Accueil > Actualités > Reportages et photos > Dossier : les JMJ 2011 de Madrid
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet JMJ : Premier message de Benoît XVI aux jeunes

« Que le feu de l’amour du Christ ne s’éteigne jamais dans vos cœurs ! », c’est le premier message de Benoît XVI aux jeunes qui a passé la Puerta de Alcal avec cinq d’entre eux représentant les cinq continents.Il ajoute, en portugais, applaudi à tout rompre : « L’Église a besoin de vous, et vous avez besoin de l’Église ». Il les invite à une liberté qui a des « ailes » une liberté « avec Dieu ».

Le pape est arrivé vers 20 h, Plaza de Cibeles où, au soleil couchant, il a reçu les salutations et les présents des jeunes dont un « sombrero » des peuples hispano-américains.

L’alleluia de Haendel

La veillée s’est prolongée par une liturgie de la Parole qui s’est achevée vers 21h au son de l’Alleluia de Haendel exécuté par l’orchestre et le choeur international de la JMJ : « King of kings and Lord of lords ! »- « Roi des rois et Seigneur des seigneurs » -, ont chanté les jeunes de 193 pays, avant de hurler leur joie par leurs vivats en direction de Benoît XVI.

Et tout au long du parcours de la « papamobile », sifflets et ovations enthousiastes ont éclaté dans la nuit naissante. Le pape souriait à tous les objectifs et les portables qui se levaient pour saisir son passage au milieu d’une forêt de drapeaux du monde : « Be-nedicto ! ».

Le soleil gênait encore les yeux sur le podium lorsque le pape était arrivé : il était abrité par une grande ombrelle blanche. L’image de la Vierge de Madrid, une Vierge à l’Enfant, la « Almudena » projetée sur le fond du podium semblait présider la rencontre : le pape lui a confié les jeunes et la liturgie de la parole s’est achevée par le chant du « Salve Regina ».

JPEG - 69.5 ko
Photo /©diocèse d’Orléans

Jean-Paul II ovationné

Mais alors que la rencontre commençait, à nouveau le chant de l’An 2000 a Tor Vergata, « Jesus Christ you are my life » rappelait le fondateur des JMJ, Jean-Paul II.

Justement, aux jeunes polonais, le pape a rappelé la présence de son prédécesseur : « Je salue les jeunes venus de Pologne, compatriotes du Bienheureux Jean-Paul II, initiateur des Journées Mondiales de la Jeunesse. Je me réjouis de votre présence ici à Madrid ! Je vous souhaite de bonnes journées, instants de prières et d’affermissement de votre relation avec Jésus. Que l’Esprit de Dieu vous guide ! »

Après l’allocution du cardinal archevêque de Madrid Rouco Vatela, les jeunes ont repris les « Be-nedicto » et les « Viva el Papa ! »

Benoît XVI les a invités à mettre le feu de l’amour dans le monde : « Que le feu de l’amour du Christ ne s’éteigne jamais dans vos cœurs ! » (discours que Benoît XVI a adressé aux jeunes le jeudi 18 août 2011 pour les Journées mondiales de la jeunesse de Madrid, sur la Plaza de Cibeles).

Le vrai protagoniste de la JMJ

Il a invité les francophones à s’élever « jusqu’à la source éternelle de votre jeunesse et à connaître le protagoniste absolu de ces Journées Mondiales et – je l’espère – de votre vie : le Christ Seigneur. En ces jours, écoutez personnellement sa Parole qui est proclamée. Laissez cette Parole pénétrer et s’enraciner dans vos cœurs, et construisez sur elle votre vie ».

« L’Église a besoin de vous, et vous avez besoin de l’Église », a-t-il dit en portugais, applaudi par tous les lusophones et les hispanophones qui comprennent la langue de Lisbonne.

Une très solennelle et joyeuse procession, accompagné comme le dimanche des Rameaux par des palmes et des rameaux d’olivier, a entouré l’arrivée de l’Evangile porté par le diacre dans un précieux évangéliaire.

Le diacre a proclamé en anglais un passage de l’évangile de saint Matthieu : « Celui qui écoute ma parole et la met en pratique est comme l’homme sage qui construit sa maison sur le roc ».

Dans son homélie, le pape a accueilli tous les jeunes y compris « ceux qui n’ont pas pu venir », les assurant de sa prière.

Il a commenté l’Evangile, invitant les jeunes à se garder des « chemins trompeurs » qui ne conduisent qu’à la « frustration », à se garder des « courants de la mode » qui « oublient la justice véritable ».

Il les a exhorté à ne pas succomber aux « tentations » modernes qui conduisent à une « existence sans horizons », à une « liberté sans Dieu ».

Les ailes de la liberté

Le pape leur rappelle que les hommes ont été « créés libres à l’image de Dieu pour être des protagonistes de la recherche de la vérité et du bien », avec une liberté qui fait d’eux des « responsables » de leurs actions, et non des « exécutants aveugles ».

Pour « cultiver et embellir l’œuvre de la création », le pape affirme : « Dieu veut un interlocuteur responsable » il veut « donner des ailes à notre liberté » pour nous permettre « d’édifier la civilisation de l’amour et de la vie », capable « d’humaniser tous les hommes », grâce au roc qu’est le Christ.

C’est le Christ, a ajouté le pape qui permet que « règne la paix dans les cœurs », une paix « contagieuse ».

« Le roc qui soutient tout l’édifice est la personne même du Christ, votre ami », a insisté le pape, avant de leur donner Marie comme modèle du « Oui », interrompu alors par les acclamations.

L’homélie de Benoît XVI a été suivie d’une prière d’intercession aux intentions des jeunes du monde, en français (pour le ministère de Benoît XVI et la « fidélité des jeunes » à leur foi), dans une langue africaine, en espagnol, en arabe, et en italien (pour les droits de l’homme).

La célébration s’est achevée par la prière du Notre Père.

Anita S. Bourdin
ROME, Jeudi 18 août 2011 (ZENIT.org)

Vidéo KTO

Jeudi 18 août, 500 000 jeunes du monde entier, rassemblés dans le centre de Madrid, ont accueilli Benoît XVI. Premier contact entre le Pape et les jmjistes.
Durée 3 mn





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 19.08.2011 11:39