Accueil > Actualités > Reportages et photos > Visite Ad Limina de Mgr D. Lebrun à Rome
Don en ligne

galet Moments forts de la visite Ad limina

La Doctrine de la foi a rappelé le caractère « non négociable » de Vatican II

À nouveau, ils ont été rassurés, comme leurs prédécesseurs en ces lieux, quant à la fermeté du Vatican sur le caractère « non négociable » de Vatican II et des magistères successifs. Rome attend toujours la réponse des lefebvristes. Et confirme, en matière liturgique, qu’il existe bien une forme « ordinaire » du rite, assorti d’une forme « extraordinaire », ce qui ne revient pas à deux formes d’importance équivalente. (la croix.com)

A propos du projet de loi sur le mariage

Vendredi 23 novembre après-midi, à la Congrégation pour les évêques, le préfet canadien, le cardinal Marc Ouellet, a chaleureusement accueilli la délégation française, en la félicitant pour la stratégie suivie face au projet de loi en faveur du mariage homosexuel. Selon le cardinal québécois, il y a là un exemple à proposer à d’autres Églises confrontées à des questions identiques.(la-croix.com)

Explicitant les motivations de l’Église dans son opposition au mariage homosexuel, « vrai changement de civilisation. », le cardinal Barbarin a expliqué devant le pape : « Avec les frères des autres églises chrétiennes, avec les juifs et les musulmans, avec des représentants d’autres courants de pensée, en nous fondant sur la raison et le bon sens, nous essayons d’expliquer que ce projet risque d’engendrer un grand trouble dans la société, déjà bien fragile. » (la-croix.com)

Concernant la Fraternité Saint-Pie-X

Peu avant l’audience avec le pape, lundi matin, les évêques se sont rendus à la Congrégation pour la doctrine de la Foi. Ils en sont ressortis heureux d’avoir pu longuement débattre avec leurs interlocuteurs, dont le nouveau préfet Mgr Gerhard Ludwig Müller (dont la plupart ont fait connaissance à cette occasion), et le secrétaire, Mgr Luis Ladaria, des problèmes posés par la réintégration éventuelle dans l’Église de la Fraternité Saint-Pie-X.(la-croix.com)

Benoît XVI affirme l’importance de l’école catholique dans la transmission de la foi

Devant le dernier groupe d’évêques français en visite Ad Limina, le 30 novembre 2012, Benoît XVI a souligné la “responsabilité historique“ des écoles catholiques dans l’Hexagone et leur rôle primordial dans la transmission de la foi et la nouvelle évangélisation. Le pape a par ailleurs déploré, devant 37 prélats du Sud-Est et du Midi de la France, “l’ignorance du contenu de la foi“, y compris chez les fidèles catholiques. Il a aussi salué le rôle des laïcs et souligné l’urgence de répondre à la diminution des vocations sacerdotales. (© 2012 I.MEDIA)

La place de l’Islam

Le cardinal Barbara a évoqué avec franchise devant le pape « l’importante présence des musulmans dans nos régions ; « notre dialogue est assez fraternel pour nous permettre de regarder ensemble, avec courage, les violences et les problèmes de liberté religieuse posés par les mariages mixtes ou les conversions ».(la-croix.com)

La place des Roms

Enfin, concernant les migrants et les réfugiés, et surtout les Roms, l’archevêque de Lyon a constaté : « Nous voyons nos responsables successifs agir de manière incertaine à leur égard, alors que la solution ne peut pas venir d’une seule nation. » Et il a lancé un appel au pape : « Est-il possible, Très Saint Père, que vous encouragiez les gouvernements de l’Europe à se saisir ensemble de cette question pour y apporter une réponse digne et durable ? » (la-croix.com)

Benoît XVI attire l’attention des évêques de France sur l’éducation

Le premier d’entre eux étant l’éducation, dans ses diverses déclinaisons parce. Parce que, « au-delà du savoir transmis, le témoignage de vie des formateurs doit permettre aux jeunes d’assimiler les valeurs humaines et chrétiennes afin de tendre à la recherche et à l’amour du vrai et du beau », le pape s’est félicité de l’action des instituts catholiques, soulignant notamment « les initiatives prises pour favoriser l’initiation théologique de jeunes étudiants en disciplines profanes ». Il a rappelé « la responsabilité historique » des écoles catholiques, « lieux de transmission du savoir et de formation de la personne, d’accueil inconditionnel et d’apprentissage de la vie en commun ». Plus largement, Benoît XVI estime que « l’éducation aux valeurs chrétiennes donne les clés de la culture de votre pays ». (la-croix.com)

Benoît XVI se félicite de la place des laïcs dans l’Église en France

C’est par un discours très structuré vendredi 30 novembre 2012 à 11 heures, que Benoît XVI a choisi de conclure la visite ad limina des évêques français à Rome. Le pape se félicite notamment de l’action des laïcs, « visage du monde dans l’Église et en même temps visage de l’Église dans le monde » et souligne la place de l’enseignement catholique. La suite sur www.la-croix.com





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 03.12.2012 14:30 - Mis à jour le : 06.12.2012 11:00