Accueil > Actualités > Reportages et photos
Don en ligne

galet Michaël Lonsdale exprime son besoin et sa nécessité d’être comédien

L’amphithéâtre de l’établissement scolaire Saint-Michel était comble pour accueillir Michael Lonsdale lundi 23 janvier 2012, lors de la rencontre organisée par la Direction diocésaine de l’Enseignement Catholique de la Loire et les Associations Familiales Catholiques, sur le thème : "Itinéraire d’un artiste chrétien". Accompagné de son éditeur et ami Serge Sarkissian, Michael Lonsdale s’est prêté à un jeu de questions-réponses.

Il n’est plus besoin de présenter Michael Lonsdale tant sa filmographie est impressionnante. En 2011, à 80 ans, il recevait (enfin ! ) le César du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation du Frère Luc Dochier, moine-médecin à Tibhirine, dans le film Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois.

En catholique engagé, Michael Lonsdale a souligné « qu’il est moins difficile aujourd’hui d’être un artiste chrétien qu’il y a quarante ans, où le monde du spectacle était alors pétri de culture marxiste et progressiste. Il y avait une véritable peur de dire qu’on était chrétien, par crainte de ne plus pouvoir travailler. Mais, cependant, même maintenant, des artistes chrétiens refusent de témoigner de leur foi, invoquant leur vie privée. »

Michael Lonsdale à Montbrison - Photo d'archives /©Défrade S’ouvrant au public avec humilité et simplicité, il a livré un témoignage très fort abordant l’épreuve du deuil qu’il a vécu à l’âge de quarante ans. Cette année, là, alors qu’il vient de perdre cinq êtres chers, il est tourmenté par le doute mais a trouvé la force de dire : « Seigneur, sauve moi, je n’ai plus la force de vivre ». Par hasard, son parrain l’emmène le lendemain dans une église où se déroule une soirée de prière de la Communauté de l’Emmanuel. Et là, c’est pour lui une révélation, une musique céleste. Depuis, il chemine avec cette communauté. Il a fondé un groupe de prière pour les artistes, Magnificat, qui a fonctionné pendant plus de 20 ans.

Le discours de Michaël Lonsdale est celui d’un homme nourri de sa relation au Christ, un homme de prière qui s’exclame : « Prier, c’est prier le Christ. Il est là, par l’Esprit Saint. »

Après une prière de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, lue par Michaël Lonsdale tirée de son dernier ouvrage, « Prière – Entretiens avec Jacques Bonnadier », le mot de la fin revenait à François-Xavier Clément, Directeur Diocésain de l’Enseignement Catholique, qui, avec la certitude que l’art peut conduire à Dieu, cita le philosophe suisse Maurice Zundel : « Dieu apparaît d’autant plus qu’on Le laisse transparaître ».

Michael Lonsdale avait déjà fait le déplacement dans la Loire l’an passé à l’occasion d’une lecture du chemin de croix de Paul Claudel à la collégiale de Montbrison.

D’après le compte-rendu d’Aurélie Prévos pour la revue Eglise de Saint-Etienne

La prière : entretiens avec Jacques Bonnadier

La prière : entretiens avec Jacques Bonnadier Dans cet entretien avec Pierre Bonnadier, Michaël Lonsdale commente le film de Xavier Beauvois "Des hommes et des dieux" en précisant les conditions de tournage, les scènes off, ... Il donne aussi sa perception de la prière, et celle du frère Luc dont il incarne le rôle à l’écran. Entrecoupant cet entretien, Michaël Lonsdale fait un choix de textes de prières bibliques et non bibliques : psaume 133, des prières de Paul Verlaine, France Quéré, Daniel Bourguet, Charles Péguy... Livre broché
Auteur(s) : Michaël Lonsdale
Editeur : Onesime
Année de sortie : 2011





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 30.01.2012 10:06 - Mis à jour le : 30.01.2012 12:21