Accueil > Actualités > Reportages et photos
Don en ligne

galet La session à Lille de la Mission Universelle de l’Église a montré le dynamisme de l’Église dans le monde

Geneviève Bœuf, responsable diocésaine du service de la Mission Universelle de l’Église (anciennement coopération missionnaire) a assisté à la session de la Mission Universelle qui s’est déroulée à Lille en août dernier. Une rencontre importante qui a mis en avant la vitalité, la richesse inouïe et l’importance de la vie de l’Église partout dans le monde. Une vraie mission....

A écouter sur RCF
Dans le cadre de la session nationale sur la mission de l’Eglise catholique qui s’est déroulée à Lille, RCF a interrogé Geneviève Boeuf, laïque déléguée à la coopération dans le diocèse de Saint-Étienne.
Cette interview est disponible sur le site internet de RCF Radio T.O
JPEG - 64.2 ko
70 membres des équipes de Coopération missionnaire des diocèses de France, pour cinq jours de formation dans une ambiance studieuse et fraternelle.

La session annuelle de formation des équipes diocésaines de coopération missionnaire a rassemblé près de 70 personnes à Lille du 24 au 28 août derniers. La qualité des interventions, la participation des trois évêques de la province, la présence de nombreux médias, témoignent du succès de l’initiative. La mission universelle de l’Église, loin d’être une option ou un service comme d’autres, est au cœur de la vocation de tout baptisé. Tel est le message reçu et vécu dans un esprit fraternel et joyeux par les participants.

« La liturgie, nous dit Vatican II, est le prolongement de la mission du Christ en vue de sauver tous les hommes de tous les temps. La mission universelle est donc au cœur de la vie de tout baptisé, elle a sa source dans l’eucharistie et se déploie dans toute la vie chrétienne ». Nous sommes mardi 25 août, et Philippe Barras, laïc, professeur en théologie sacramentelle passionne littéralement son auditoire. Comme les autres intervenants de la session « Mission Universelle » de Lille, il dépoussière les images d’Épinal que l’on peut se faire de la mission, pour en donner une vision plus profonde, claire, et vivante. La mission n’est pas uniquement une affaire de spécialistes, même s’il faut rendre hommage aux hommes et femmes qui, de tous états de vie, ont depuis saint Paul quitté leur pays pour porter l’Évangile aux quatre coins du monde.

Toute la session sera dans le même ton, toutes les interventions, de grande qualité, dressent de la mission un portrait fascinant à travers l’histoire, la théologie, l’exégèse, l’anthropologie, l’approche pastorale concrète, mais aussi des témoignages passionnants et humbles. Chaque jour, u n continent est à l’honneur, et le soir, d’anciens coopérants, d e s religieux, prêtres et laïcs d’autres continents, viennent témoigner de la vie quotidienne, parfois difficile et bouleversante, de l’Église de Jésus partout sur terre.

Proposer l’Évangile

JPEG - 10.8 ko
Geneviève Bœuf, responsable diocésaine du service de la Mission Universelle de l’Église

Elle est belle, notre Église ! Malgré des tensions, des divisions et des fautes parfois de certains de ses membres, elle est présente partout et en tout temps au côté des hommes, femmes, enfants, de tous pays et de toutes couleurs, pour les accompagner dans leur v i e quotidienne, défendre les plus faibles, et proposer à tous un chemin d’Évangile. Proposer, et non imposer, car, cela a bien été redit, la mission est une proposition d’amour, faite par amour, pour le Christ et les frères, qui ne saurait nullement tolérer la pression, la contrainte, et l’obligation. Un appel a été lancé aussi, en ces temps où « mondialisation » est presque devenu un gros mot, pour que les catholiques cultivent et promeuvent le sens de la fraternité universelle, la connaissance et le respect mutuels, et combattent le repli sur soi qui menace lourdement les rapports internationaux. C’est justement la charge qu’ont les bénévoles des équipes diocésaines de coopération missionnaire, qui constituaient le public privilégié de cette session. Leurs tâches sont multiples, localement, de l’organisation de la semaine missionnaire mondiale, à l’accueil des missionnaires en congé, en passant par le lien avec les autres diocèses du monde, et les migrants. Mais ils sont surtout appelé à être le levain dans la pâte, pour que toute l’Église, en ces temps incertains, n’oublie pas ceux qui sont au loin, en cédant à la tentation de se replier sur les difficultés locales, manque de prêtres et questions matérielles entre autres.

Signe des temps, peut-être à cause de l’imminence du synode pour l’Afrique, de nombreux médias sont venus faire des reportages sur la session. Certains sont venus avec une curiosité un peu hésitante, tous sont repartis surpris et enthousiasmés par la vitalité, la richesse inouïe, l’importance même, de la vie de l’Église partout dans le monde, même et surtout dans ces endroits très loin des caméras, dont on ne parle jamais, et où l’Église est souvent le seul ou le dernier lieu favorisant le lien social, ayant le souci des pauvres et travaillant sans cesse et sans relâche à l’avènement d’un monde plus juste et plus fraternel. C’est cela aussi, la mission…

Florent Masson, responsable communication des œuvres pontificales missionnaires

JPEG - 48.2 ko
Eucharistie présidée par Mgr Garnier, sous le signe de l’Asie





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 10.09.2009 23:27 - Mis à jour le : 06.05.2013 14:03