Accueil > Agenda diocésain
13.

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Les évêques en assemblée plénière du 3 au 8 novembre 2018

Du 3 au 8 novembre : Assemblée plénière d’automne des évêques au sein des sanctuaires de Lourdes.
Toutes les infos>>

Cette assemblée plénière a été inaugurée par le discours d’ouverture de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France, le samedi 2 novembre . Les travaux se termineront le jeudi 8 novembre avec le discours de final qui sera prononcé à 11h15.

Parmi les sujets à l’ordre du jour de cette rencontre :

  • La lutte contre la pédophilie (samedi 3 novembre)
  • Le synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel (samedi 3 novembre)
  • L’Europe (lundi 5 novembre) avec M. Enrico Letta et P. Olivier Poquillon, o.p., Secrétaire général de la la COMECE (Commission des épiscopats de la communauté européenne)
  • Les nouvelles ritualités civiles (mardi 6 novembre) avec M. Arnaud Join-Lambert et Mgr Christophe Dufour, archevêque d’Aix et Président du groupe de travail "Prendre conscience des ritualités civiles nouvelles"
  • La communication dans les diocèses et les radios chrétiennes (mercredi 7 novembre)

Suivre les travaux des évêques sur le site de C.E.F.

Lutte contre la pédophilie : une commission indépendante et de nouvelles mesures pour l’Église de France

Cette Assemblée plénière des évêques de France a été marquée par l’accueil et l’écoute de personnes victimes d’actes de pédophilie, samedi 3 novembre dernier. Cet événement s’inscrivait dans la suite de plusieurs années de travail et de réflexions sur les mesures à mettre encore en œuvre dans la lutte contre la pédophilie. Cette rencontre entre les personnes victimes et les évêques a permis de confirmer pour nous tous, personnes victimes et évêques, la nécessité de travailler mieux ensemble à cette lutte.

Dans la suite des travaux entamés avant cette Assemblée et dans l’élan donné par la rencontre de samedi avec les personnes victimes, les évêques de France ont décidé la mise en place d’une commission indépendante pour faire la lumière sur les abus sexuels sur mineurs dans l’Eglise catholique depuis 1950, pour comprendre les raisons qui ont favorisé la manière dont ont été traitées ces affaires et pour faire des préconisations. Cette commission devra aussi évaluer les mesures prises par la Conférence des évêques de France depuis les années 2000. Elle rendra public un rapport d’ici 18 mois à 2 ans. Dans les jours qui viennent, des précisions seront apportées sur cette commission indépendante et notamment sera annoncé le nom de la personnalité qui aura la charge de la mettre en place, d’en nommer les membres et d’en préciser le périmètre. - Intégralité de l’article sur https://eglise.catholique.fr/confer...

Message du Pape François aux évêques de France

Message du Pape François aux évêques de France, le 29 octobre 2018 pour l’Assemblée plénière de novembre 2018.

Son Excellence Monseigneur Georges Pontier, président de la Conférence des Evêques de France,

A l’occasion de l’Assemblée plénière de la Conférence des évêques de France, réunie à Lourdes, Sa Sainteté le Pape François tient à vous assurer de sa prière et de sa proximité spirituelle. Dans un contexte rendu difficile, à cause notamment des fautes graves commises par certains membres de l’Église, le Saint-Père vous encourage à persévérer dans votre lutte contre la pédophilie, sans jamais oublier de reconnaître et de soutenir l’humble fidélité au quotidien vécue, avec la grâce de Dieu, par tant de prêtres, de religieux et de religieuses, de consacrés et de fidèles laïcs. Que l’accueil et l’écoute des victimes, dont les blessures ne connaitront jamais de ‘prescription’, puissent affermir votre détermination dans la mise en œuvre de la tolérance zéro et votre travail pour que « chaque baptisé se sente engagé dans la transformation ecclésiale et sociale dont nous avons tant besoin ».(Cf. Lettre au Peuple de Dieu, 20 aout 2018). Le Pape tient aussi à s’associer à votre action de grâce pour tout ce que l’Eglise en France a déjà accompli au service de l’accompagnement et de l’évangélisation des jeunes, en particulier au sein de l’Enseignement catholique. Dans cet élan, il vous invite à invoquer fortement l’Esprit Saint pour que les travaux du récent Synode contribuent, en France et dans le monde, à ouvrir « des voies nouvelles en syntonie avec [les] attentes [des jeunes] et avec la recherche de d’une spiritualité profonde et d’un sens d’appartenance plus concret » (Evangelii gaudium, n.105). Enfin, le Saint-Père vous encourage à promouvoir une culture de la rencontre au sein de la société française, en reconnaissant notamment ces pierres d’attente qui peuvent contribuer à faire jaillir l’eau vive de Jésus-Christ dans le cœur de nos contemporains qui continuent à chercher la réponse à la question du sens de la vie.

Avec cette espérance, en confiant les évêques de France, ainsi que leurs collaborateurs et leurs diocésains à l’intercession de Notre Dame de Lourdes, de sainte Bernadette et de tous les saints qui ont marqué l’histoire de votre pays, le Saint-Père vous adresse de grand cœur la Bénédiction apostolique.
Cardinal Pietro Parolin
Secrétaire d’État de Sa Sainteté

Discours d’ouverture de Mgr Pontier, président de la CEF

Discours d’ouverture de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, président de la Conférence des évêques de France à Lourdes le samedi 3 novembre 2018.

ans le troisième chapitre de son exhortation apostolique, Gaudete et exultate, le Pape François relit les béatitudes que nous avons entendues le jour de Toussaint ainsi que le texte bien connu du jugement dernier au chapitre vingt cinquième de l’évangile de St Matthieu. Il y puise la mise en œuvre ici-bas de l’appel universel à la sainteté. Il termine ce chapitre par ces quelques mots : « La force du témoignage des saints, c’est d’observer les béatitudes et le critère du jugement dernier. Ce sont peu de paroles, simples mais pratiques et valables pour tout le monde, parce que le christianisme est principalement fait pour être pratiqué, et s’il est objet de réflexion, ceci n’est valable que quand il nous aide à incarner l’Evangile dans la vie quotidienne. Je recommande de nouveau de relire fréquemment ces grands textes bibliques, de se les rappeler, de prier en s’en servant, d’essayer de les faire chair. Ils nous feront du bien, ils nous rendront vraiment heureux. » (n°109)

Lors du récent synode des Evêques au sujet de la foi, des jeunes et du discernement vocationnel la célébration de canonisation de sept nouveaux Saints a permis au Pape François de redire cet appel à la sainteté mise en œuvre en choisissant de suivre « le Christ Jésus qui ne se contente pas d’un « pourcentage d’amour »  : nous ne pouvons pas l’aimer à vingt, à cinquante ou à soixante pour cent. Ou tout ou rien  ! » Il nous est bon d’entendre cet appel à la radicalité, à l’engagement total à sa suite, à la conversion jamais achevée. Les martyrs d’Algérie qui seront bientôt béatifiés à Oran ont vécu ce don de soi jusqu’au bout, par amour.

- Intégralité de l’article sur https://eglise.catholique.fr/actual...





Version imprimable de cet article Version imprimable
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Publié le : 03.11.2018 08:48 - Mis à jour le : 08.11.2018 10:52