Accueil > Le diocèse > Mgr Dominique Lebrun, ancien évêque de Saint-Etienne > Homélies de Mgr Dominique Lebrun ancien évêque de Saint-Étienne
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet Ordination de trois diacres permanents : homélie de Mgr Lebrun

Homélie de Mgr Dominique Lebrun pour l’ordination diaconale de Gérard Gabion, Bernard Malcurat et Christian Ratrema, le 50ème anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II, le lancement de l’année de la foi et les 20 ans de la pastorale des quartiers populaires.
Album photos >>

Galerie photos prochainement en ligne

MONITION D’OUVERTURE

Procession d'entrée /©Défrade

Frères et sœurs, bienvenus dans notre cathédrale, signe de l’unité de notre Eglise diocésaine ; je salue particulièrement les paroisses St Thomas en Val de Gier et St Etienne dont trois fidèles du Christ vont être ordonnés diacres, Gérard Gabion, Bernard Malcurat et Christian Ratrema.
Il y a un peu moins de 50 ans, les Pères du Concile souhaitaient la restauration du diaconat permanent pour rendre à nouveau visible « le service du peuple de Dieu dans la diaconie de la liturgie, de la Parole, de la charité » (LG 29). Le Concile nous appelé, de bien d’autres manières, à nous rapprocher de la mission de Jésus Sauveur.
Il y a 20 ans, pour que personne ne manque à cette mission, le Père Joatton – qui est en communion de prière avec nous – instituait la pastorale des quartiers populaires.
Il y a 50 ans, dans la basilique Saint-Pierre, les Pères du Concile accueillait le livre de la Parole de Dieu qui présidait chaque assemblée ; Frères et sœurs, accueillons dans la joie de la foi, le livre de la Parole de Dieu qu’accompagnent deux délégués de la pastorale des quartiers populaires, et les diacres que Dieu nous donne depuis bientôt 25 ans.

 HOMÉLIE

Diacres et prêtres accompagnaient les trois futurs diacres /©Défrade

Lectures du 28° dimanche du temps ordinaire (B)
Sg 7, 7-11 ; Ps 89
He 4, 12-13 ; Mc 10, 17-30.

Chère Mireille, chère Sophie, chère Martine,

Vous avez bien entendu : « Personne n’aura quitté, à cause de moi et de l’Evangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre, sans qu’il ne reçoive, en ce temps déjà, le centuple …, avec des persécutions et dans le monde à venir, la vie éternelle. » (Mc 10, 29-30).

Il n’est donc pas question que vos maris vous quittent. Le Christ ne le demande pas !

Gérard, Bernard et Christian, vous recevez avec nous ce matin la Parole de Dieu, l’Evangile, la Bonne nouvelle. Vous devenez des serviteurs de cette Parole, « vivante … énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants … qui juge des intentions et des pensées du cœur », dit la lettre aux hébreux (He 4, 12).
Ensemble, accueillons Jésus tel qu’il se laisse voir dans la liturgie de ce dimanche.

Les ordinands prosternés durant la litanie des saints /©Défrade

Jésus se montre comme une source à qui un jeune zélé peut demander le chemin « pour avoir en héritage la vie éternelle » (Mc 10, 17). Christian, Bernard et Gérard, vous êtes jeunes … de cœur, et zélés ! Que cherchez-vous ? Que cherchons-nous avec vous ?

Bernard, Christian et Gérard, d’aucuns peuvent s’étonner qu’avec une vie déjà bien remplie, une profession au service de l’éducation, de la famille ou de la santé, qu’avec une famille que vous aimez et qui vous aime, vous commenciez une vie nouvelle, vous cherchiez encore. Merci à tous les trois, d’être des témoins du cœur insatisfait de l’homme : « Bon Maître, que puis-je faire pour recevoir en partage la vie éternelle ? » (id.) Bienheureux serez-vous lorsqu’on viendra vous interroger sur la vie éternelle, et sur son chemin. Pour cela, demeurez toujours près de sa source, Jésus. « Jésus posa son regard sur lui et se mit à l’aimer » (10, 21). Jésus se montre attentif et aimant. Diacres, vous êtes les yeux de Jésus et le cœur de Jésus. Posez votre regard sur notre humanité, là où vous vivez, là où vous serez envoyés en mission : dans le monde du handicap, auprès des gens de la rue, avec les personnes âgées entrés en dépendance. Bienheureux seront ceux que vous regarderez avec le regard de Jésus. Vous les aimerez au point de les inviter à suivre le Maître : « Viens, suis-moi ! »

Imposition des mains /©l'Essor

Jésus se montre plein d’espérance. « Viens, suis-moi ». Jésus sait mieux que quiconque de quoi notre cœur est capable. « Une seule chose te manque : … un trésor dans le ciel » (10, 21). Diacres, vous êtes des causes d’espérance en regardant la terre dans la perspective du ciel, et en proposant le chemin du ciel qui passe par le don aux pauvres : « ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor dans le ciel » (Id.).

Le jeune homme, en entendant cela, « devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens » 10, 22). Que fait Jésus ? Va-t-il le reprendre, abaisser les exigences ? Non, Jésus « regarde tout autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le Royaume de Dieu » (10, 23). Jésus comprend la difficulté de l’homme qui a des grands biens et, par son regard, il interroge ses disciples : n’est-elle pas aussi votre difficulté, votre combat : posséder ou donner. Nous préférerions voir, semble-t-il, les Rroms ou les demandeurs d’asile chez eux, dans d’autres villes ou, au moins, sous d’autres fenêtres ; accueillons alors la question de Jésus : que cherchez-vous ? Est-ce vraiment le Royaume de Dieu ? Ou bien garder nos grands biens ?

Christian, Bernard et Gérard envoyé en mission au service de la Parole, de la charité et de la liturgie

Frères et sœurs, le monde manifeste l’extrême fragilité de ses grands biens ; il est temps de se tourner vers le Royaume de Dieu.

Frères diacres et futurs diacres, vous avez la mission d’écouter comme Jésus, de regarder comme Jésus, d’aimer comme Jésus, d’interroger les disciples comme Jésus, jusqu’à entendre l’ultime question. L’ultime dialogue est apparemment celui du désespoir. Son vrai nom est le dialogue de la foi : Mais alors, qui peut être sauvé ?- Pour les hommes, cela est impossible, mais pas pour Dieu, car tout est possible à Dieu (10, 26-27).

Croyons de tout notre cœur, frères et sœurs ! Est-ce possible sans quitter quelques biens « à cause de moi et de l’Evangile » (10, 29), et cela est-il possible sans Dieu, interroge Jésus ? La foi et le renversement de la logique de possession en logique de don sont une seule et même attitude. Car la foi change la base même de notre vie ; elle devient Jésus lui-même nous entraînant vers notre véritable horizon : Pourquoi m’appelles-tu bon ? Personne n’est bon sinon Dieu seul (10, 18).

Baiser fraternel

L’ordination de Christian, Gérard et Bernard est un acte de foi qui donne à notre vie son vrai nom : la vie éternelle dont Dieu lui-même est l’auteur. Elle est réponse à Dieu qui se donne par amour, aujourd’hui comme il y a 2000 ans. Se donner par amour ?

Au fait, Martine, Sophie et Mireille, n’est pas le sens même de votre sacrement de mariage, dont vos enfants sont aujourd’hui les témoins et les fruits ? Nous comprenons alors pourquoi St Marc n’a pas retenu dans l’invitation de Jésus à tout quitter, l’épouse, à la différence d’un autre évangéliste qui met en valeur aussi justement le célibat, en vue du Royaume.

Posant son regard sur lui, Jésus se mit à l’aimer. Frères et sœurs, fermons nos yeux quelques instants pour cueillir le regard de Dieu bon, à qui tout est possible ; En cet instant Jésus pose son regard sur notre assemblée, sur Gérard, Christian et Bernard, et sur chacun d’entre nous, et il nous aime.

ANNONCE DE LA MISSION

Diacres permanents /©Défrade

Gérard Gabion, Bernard Malcurat et Christian Ratrema, vous êtes diacres. Je vous envoie dans vos communautés paroissiales respectives, la paroisse St Thomas en Val de Gier et la paroisse St Etienne. Au sein des équipes pastorales, vous serez un nouveau signe de Jésus Serviteur.

Gérard, vous porterez attention à ceux qui se pensent loin du Christ, à travers de multiples rencontres au cours de la préparation de liturgies ou bien à l’antenne solidarité. Sur le plan diocésain, non sans lien avec votre vie, je vous envoie vers les communautés foi et lumière qui regroupent des personnes portant un handicap avec leurs parents et leurs amis dont d’autres ministres ordonnés.

Bernard, au sein de votre paroisse, je vous envoie vers les personnes âgées qui résident dans les maisons de retraite et vous coordonnerez les services d’aumônerie. La délégation diocésaine au monde de la santé pourra ainsi compter sur votre ministère. Vous demeurerez ainsi près des familles et de ceux qui s’engagent en association pour soutenir le projet de Dieu sur la famille.

Christian, outre les services liturgiques, je vous envoie auprès des gens de la rue que l’association Revivre appelle heureusement les passagers. Ce sera comme un prolongement de votre service de médecin urgentiste en vous adressant à toute la personne, corps et âme. Sur le plan du diocèse, vous participerez au pôle éthique avec une attention particulière aux questions familiales et médicales.

Ces charges sont la face émergée de votre mission ! Gérard, Bernard et Christian, soyez heureux et témoignez du vraie bonheur de la vie éternelle, en commençant par vos plus proches, épouses, enfants et petits-enfants, et ceux que Dieu place et placera sur votre route.

Frères et sœurs, pour l’année de la foi qui s’ouvre aujourd’hui, je propose à tous de lire de manière suivie l’évangile selon St Luc. Guettons Jésus, ses silences, ses paroles, ses gestes, sa charité ; entrons dans un dialogue de foi. Il nous fera davantage contemporain du Fils de Dieu venu en notre chair, il nous rapprochera de sa vie. Devant sa Parole, tout est nu, dit la lettre aux hébreux, rien n’échappe à ses yeux (He 4, 13). J’invite les représentants de nos trente paroisses et les délégués des associations et mouvements de fidèles à s’approcher pour recevoir le livre de l’Evangile selon St Luc.

Gérard, Bernard et Christian, serviteurs de la Parole, aidez-moi à distribuer cet Evangile –Bonne nouvelle.

Photos de l’article

© photos Georges Rivoire pour l’Essor

Christian, Bernard et Gérard /©L'Essor

Galerie Photos Sr Sophie Richer

- Consultez la page

GALERIE PHOTOS

© photos ci-dessous de Michel Mansuy





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 15.10.2012 15:53 - Mis à jour le : 05.11.2012 09:17