Accueil > Agenda diocésain
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet "La veuve convoitée" : théâtre proposé par la fondation Raoul Follereau

LA VEUVE CONVOITEE pièce de théâtre de Carlo Goldoni, adaptée par Victor Haïm, proposée samedi 5 novembre 2011 à 20 heures et dimanche 6 novembre à 17 heures salle Jeanne d’Arc (16 rue Jean- Claude Tissot - Sant-Etienne) par trois associations dont la fondation Raoul Follereau. Coupon de réservation à télécharger en ligne.

- Télécharger le coupon de réservation :
PDF - 401.7 ko
coupon de réservation

La troupe

L’Atelier Saint-Jacques réunit depuis plus de 20 ans un groupe d’amateurs de théâtre qui ont mis leur passion au service de plusieurs associations caritatives, grâce à Molière, plusieurs fois, ou encore à Goldoni, à Feydeau et, l’an dernier, à Ionesco.

Les associations partenaires

- L’association VIVRE LA VIE : entourer et soutenir au quotidien des adultes déficients intellectuels légers.

- L’association AUTISTES DANS LA CITE : mobiliser les habitants de la cité pour intégrer les personnes autistes (4000 dans la Loire).

- LA FONDATION RAOUL FOLLEREAU : lutter contre la lèpre et toutes les lèpres, telles l’ignorance et la pauvreté.

La Veuve Convoitée

Orazio est comte à Venise mais absolument sans argent. Harcelé par son banquier, Raimondo, et malgré l’aide de son ami Ricardo et de sa sœur Livia, auprès desquelles il a contracté des dettes importantes, la situation parait sans issue. Ceci d’autant qu’il est follement amoureux d’une veuve, à la beauté « universelle et cataclysmique ». Il tente de mettre fin à ses jours et la pièce s’ouvre ainsi sur un suicide raté. Que va-t-il se passer pendant les deux actes où l’on verra évoluer sa fille adoptive, Bigolina, « jolie comme un cœur » avec la virtuosité de Scapin, le banquier Raimondo sans scrupule, l’ami Riccardo entrainé dans un jeu de rôle inattendu, la sœur Livia qui « tombe amoureuse toutes les heures » et Felicita, la veuve qui oppose un refus nuancé à ses propositions ? Deux autres personnages vont intervenir : Carlo, le vieil oncle, « ignoble rapace » et Emilio, le mauvais garçon…
Il s’agit d’une intrigue à rebondissements avec une analyse très fine des caractères.

Carlo Goldoni

JPEG - 279.3 ko

Dramaturge italien,il traversa le 18ème siècle, de 1707 à 1793, avec bonheur mais non sans difficulté, du fait d’un caractère passionné et combatif , en Italie d’abord, à Venise, puis en France, à Paris, depuis 1762, où il dirigea la Comédie Italienne et s’introduisit à la Cour comme professeur d’italien. Il a écrit plus de 200 pièces de théâtre, (comédies surtout mais aussi livrets d’opéra, intermèdes…), des réflexions sur son art et ses fameuses mémoires, en trois volumes. Ses œuvres les plus connues, de plus en plus souvent jouées en France sont : « La Locandiera », « La Trilogie de la Villégiature », « Arlequin valet de deux maîtres », « La Servante amoureuse », « Les Rustres »… Carlo Goldoni se situe dans la tradition de La Commedia dell’arte et de Molière, auquel il voue un véritable culte (dont témoigne sa pièce : « Molière »). En même temps, il annonce Marivaux et la comédie du réel dans la complexité à la fois des situations et des sentiments. Homme des Lumières, il apparaît comme un véritable réformateur du théâtre, s’opposant ainsi à son contemporain italien Carlo Gozzi, très attaché aux personnages classiques du répertoire et aux masques.

Victor Haïm

Il est un auteur contemporain de nombreuses œuvres dramatiques. Il a également adapté plusieurs pièces de théâtre étrangères dont une, peu connue, de Goldoni, « le Riche harcelé », devenu sous sa plume « la Veuve convoitée »





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 19.10.2011 15:50