Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet Le pèlerinage national étudiant Terre Sainte 2014, prévu du 23 juillet au 3 août, est annulé

Un "plan B" est proposé aux étudiants du diocèse de Saint-Etienne.

En raison de l’aggravation et de l’évolution très incertaine du conflit en Israël/Palestine, Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France et Mgr Denis Moutel, président du Conseil pour la Pastorale des Enfants et des Jeunes, ont décidé d’annuler Terre Sainte 2014, le second pèlerinage national étudiant

Communiqué national du 15 juillet 2014

2 200 étudiants et aumôniers accompagnés par 21 évêques se préparaient à y participer du 23 juillet au 3 août 2014. Cette décision a été prise après avoir reçu une lettre envoyée par la cellule de crise du Ministère français des Affaires étrangères conseillant vivement le report du pèlerinage, compte tenu de l’importance numérique du groupe. Elle a été mûrement réfléchie après consultation des évêques de France et des responsables des groupes, en concertation avec Mgr Olivier Ribadeau Dumas, secrétaire général de la CEF, le P. Gérard Le Stang, secrétaire général adjoint et Sœur Nathalie Becquart, directrice du Service National pour l’Evangélisation des Jeunes et pour les Vocations.

« Ce pèlerinage avait été décidé par tous les évêques de France lors de leur Assemblée plénière en novembre 2012. Les évènements récents et le climat de tensions actuel en ont rendu la réalisation très difficile et particulièrement risquée. Cela nous a conduit à prendre cette difficile et délicate décision d’annuler ce pèlerinage dans son cadre national aux dates prévues et à étudier les possibilités de report groupe par groupe sous des formes encore à déterminer » a indiqué Mgr Pontier. Il en énumère les raisons : « la recommandation du Ministère des Affaires étrangères, l’impossibilité de se rendre auprès de communautés chrétiennes en Cisjordanie, l’incertitude sur la possibilité d’accéder à certains Lieux saints y compris dans Jérusalem et Bethléem, les changements imprévisibles d’itinéraires ou de logements ». Par ailleurs, il fallait aussi prendre en compte le stress et la tension psychologique potentiellement créés par ce climat peu propice à une démarche spirituelle sereine.

Cette décision mûrement réfléchie – compréhensible mais pouvant légitimement provoquer de la déception- a bien sûr été prise à regret étant donné l’enthousiasme suscité par le pèlerinage tant chez les étudiants que chez les nombreux interlocuteurs et communautés chrétiennes là-bas, heureuses d’accueillir ou rencontrer les pèlerins. Sœur Nathalie Becquart tient à souligner « la force des nombreux liens tissés en Terre sainte et la belle dynamique que la préparation de ce pèlerinage a suscité depuis un an chez les étudiants, l’implication des nombreux aumôniers et jeunes organisateurs. Elle cite comme aspects très positifs : le travail commun en Eglise, la démarche féconde de préparation spirituelle et pédagogique, la sensibilisation à la réalité des chrétiens d’Orient en France et la meilleure connaissance des réalités religieuses et géopolitiques complexes de cette terre, sans compter la formation des responsables aux réalités et éléments de préparation d’un pèlerinage en Terre Sainte ! »

Suite à cette décision, les organisateurs du pèlerinage envisagent la proposition d’une initiative nationale de prière pour la paix qui se tiendrait fin juillet, et réfléchissent à l’envoi d’une petite délégation à Jérusalem en signe de reconnaissance, de solidarité et de soutien aux interlocuteurs et communautés qui s’étaient préparées à accueillir les 2200 pèlerins français. Par ailleurs, tout sera fait pour que les étudiants soient remboursés du prix de leur voyage.

Les pèlerins Terre Sainte 2014, avec toute l’Eglise de France, sont particulièrement en communion avec tous ceux qui au Moyen-Orient subissent ces durs conflits et leurs conséquences. Dans l’élan du Pape François, ils continuent à croire avec espérance en la victoire de la Paix sur la haine, de la Vie sur la mort.



2000 étudiants en Terre sainte du 23 juillet au 3 août

32 étudiants de notre diocèse, avec le père Yves Guerpillon et Mgr Dominique Lebrun, se rendent en Terre Sainte du 23 juillet au 3 août 2014. L’occasion d’aller aux sources de la foi chrétienne et à la rencontre des chrétiens d’Orient, mais aussi des habitants de Terre Sainte.

2 200 participants sont attendus, issus de 55 diocèses et 7 communautés.

Parmi eux, pour accompagner les jeunes, 20 évêques (dont 3 cardinaux), 100 prêtres, 100 laïcs en mission ecclésiale, 80 séminaristes et 60 religieux (ses).

Le pèlerinage sera articulé autour de quatre temps forts communs à tous (Tibériade, Bethléem et deux étapes à Jérusalem) - pour faire l’expérience de grands rassemblements et vivre la communion ecclésiale – et deux temps de forums - rencontres avec des témoins et acteurs de paix locaux.

Parallèlement, la liberté est laissée à chacun des 44 groupes pour pérégriner dans les lieux de leur choix, mais tous avec le même itinéraire entre le désert, la Galilée, Bethléem et Jérusalem.





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 14.07.2014 17:44 - Mis à jour le : 27.08.2014 08:06