Accueil > Actualités > Reportages et photos
Don en ligne

galet La lumière de Bethléem : signe d’espérance et de paix

Recueillie le samedi 10 décembre 2011 à Vienne par une jeune fille appartenant au mouvement Scouts et Guides de France, la Lumière de Bethléem a été distribuée à Saint-Priest-en-Jarez le lendemain, lors d’un grand rassemblement qui a mobilisé plus de deux cents personnes. Jusqu’à Noël, elle sera transmise autour de soi dans les hôpitaux, maisons de retraite et paroisses… Un signe d’espérance et de paix.

Agnès Molin /©Ch de Rosemont Depuis vingt ans, chaque année, le troisième samedi de l’Avent est un rendez-vous incontournable : tous les mouvements de scoutisme se retrouvent à Vienne, accueillent la lumière et la diffusent dans toute l’Europe.
Cette année, parmi la délégation française constituée de jeunes Éclaireuses et Éclaireurs Unionistes et de Scouts et Guides de France - dont pour la première fois des louveteaux-jeannettes - une jeune stéphanoise, Agnès Molin, est allée chercher cette Lumière de Bethléem en Autriche lors d’une célébration œcuménique qui s’est déroulée le samedi 10 décembre à 14 heures, en l’église “Zur Heiligen Familie” de Vienne.

Allumée en Terre Sainte puis rapportée à Vienne, la lumière est largement envoyée dans toute l’Europe

A Paris (Sainte Merry) le lendemain, Agnès Molin a assisté à une seconde célébration oecuménique en présence des délégations venues de toute la France. Puis cap sur Saint-Etienne par TGV pour se rendre ensuite au gymnase de Saint-Priest-en-Jarez où était organisé un rassemblement qui a mobilisé deux cents personnes issues des Scouts et Guides de France de Saint-Etienne et Montbrison, des Guides d’Europe de Saint-Etienne, des Scouts Unitaires de France de Saint-Chamond, de leurs parents et amis.

Scouts et Guides de France proposent à tous de répandre autour d’eux une petite flamme symbole de paix : la lumière de Bethléem.

Après un temps de célébration autour de la Paix à 15 h 30, la journée s’est poursuivie par un temps festif avec un concert du groupe Mal’ak.

Cette initiative autrichienne, relayée par de nombreux mouvements européens de scoutisme, proposent à tous - scouts ou non - de se faire "porteurs de lumière". Dans ce sens, des représentants de la pastorale de la santé ont également pris cette lumière qui vient de la grotte de la Nativité pour l’apporter auprès des malades et personnes en souffrance dans les hôpitaux, maisons de retraite et paroisses. Des milliers de petites flammes signes d’espérance et de paix à l’image d’un des trois voeux formulés par le pape Benoït XVI le 7 décembre dernier, avant d’allumer à distance le sapin géant de Gubbio (Italie) : « Que chacun de nous sache apporter un peu de lumière l’a où il vit, en famille comme au travail, dans son quartier, dans la société. Nous devons être lumière pour autrui, pour sortir de l’égoïsme qui referme souvent sur soi même, en offrant un peu d’attention ou de solidarité. Tout geste de bonté est comme une des multiples lumières de ce grand arbre de Gubbio qui, ensemble, illuminent l’obscurité la plus profonde". [1]

Photos : /© Chantal de Rosemont

- Site nationale La lumière de Bethléem


[1] Source : VIS du 9 décembre 2011




Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 12.12.2011 09:55 - Mis à jour le : 17.12.2013 09:13