Accueil > Infos pratiques > Préparer un baptême, un mariage, des funérailles > Les funérailles
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet Les funérailles catholiques aident toute personne à mieux faire son deuil

Le 2 novembre, jour de la commémoration des défunts, toutes les familles qui ont perdu quelqu’un durant l’année sont invitées à se retrouver à l’église, avec toute la communauté paroissiale, pour prier pour tous les défunts cités chacun par leur nom, et participer à une messe dite à leur intention.

Tout le monde est accueilli :

Lors d’un deuil, l’Église catholique accueille tous les baptisés catholiques quelque soit leur situation. Elle exprime sa compassion auprès de tous ceux qui viennent vers elle, y compris des non-baptisés.

Des personnes spécialement formées :

Cette cérémonie est préparée par des personnes spécialement formées pour assurer ce service. Dans notre Diocèse, elles sont un peu plus de 700 pour environ 4 000 funérailles par an. Elles sont disponibles pour écouter les familles en deuil et préparer avec elles une cérémonie qui corresponde vraiment à leur situation.

Un temps pour réfléchir au sens de la vie

La cérémonie est centrée autour d’une lecture de l’Évangile. Elle est toujours placée sous le signe de l’Éspérance, fondée sur la résurrection de Jésus. Il s’agit de dépasser la douleur pure, bien naturelle, pour arriver à une certaine sérénité : se séparer du défunt et le confier véritablement à Dieu. C’est l’occasion aussi de s’arrêter un moment et de réfléchir sur le sens de la vie : « pourquoi je vis ? Où je vais ? »

Vers le lieu du dernier repos

L’Église catholique préfère que le corps soit inhumé et non incinéré, comme cela fut le cas pour Jésus. Le cimetière est le lieu du dernier repos dans l’attente de la résurrection du corps. Cependant, elle ne refuse pas les funérailles à une personne qui en a décidé autrement mais la cérémonie à l’église a toujours lieu avant la crémation.

Une invitation annuelle qui attire de plus en plus de monde

Une fois par an, en principe le 2 novembre, jour de la commémoration des défunts, toutes les familles qui ont perdu quelqu’un durant l’année sont invitées à se retrouver à l’église, avec toute la communauté paroissiale, pour prier pour tous les défunts cités chacun par leur nom, et participer à une messe dite à leur intention. De plus en plus de familles répondent à cette proposition. C’est une façon d’affirmer que « nos » morts continuent à être en relation avec nous, sont vivants d’une autre façon. C’est ce que les chrétiens appellent la Communion des Saints.





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 25.10.2009 12:11 - Mis à jour le : 29.01.2015 10:07