Accueil > Agenda diocésain
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Journée mondiale des lépreux les 26, 27 et 28 janvier 2018

Les 26, 27 et 28 janvier 2018, près de 15 000 quêteurs bénévoles parcourront la France pour solliciter la générosité des Français. Créée en 1954 par Raoul Follereau, pour qui toute forme d’exclusion était insupportable, la Journée Mondiale des Lépreux se veut aussi un temps fort de communication. Cette année, la Fondation a choisi de mettre en lumière l’importance du dépistage actif. Pour cela, elle lance une campagne de communication autour du visuel d’une prothèse tibiale, accompagné d’un message clair : « Si la lèpre est détectée trop tard, la vie du malade change. Pour toujours. »

Les dons récoltés lors de ce grand week-end permettront à la Fondation de poursuivre la lutte de son créateur, notamment au travers d’actions de prévention et de dépistage actif, mais aussi de soins, de rééducation et de réinsertion des malades guéris, mais lourdement handicapés. Enfin, une partie sera reversée à la recherche d’un vaccin, seule solution pour éradiquer définitivement la maladie.

Depuis plusieurs années, la Fondation Raoul Follereau œuvre pour faire reconnaître la nécessité du dépistage actif. Il s’agit d’aller à la rencontre des populations, dans les villages et au sein des communautés les plus exposées ou isolées, afin de détecter la lèpre, bien sûr, mais également d’autres pathologies de la peau. Partout où la Fondation a mis en place ce dispositif, le nombre de nouveaux cas de lèpre identifiés a augmenté.

La lèpre est la maladie de la pauvreté et de l’ignorance.

Elle touche des populations isolées, coupées des systèmes de soins et confrontées, aujourd’hui encore, à des croyances dépassées, qui isolent les malades de leur communauté, même une fois guéris. Ainsi, si elle a reculé partout dans le monde, elle résiste et sème la misère et la peur partout où elle passe. La détection toujours plus tardive des nouveaux cas accroît le risque de transmission au sein des communautés, ainsi que le nombre d’infirmités avec une déformation ou une lésion visible. En 2018, les défis persistent donc !

UNE STRATÉGIE MONDIALE AMBITIEUSE ET CONCERTÉE

La stratégie mondiale de lutte contre la lèpre engagée par l’OMS sur la période 2016-2020, en concertation avec les di›érents organismes qui luttent contre cette maladie, dont la Fondation Raoul Follereau, se veut novatrice. En plus d’une solide composante médicale, elle offre une visibilité et une importance accrues des dimensions humaine et sociale induites par ce combat.

PRENDRE EN COMPTE LE HANDICAP, À VIE

Lorsqu’il n’est pas possible de dépister la lèpre à un stade précoce et que les handicaps sont là, la Fondation Raoul Follereau se mobilise pour soutenir ceux qui en ont le plus besoin. Sur le terrain, podologues, prothésistes, chirurgiens et assistantes sociales, engagés à ses côtés, mettent tout en oeuvre pour remettre ces femmes et ces hommes debout.

Dans les centres Raoul et Madeleine Follereau à Madagascar, au Gabon, au Bénin, en Guinée, au Sénégal, a Burkina-Faso, des unités orthopédiques prennent en charge les infrmités causées par la lèpre. Il faut fabriquer des prothèses sur mesure en cas d’amputation, mais aussi des semelles et des chaussures adaptées. De nombreuses séances de kinésithérapie sont nécessaires pour apprendre à se mouvoir avec ces appareillages ou encore retrouver une mobilité des membres.

Dans certains cas, notamment lorsque les yeux sont touchés avec des paupières qui ne se ferment plus, des doigts paralysés ou une gangrène installée, une chirurgie doit être envisagée. L’ ensemble de ces actes thérapeutiques nécessite des compétences et techniques spécifques. Un chirurgien spécialiste au sein de la Fondation Raoul Follereau coordonne la prévention et la prise en charge médicale et chirurgicale des infrmités et la réadaptation physique.

Envoyez vos dons à la Fondation Raoul Follereau - BP 79 - 75015 PARIS - Site Internet : www.raoul-follereau.org

Dépister, soigner et guérir les lépreux. Leur donner une chance de se réinsérer, c’est le rôle de la Fondation Raoul Follereau... avec vous.





Version imprimable de cet article Version imprimable
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Publié le : 24.01.2018 21:15