Accueil > Mouvements > Secours Catholique > Les bénévoles du Secours Catholique se préparent à une nouvelle hausse des personnes accueillies
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet Les bénévoles du Secours Catholique se préparent à une nouvelle hausse des personnes accueillies

Le Secours Catholique a publié, le 15 septembre 2010, les résultats du "baromètre crise-pauvreté" de juillet-août. Ceux-ci « confirment l’installation de la crise et de ses effets. »

Les résultats de la dernière enquête (juillet-août) réalisée par le Secours Catholique, dans le cadre de son « baromètre crise-pauvreté », témoignent des conséquences de la crise sur la vie des Français.

Ainsi les bénévoles du Secours Catholique s’affirment inquiets et pessimistes quant aux mois à venir. Ils se préparent à faire face à une augmentation du nombre de personnes accueillies dans les centres du Secours Catholique. Par ailleurs, ils constatent que le moral des personnes accueillies reste toujours très bas. En août 2010, 51,8% des personnes accueillies étaient encore dans l’attente, contre 33,9% en août 2009. De plus, le désespoir augmente (8,2% contre 4% en juin dernier).

En outre, la confiance des bénévoles dans les dispositifs publics reste médiocre. 48,2% d’entre eux n’ont “plutôt pas confiance” ou “pas du tout confiance” dans leur efficacité.

JPEG - 43.3 ko

Les principales demandes des personnes accueillies sont toujours des demandes dites « d’urgence » (alimentation, logement, factures d’énergie) et l’écoute (33,8% des demandes). Les publics accueillis restent principalement des familles monoparentales, ainsi que des jeunes et des personnes âgées. Par ailleurs, les difficultés particulières portent, sans changement, sur l’emploi, le logement et la faiblesse des ressources.

Le « baromètre crise-pauvreté » a été mis en place par le Secours Catholique en janvier 2009 afin de mesurer l’impact de la crise économique sur les personnes que l’association accueille.

Un article de http://www.secours-catholique.org


Version imprimable de cet article Version imprimable