Accueil > Actualités > Reportages et photos
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet L’ancien archevêque d’Irak à Saint-Etienne : Une rencontre exceptionnelle

L’AED (Aide à l’Eglise en détresse) a organisé la venue à Saint-Etienne de Mgr Basilios Georges Casmoussa, ancien archevêque syro-catholique de Mossoul (Irak) lundi 18 mars 2013 à 20 heures au centre Saint Augustin.

Mgr Georges Basilios Casmoussa

Mgr Georges Basilios Casmoussa est né le 25 octobre 1938, à Qarakosh, une ville chrétienne du nord de l’Irak, dans la plaine de Ninive, proche du Kurdistan. Il est ordonné prêtre en 1962 à Mossoul, à une vingtaine de kilomètres de son lieu de naissance, où il devient, pendant 12 ans, l’évêque des syro-catholiques.

Agé de 75 ans, il s’est souvent élevé contre le sort tragique des chrétiens d’Irak. Le 16 janvier 2005, il lit publiquement à la messe une lettre de menaces reçue d’un groupe terroriste qui le somme de se convertir à l’islam. Il déchire la lettre publiquement. Il est enlevé le lendemain. Ses ravisseurs veulent l’égorger. La prière qu’il formule avant d’être exécuté surprend son bourreau avec qui un dialogue s’engage ; celui-ci l’aidera à être libéré. Il souhaite demeurer près de son « petit troupeau » ainsi que l’a qualifié Benoit XVI au cours du synode pour le Moyen Orient en 2010. Un troupeau qui diminue tous les ans : sur les 1,2 million de chrétiens qui vivaient en Irak avant 2003, les trois quarts ont déjà pris les routes de l’exil.

Dans son ouvrage Jusqu’au bout, paru en mai 2012 aux éditions Nouvelle Cité, Mgr Casmoussa témoigne de la guerre, de l’instabilité politique, du dialogue avec les musulmans, de son enlèvement. Il raconte aussi les années Saddam Hussein, l’embargo qui frappe son pays, les guerres : Iran-Irak (1980-1988), puis celle de 1991 et enfin l’invasion occidentalo-américaine en 2003. Il termine sur une note d’espoir : l’Irak de demain et la place des chrétiens au lendemain des « Printemps arabes » de 2011.

Depuis le mois de mai 2011, Mgr Casmoussa a quitté l’Irak pour devenir le numéro deux du Patriarcat syriaque catholique à Beyrouth, au Liban.

AED : Fondation pontificale, membre du Conseil National de la Solidarité des Évêques de France, l’AED soutient les chrétiens persécutés, réfugiés ou menacés, dans plus de 150 pays, depuis 1947.

Site national : http://www.aed-france.org/





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 18.03.2013 11:45 - Mis à jour le : 14.04.2014 11:23