Accueil > Actualités > Reportages et photos
Rejoindre le Monastère Invisible

Don en ligne

galet Le collège de Montrond-les-Bains a été inauguré et béni

Le collège Saint-Pierre à Montrond-les-Bains, site annexe du groupe scolaire Sainte Stéphanie à Saint-Galmier, a été inauguré et béni samedi 17 septembre 2011 par Mgr Dominique Lebrun, évêque de Saint-Etienne. Quatre classes de 6ème et deux classes de 5ème ont ouvert dès cette rentrée. A terme, l’établissement aura une capacité de 500 élèves de la 6ème à la 3ème.
Discours de Mgr Dominique Lebrun

Ce collège est innovant sur de nombreux aspects : un environnement numérique de travail qui remplace les livres scolaires (en partenariat avec le Conseil général de La Loire), un bâtiment conçu par Charles-Eric Bourbon construit selon les normes « Basse consommation » et une construction respectant les normes HQE (Haute Qualité Environnementale).

"La construction de ce collège répondait à une demande", explique Olivier Lamoril, directeur du groupe scolaire Saint-Joseph, dont le collège Saint-Pierre fait partie. "Auparavant, il n’y avait aucun collège sur la commune et les enfant de Montrond-les-Bains et des alentours étaient obligés de se rendre à Saint-Galmier ou Montbrison pour aller étudier. Maintenant, ils auront un collège à côté de chez eux et n’auront plus à se lever à 7 heures pour prendre le bus".

Ce site est dirigé par Marie-Alix de France.

La première pierre avait été posée par Mgr Dominique Lebrun fin avril 2010.

Les officiels

L’inauguration s’est déroulée en présence de Bernard Bonne, président du Conseil général ; Gilles Artigues, vice-président en charge des politiques de la jeunesse ; Paul Salen, député de la circonscription ; Jean-François Chossy, ex député de la circonscription ; Claude Giraud, maire de Montrond-les-Bains ; Nathalie Beaulieu, directrice du cabinet du recteur de l’Académie de Lyon ; Jean-Paul Vignoud, inspecteur d’Académie de la Loire ; Claude Berruer secrétaire général adjoint de l’enseignement catholique ; François-Xavier Clément, directeur diocésain de l’enseignement catholique ; Stéphane Gouraud, secrétaire général du Comité académique de l’enseignement catholique ; l’évêque de Saint-Etienne, Mgr Dominique Lebrun ; le Père François Reynard, vicaire général et le P. Jean-Baptiste Chaussy, curé de la paroisse.

Jean-Pierre Jusselme, diocèse de Saint-Etienne

crédit photo /©J.Pierre Jusselme

- Collège : 04 77 54 00 56


Discours de Mgr Dominique Lebrun

Inauguration du collège Saint-Pierre à Montrond-les-Bains - Samedi 17 septembre 2011

Chers amis,

Ma joie est très grande. Beaucoup vient d’être dit sur les qualités de ce collège Saint-Pierre, depuis le processus de décision jusqu’à la présente rentrée qui, grâce à Dieu, n’échappe pas aux inconvénients du plâtre frais.

Ce matin, nous avons commencé par célébrer la messe. Ceux qui ont souhaité, ceux qui ont pu sont venus aux aurores … pour un samedi. Nous avons accueilli la Parole de Dieu qui nous parlait de semailles et nous avons communié à Celui qui fait confiance à son Eglise pour avancer au milieu du monde. Désormais, le Christ est présent de manière cachée dans cette chapelle. Il ne s’impose pas sinon par sa petitesse qui peut étonner, qui doit étonner.

Puis, nous nous sommes retrouvés autour de la Croix à l’extérieur du Collège. Quel beau signe que celui de la croix avec ses deux branches verticales et horizontales. La nôtre est plus arrondie comme pour signifier qu’elle veut nous envelopper de son amour. L’architecte, M. Charles-Eric Bourbon, en a tiré une inspiration profonde, comme cela a été déjà dit, pour les formes du bâtiment. Pour moi, c’est une responsabilité pour toute la communauté éducative, celle d’entourer d’amitié les jeunes. Et pourquoi ne pas dire tout de suite aux élèves que c’est aussi leur responsabilité : celle d’entourer d’amitié leur professeur ? La bénédiction m’a fait aller des salles de classe à cette grande salle en passant par le CDI, la restauration, le bureau de la directrice et les services administratifs. Oui, que chacun soit béni pour la place qu’il occupe dans cette œuvre.

Cette œuvre est une grâce de Dieu. Je crois profondément en Dieu qui a pris chair et qui continue de prendre chair par ce collège. Cela veut dire que Dieu a rejoint le monde-notre humanité !- tel qu’il est, tel qu’il l’a fait, et aussi tel que nous l’avons déformé. Rien donc d’étonnant que dans toute œuvre de Dieu, il faille du temps et de l’énergie aussi pour combattre ce qui n’est pas bon.

Cette œuvre est une œuvre commune. Je pourrai bien sûr citer à nouveau tous ceux qui ont participé à la construction et à qui nous devons un immense merci. Je veux plutôt parler de l’éducation qui est un des piliers de la culture. La culture, disait Jean-Paul II –que je cite avec d’autant plus de plaisir que cette grande salle ainsi que l’OGEC portent son nom-, est ce qui permet à une société de parler en « nous », qui permet à un groupe d’hommes d’être sujet et non objet. L’éducation et l’enseignement doivent être à l’image de la culture qu’elles nourrissent, qu’elles construisent : Au collège, chaque personne est un sujet, dont la responsabilité et la liberté grandissent au fur et à mesure qu’elle avance vers ce pour quoi ou pour qui elle est faite.

Le collège Saint-Pierre devient un sujet. Je lui souhaite de trouver toute sa place dans la société montrondaise – je crois que c’est bien parti- et dans la société ligérienne. J’ambitionne pour lui qu’il réponde à sa mission avec humilité et passion.

Mme la directrice, représentant M. le Recteur, ne craignez pas d’être exigeante avec le collège Saint-Pierre qui saura bien vous le rendre dans l’amitié. M. Le maire, n’hésitez pas à demander au collège Saint-Pierre ce que vous souhaitez de mieux pour les jeunes de votre ville. Père Jean-Baptiste Chaussy, accueillez cette nouvelle communauté dans votre paroisse avec le désir qu’elle accueille l’Evangile, tout l’Evangile, rien que l’Evangile.

Vous sentez sans doute mon grand désir que nous avancions ensemble vers des relations en vérité. La vérité rend libre, dit notre maître, Jésus (Jn 8, 32). Et nous croyons en contemplant Celui qui est la Vérité, qu’elle est amour.

J’apprécie le choix de Saint-Pierre, patron de la première église de la ville. Elle est une source de l’amour qui trouve ici, désormais, une résurgence. Ainsi, se trouvent reliées par le fond l’école et la paroisse.

J’apprécie le choix de Saint Pierre. Il est une personne et cette personne est aussi le symbole d’une communauté, l’Eglise. Ici, les deux –la personne et la communauté- doivent être les sujets qui disent la vérité de l’aventure humaine où personne et communauté sont intimement liées.

J’apprécie le choix de Saint Pierre, car le premier apôtre a failli, par fougue parfois, par lâcheté surtout. Bien sûr, ce ne sont pas les failles qui sont appréciables ; ce sont ces grands moments de rencontre avec le Christ où le vantard et le lâche retrouve le regard aimant de son maître pour reprendre le bon chemin, encore plus fort. Vous savez tous le rôle merveilleux que joue de pardon dans l’éducation.

Qu’il n’y ait ici aucune impasse à l’amour ! C’est sur ce souhait que je veux terminer en souhaitant aussi à chacun de vous, en ce jour et quel que soit sa situation humaine ou chrétienne présente, qu’il n’y ait jamais d’impasse à l’amour vrai pour lui.

Pour cela, ma et notre joie est très grande.

+ DOMINIQUE LEBRUN
Evêque de Saint-Etienne

- Télécharger au format PDF


A lire aussi

Une nouvelle pierre pour l’Enseignement catholique

Depuis la rentrée, l’Enseignement catholique du diocèse de Saint-Etienne s’est enrichi d’un nouvel établissement scolaire. A terme, 500 élèves (de la 6e à la 3e) pourront être scolarisées dans cette structure créée ex nihilo à Montrond-les-Bains et inaugurée le 17 septembre 2011.
Lire l’intégralité de l’article
Source Eglise catholique de France





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 28.09.2011 06:05 - Mis à jour le : 28.09.2011 10:25