Accueil > Actualités > Reportages et photos
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet La sainte Claire fêtée chez les Clarisses de Montbrison

Comme chaque année, le monastère des Clarisses de Montbrison fête la solennité de sainte Claire. Deux temps forts étaient au programme : une veillée de prière le mercredi 10 août 2011 et une célébration eucharistique le lendemain matin concélébrée par le père Yves Raymond, curé de la paroisse Sainte Claire en Forez ; le père Louis Tronchon, vicaire épiscopal ; le père Quenum du Bénin et le père Polydor de la République Démocratique du Congo, aumônier du monastère durant l’été.

L’année 2011 est marquante pour l’ordre des Clarisses car elles fêtent le 800ème anniversaire de leur fondation. Inauguré le 17 avril 2011, jour des Rameaux (Claire s’était enfuie de la maison paternelle pour choisir la vie de pauvreté) par Mgr Dominique Lebrun, évêque de Saint- Etienne, le jubilé se terminera le 11 août 2012, le jour de la fête de la Sainte Claire. "Une grande célébration sera proposée, car nous aimons faire la fête" souligne une religieuse avec humour, "mais le lieu reste à définir".

" Moi, Claire, malgré mon indignité, servante du Christ et petite plante du bienheureux François".

Claire a choisi la pauvreté, elle le fit avec une ardeur, une intrépidité, une conviction qui devaient lui permettre d’aller comme François, jusqu’au bout de ses intentions. Quand elle comprit la nécessité de rompre avec sa vie de fille noble et riche, elle témoigna d’une énergie indomptable malgré l’opposition violente de sa famille. Au soir du dimanche des Rameaux, 18-19 mars 1212, elle s’enfuit de la maison paternelle, court vers la Portioncule, humble chapelle perdue dans les bois d’Assise. François l’attend sur le seuil. Une fois revêtue de la grossière tunique de laine et du voile, Claire prononça les trois voeux de religion et promit obéissance à François qui se hâta de la conduire chez les Bénédictines de Saint Paul, puis au Couvent de Saint Ange. Claire ne devait pas être bénédictine, mais fonder un Ordre ayant sa propre Règle. En toutes choses, Claire donne l’exemple. Elle a pour ses soeurs des attentions délicates, des compassions touchantes. Elle guérit celles qui sont malades et multiplie les provisions.

A la fin de la célébration, en souvenir du miracle des petits pains multipliés, [1], les sœurs Clarisses avaient disposé, dans une corbeille, des petits pains qui ont été bénis par le Père Raymond avant d’être distribués à la sortie de la chapelle accompagnés d’une prière illustrée de Sainte Claire.

Frédérique Défrade

Pour aller plus loin

Lire l’article : A Montbrison, les Clarisses suivent la règle de pauvreté de Sainte Claire

- www.clarissesmontbrison.org

photos /©F. Défrade


[1] « Un jour, à l’heure de manger, il n’y avait plus qu’un seul pain au monastère… sainte Claire commanda de partager le pain en deux et d’en envoyer une moitié aux frères, puis de partager l’autre partie du pain en cinquante morceaux, suivant le nombre des sœurs qui étaient au monastère, et de déposer sur la table du réfectoire la petite parcelle de chacune… ». Elle invoqua Jésus en le suppliant « de permettre que la quantité de pain se multipliât… et le pain augmenta en effet de telle façon que chacune en eut à satiété »




Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 12.08.2011 13:47 - Mis à jour le : 13.12.2013 09:28