Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Fête de l’éveil à la foi

Don en ligne

galet Monique Gourgaud : un nouveau visage au service des catéchumènes

Récemment arrivée dans l’équipe du Service Diocésain de l’Initiation Chrétienne, dans le pole catéchuménat, Monique Gourgaud s’est depuis son enfance engagée au service de la communauté chrétienne de Montbrison. Récit d’un parcours marqué par le bonheur de croire.

Appeler… et répondre à des appels

Déjà toute petite, à travers les clubs Perlin, Monique goûte aux joies de l’action avec d’autres, avec en arrière-fond, les valeurs de l’Evangile. Très vite, elle devient animatrice de groupes d’enfants et on lui confie même la responsabilité de la catéchèse pour une équipe de CE1 : elle a 18 ans ! Bientôt mère de famille (elle aura 5 enfants), c’est tout naturellement qu’elle répond aux appels qu’on lui adresse, au fur et à mesure que ses enfants grandissent : éveil à la foi, catéchèse au collège puis au lycée… pour devenir responsable de l’aumônerie des lycéens de Montbrison. Mais tout au long de ces années, poussée par des prêtres qui savent faire confiance, elle lance d’autres chantiers. Avec une amie, ce sont les équipes liturgiques qui démarrent, bientôt au nombre de 12. De la même manière, pour répondre aux besoins nouveaux, va se développer le service d’accueil à la paroisse : une quinzaine de personnes se mettent en route, se forment pour exercer très concrètement cette mission dans un esprit évangélique. De la même manière et malgré ses réticences au départ, elle découvre les vertus de l’action catholique et, toujours avec des amies, crée sur la ville plusieurs groupes de l’Action Catholique des Femmes. Bien avant que cette fonction soit « officiellement » mise en place dans le diocèse, elle exerce une charge de secrétaire pastorale, au cœur de la vie paroissiale et au service de tous ceux qui s’engagent pour faire vivre la communauté. Un besoin d’agir pour les autres, un « charisme » de la mise en route ! Monique dit d’ailleurs en souriant : « Moi, ce que j’aime et que je sais faire, c’est répondre à l’appel, prendre la mission à bras le corps et ensuite…m’effacer ». Ce qui lui permet d’avoir cette force ? Les réponses fusent : « Mon mari ! Sans être lui-même engagé, il me soutient toujours car il est heureux de me voir épanouie. Depuis plusieurs années, je me donne chaque mois un « jour de désert » : pas de portable ni de rendez-vous, je vais dans le silence lire, prier, faire retraite. Et puis, on m’a toujours incité à me former et dans chaque nouvelle mission, cette étape a été indispensable. Enfin, sans doute, la présence agissante et mystérieuse du Christ qui ne m’abandonne jamais ».

Le service du catéchuménat : un nouveau souffle pour nos communautés

JPEG - 26.5 ko
Gourgaud Monique

C’est en 2006, là encore en réponse à l’appel du curé de sa paroisse, le père Yves Raymond, que Monique s’engage dans le pole catéchuménat : sa seule expérience était jusqu’alors la préparation du baptême pour des collégiens. Dans ce service, il faut savoir attendre, dit-elle, mais sa première demande vient d’une grand-mère de 85 ans et de sa petite-fille ! « Cette grand-mère, qui n’avait jamais été baptisée, commence toujours sa journée par un signe de croix…Elle m’a fait découvrir ce très bon moyen pour confier sa journée au Seigneur ! D’ailleurs, les catéchumènes, s’ils ne savent en général pas beaucoup de choses sur Dieu, ont toujours la belle expérience qu’ils ne sont pas seuls, qu’une présence les accompagne : à nous de découvrir avec eux que c’est Dieu qui est présent à leurs côtés ». C’est en général le conseil pastoral qui repère les futurs catéchumènes, ceux qui ont envie de renouer avec l’Eglise, ceux qui veulent aussi découvrir les sacrements, en particulier la communion ou la confirmation. Les « nouveaux chrétiens », baptisés ou recommençants, sont très sensibles au temps que leur équipe d’accompagnement leur consacre, à la vérité et la richesse humaine des échanges, à la chaleur de la vie fraternelle qu’ils découvrent. On essaye aussi de plus en plus à les mettre en lien avec des groupes chrétiens où ils pourront se sentir à l’aise.

En 2010, c’est là aussi tout naturellement que Monique rejoint l’équipe diocésaine, tout en gardant un fort ancrage à Montbrison. Elle souligne son inexpérience, mais aussi sa découverte heureuse des initiatives variées qui se font jour un peu partout sur le terrain, en lien avec les personnes qui, dans les divers services, inventent au jour le jour les démarches nouvelles de « l’initiation ». Le chantier est immense, « les ouvriers – et les ouvrières !- peu nombreux », mais avec Monique et tous ceux et celles qui « éveillent à la foi », la belle et bonne nouvelle de l’Evangile continue à courir sur nos territoires…

Jean Claude Duverger Revue diocésaine Eglise de Saint-Etienne n°521

JPEG - 92.2 ko
Journée des catéchumènes 19 mars 2011 © M. Bonhomme





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 25.04.2011 17:00 - Mis à jour le : 28.04.2011 17:05