cet ancien professeur de psychologie de l’université publique de Constantine ?

Sa devise épiscopale est « Elle le déposa dans une mangeoire », péricope de l’évangile de Luc, habituellement associé aux fêtes de la Nativité. Il a aussi souhaité reproduire dans son livret d’ordination une peinture de M’ Hamed Issiakhem « Le Christ souffrant ». Cette peinture renvoie à un visage du Christ penché, comme un signe d’humilité et à l’Eglise d’Algérie comme une crèche

Paul Desfarges est un enfant du pays qui en parle parfaitement la langue et en connait les codes culturels. Responsable de la maison de formation spirituelle des jésuites « Ben Smen » à Alger, il a passé une trentaine d’années à Constantine. Jésuite et psychologue, Paul Desfarges a vécu en Algérie une aventure commune avec les chercheurs de Dieu. Il a salué les mystiques musulmans, et ce peuple de priants tout en évoquant à mots couverts des chemins vers le christianisme. Il a glissé : « Quand on prie pour quelqu’un, on change l’écologie spirituelle autour de lui. »

Une jeune algérienne a expliqué que Paul incarnait dans les quartiers pauvres de Constantine, aux yeux de beaucoup, une forme de « présence libérante ». Chacun reconnaît à Paul Desfarges le don et le charisme d’accompagner sur le chemin de la foi. Alors certains se posent la question d’un changement profond. Après le temps de « l’enfouissement » pour l’Eglise d’Algérie, peut-être vient-il le temps de l’accompagnement ? Et d’aider à trouver pour ceux qui le souhaitent ce Dieu « au plus intime du plus intime de soi » si cher à Saint-Augustin…

Évêque d’Hippone...Paul Desfarges peut être cette pierre de touche pour l’Eglise d’Algérie... Inch allah

Jean-Pierre Jusselme


Elle le déposa dans une mangeoire

- Allocution de Mgr Paul Desfarges

"Je suis très ému des paroles qui m’ont été dites et celles par lesquelles je me suis engagé. Je ne rappelle que celle prière : « Que sa bonté et la pureté de son cœur fasse de sa vie un sacrifice qui te plaise. » Vous comprenez bien que ce n’est pas un programme, mais l’Aventure du Christ Jésus qui se continue par et avec nos humanités et c’est l’œuvre de l’Esprit Saint qu’Il accomplit en symbiose avec Celle qui en est pleine, Marie, la Sainte Vierge. (...)
« Elle le déposa dans une mangeoire ». "Elle", c’est Marie, je lui rends grâce, je lui dis merci, ce soir dans sa Basilique qui lui est consacrée, pour toute la sollicitude qu’elle a eue à mon égard jusqu’à ce jour et j’ai confiance qu’elle continuera. Comme l’Apôtre Jean, je prends à nouveau ce soir Marie, chez moi, pour le ministère qui m’est confié. Marie, ma Mère, merci. Lire l’intégralité du message de Mgr Paul Desfarges.

Une communauté qui manifestement puise sa force dans sa foi en Dieu

- Témoignage du Père Emmanuel de Marsac, membre de la délégation stéphanoise, ayant vécu longtemps en Algérie.

Par amitié pour Paul Desfarges et sa famille que je connais depuis longtemps, par solidarité avec l’Église qui est en Algérie et le peuple algérien avec qui j’ai vécu une vingtaine d’années, en 1980 – 1990, j’étais heureux de pouvoir revenir à Alger pour l’ordination épiscopale de Paul, choisi comme nouvel évêque de Constantine. Joie de retrouver cette communauté chrétienne qui demeure, pour moi, un signe très fort de ce qu’est l’Éspérance. Lire l’intégralité du témoignage du P. Emmanuel de Marsac.

JPEG - 8.4 ko
Paul Desfarges

Un enfant bien de chez nous

- Un portrait de Paul Desfarges par le Père Emannuel de Marsac Paul Desfarges, il est du terroir stéphanois sont originaires de Grammond. Cette petite commune de la Loire bénéficie, n’en doutons pas, du souffle missionnaire qui féconde cette région des Monts du Lyonnais. En effet, Grammond est limitrophe de Saint Christo naquit en 1824 Jean-Louis Bonnard, prêtre, martyr au Tonkin en 1852 et déclaré saint en 1988. Lire l’intégralité du témoignage.

A lire

Le père Paul Desfarges jésuite originaire de Saint Etienne a été nommé évêque de Constantine Hippone le 21 novembre 2008 par le pape Benoit XVI. Il a reçu l’ordination épiscopale le 12 février 2009 à Notre Dame d’Afrique à Alger. L’installation dans son diocèse a eu lieu le 20 février 2009.

- L’ÉCHO du diocèse de Constantine et Hippone - mai juin 2010





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 01.02.2009 15:39 - Mis à jour le : 06.05.2013 14:05