Accueil > Actualités > Reportages et photos
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet L’apprentissage soutenue par une fondation d’entrepreneurs chrétiens

Une bonne nouvelle pour l’AFEP, l’association Forézienne de Production, qui forme chaque année 40 jeunes en apprentissage. Elle a reçu une subvention de 30 000 euros. Son bienfaiteur : une fondation d’entrepreneurs et de dirigeants chrétiens, sensible à sa démarche d’insertion par l’apprentissage. Quand l’économie rejoint le social et l’éducation ...

Une bonne nouvelle pour l’AFEP, l’association Forézienne de Production, qui forme chaque année 40 jeunes en apprentissage. Elle a reçu une subvention de 30 000 euros. Son bienfaiteur : une fondation d’entrepreneurs et de dirigeants chrétiens, sensible à sa démarche d’insertion par l’apprentissage.

photo © Jacques Petit C’est le premier dossier soutenu par cette fondation. Créée il y a un an à l’initiative du mouvement des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (EDC), cette Fondation pour une Économie au service de l’Homme (FESH) réunit des donateurs privés, des chefs d’entreprises qui, par leurs dons, souhaitent soutenir des initiatives économiques à caractère social, pour le service de l’homme et du bien commun. Ce dossier a été retenu car il présente un aspect industriel, et pour Jean-Philippe Caude, membre actif de la fondation FESH, la « France a au combien intérêt à se battre pour soutenir son tissu industriel ».

Grâce à cette subvention, les jeunes qui fréquentent l’AFEP, vivant dans des environnements sociaux et familiaux difficiles et instables, vont pouvoir bénéficier d’un accompagnement psychologique personnalisé. Une professionnelle spécialisée dans l’accompagnement global de la personne venait jusqu’à présent deux demi-journées par semaine bénévolement. Grâce à cette subvention, elle est désormais salariée à mi-temps, au service des jeunes et de l’équipe pédagogique.

L’AFEP

Créée à Saint-Etienne en 1992, cette école de production propose une formation diplômant pour des jeunes qui ne sont pas acceptés en Centre de Formation par Apprentissage. Deux CAP sont proposés, usinage mécanique et métallerie. On y fabrique par exemple des portails, des barrières métalliques.

L’AFEP est une association sous tutelle de la Compagnie de Jésus, et s’appuie sur la pédagogie ignacienne. Il y a 17 écoles de production en France, beaucoup sont situées en Rhône-Alpes. La majorité des jeunes trouvent un emploi à l’issue de cette formation, comme Adi, un « ancien » revenu à l’improviste donner des nouvelles : « j’ai appris le français, j’ai appris un métier, j’ai appris le monde de l’entreprise, je suis prêt à travailler ! » En effet, les jeunes travaillent sur de véritables commandes, passées par des entreprises. Pour Bruno Maurin, qui dirige une entreprise de menuiserie, cette structure présente tous les avantages : du travail de qualité à des prix compétitifs, et qui favorise la formation et l’insertion des jeunes. Il est d’ailleurs membre du Conseil d’Administration, comme la plupart des membres, anciens chefs d’entreprises dans la mécanique et la métallerie, ainsi que des personnes passionnées par l’insertion des jeunes par la production.

Pour Antoine Martin, directeur de l’AFEP, cet apprentissage couplé à un accompagnement humain personnalisé permet de donner toutes leurs chances à ces jeunes pour « aller au bout de leur rêves, et valoriser leurs talents ».

Chantal de Rosemont

photo © Jacques Petit





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 27.06.2013 12:20 - Mis à jour le : 27.06.2013 14:36