Accueil > Actualités > Reportages et photos
Rejoindre le Monastère Invisible

Don en ligne

galet Ils sont allés en pèlerinage à Rome avec l’évêque.... leurs témoignages

Du 24 au 30 octobre 2014, 125 personnes ont vécu le pèlerinage provincial à Rome, proposé par les évêques de la Province ecclésiastique de Lyon, à l’occasion du 50ème anniversaire du Concile Vatican II. Voici les témoignages des pèlerins qui ont bien voulu nous faire partager leurs impressions.

- « Rome, ville de communion, enseignement, découvertes historiques, célébrations, eucharisties... et joie. Ce pèlerinage est une vraie expérience de vie fraternelle et de communion ecclésiale et spirituelle. Un grand MERCI à notre évêque et aux organisateurs de nous permettre de faire ce bout de chemin ensemble. » (M.M)

- « Ici, assis sur cette place Saint Pierre (jour de l’audience du pape François), c’est un grand honneur que vous m’avez fait.
Père Dominique, que la bénédiction que nous allons recevoir, soit pour vois une force pour continuer »

- « Merci pour tous ces moments passés ensemble qui nous ont permis de mieux nous connaître et de vivre en Église ». (Marianne)

Petit temps d'explication devant la basilique Saint Jean du Latran

- « Avant de partir, j’imaginais de belles église, de très beaux monuments, mais je ne m’attendais pas à tant d’émotion, sur ce lieu chargé de nos racines chrétiennes. J’ai aussi beaucoup appris sur tous les temps de prière du quotidien que je n’avais jamais vécus - laudes, complies. J’ai aussi très heureux des nombreux échanges avec d’autres laïcs et prêtres du diocèse. Vivre plusieurs jours ensemble fait tomber des barrières ! Même avec notre évêque, si chaleureux et si attentionné pour tous. C’était mon premier pèlerinage, je le pressentais indispensable sur mon chemin de foi, mais il m’a enrichi au-delà de toutes mes espérances. Quelle joie ! Merci de tout cœur aux organisateurs ».(Hélène).

basilique Saint Jean du Latran

- « C’était un pèlerinage, ce fut une expérience d’Église ; une plongée aux sources de l’Église ancienne et nouvelle. La fraternité a pris les couleurs de l’amitié ». (Pierre Jubert)

- « Merci de m’avoir invité à ce pèlerinage très dense et très riche. J’ai ressenti un grand sentiment d’appartenance à l’Église universelle, sur les pas de ceux qui nous ont transmis la foi. C’est un temps très fort dans nos vie. ».

- « Du premier au dernier jour, ce pèlerinage a été source d’émerveillement et de moments de grâce : de l’Angélus du dimanche à l’audience du pape mercredi soir place Saint Pierre ; de la célébration de la Parole dans le baptistère du Latran, à la célébration eucharistique en Province dans la basilique Saint Pierre... Merci infiniment à nos accompagnateurs : le père Dominique pour son enthousiasme à nous faire découvrir les trésors de cette ville qu’il aime tant et l’accueil que ses amis nous ont réservé le premier jour ; le père Bruno Martin qui, par ses milliers d’anecdotes rend les monuments si vivants ; le père Jean-Baptiste Chaussy pour sa sérénité. Louange à toi Seigneur pour cette semaine très spéciale. » (I.M)

- « J’ai vécu un superbe privilège de servir la messe à Saint Pierre. C’était un moment très fort. » (Clément)

- « Pour moi aussi, c’était un privilège de servir à Saint Pierre et d’être au service des prêtres et du cardinal Barbarin ». (Nicolas)

- « Première découverte de Rome, une ville très impressionnante, des sites magnifiques. Beaucoup d’émotion ressenti au Vatican devant l’autel dédié à Jean-Paul II. Vraiment très heureux de ce merveilleux pèlerinage très priant, en fraternité, avec des rencontres très chaleureuses ».

- « Arriver en pèlerinage à Rome sur les pas de Saint Paul par la Via Appia Antica et le terminer dans la basilique Saint Paul Hors les Murs par un envoi missionnaire, par le cardinal Barbarin, a résonné en moi comme un appel à avoir un élan missionnaire toujours renouvelé à l’exemple de l’infatigable Saint Paul.
Ces cinq jours de plongée dans le Concile Vatican II à Rome, sur le lieu même du Concile, ont donné plus de sens à ce qu’est notre Eglise apostolique et universelle.
La participation à l’audience du pape François, sur la place Saint Pierre, a été pour moi un moment particulier que je n’ai pu intérioriser que l’après-midi lors de la messe à Saint Paul Hors les Murs, tellement l’expérience que j’ai vécue a été forte. Il y a quelque chose de bouleversant dans cette rencontre avec le pape.
Je suis venue à Rome avec la mission de porter dans la prière ceux qui me l’avaient demandé. Ce fut de grands moments de communion avec le Seigneur et avec eux. C’est comme si je les avais emportés avec moi à Rome pour les confier à Saint Pierre, Saint Paul et au Seigneur. Après avoir vécu des expériences, des émotions, des moments, aussi forts, il faut du temps pour revenir à la réalité de la vie quotidienne. C’est comme une parenthèse qui nous porte ailleurs, plus près du Seigneur et des autres. Une parenthèse qui ne doit pas se fermer… . Je reviens en en ayant plein les yeux, les oreilles… et le cœur ». (M.J)

Le Père Dominique relate son entretien avec le pape

- « Enracinés dans le Christ (Col. 2,7)
Fermes dans la foi
Débordants d’action de grâce [1]
Ainsi, voulons-nous grandir encore dans l’Amour, grâce à ce qui a été semé pendant ce pèlerinage. Dieu soit béni pour les grâces reçues et leur fécondité. Que l’Esprit Saint nous trouve disponibles ».

- « En allant à Rome, j’ai franchi des portes, celles-ci étaient ouvertes. En entrant, j’ai ouvert les yeux et j’ai été éblouie par tant de splendeurs, tant de beautés. En chantant, en priant, j’ai nourri mon cœur. En serrant des mains, en touchant le travail des hommes, j’ai compris ce qu’était l’Église universelle et ce qui liait les hommes, les générations, les siècles.
Ce fut une rencontre avec l’autre, les autres, par amour ; une rencontre avec nos prédécesseurs : apôtres, saints, martyrs, croyants ; une rencontre avec moi-même, dans le silence, seule, ou avec 100 000 fidèles, en union avec moi.
En ressortant par cette même porte, mon regard, mon cœur, ont été transformés, bonifiés, grandis. Je suis pleine d’entrain et remplie de courage et de force pour, à mon tour, témoigner.
Je me sens enracinée dans une histoire, enracinée ans le Christ.
Cela a été un pèlerinage riche pour moi et mon couple ». (Elizabeth).

- « De très belles rencontres, de très belles église... en bref un voyage extraordinaire ».( Franck) 1000 personnes ont assisté à l'audience du pape François

- « Sur la foi de Pierre et de Paul, apôtres du Seigneur, nous avons renouvelé l’engagement de notre baptême. Fondé sur le Christ, pierre angulaire, nous avons repris conscience que nous étions les pierres vivantes de l’Église. Sur les pas des apôtres, et à leur suite, nous sommes envoyés dans nos familles, nos paroisses, nos communautés de vie, pour témoigner au monde l’amour infini du Père pour tous les hommes. Amour qui nous a été révélé par le Christ, dans l’Esprit Saint. Grande action de grâce pour ces jours de joie, de vrai bonheur, partagés en fraternité ». (M-F.B)

- « Ce pèlerinage est, et restera, une étape forte sur mon chemin de vie. Déchargée des « taches matérielles » inhérent au quotidien (merci à l’équipe organisatrice du pèlé qui s’en ait chargée) j’y ai vécu des moments inoubliables. Tout ce qui nous était donné à voir, à partager et à vivre, a tenu mes sens en éveil du premier au dernier jour. Les propositions de visites, prières, célébrations allaient crescendo en intensité, l’apogée de cette semaine étant la rencontre de l’évêque de Rome, le pape François ! J’ai été profondément marquée par le silence de recueillement sur la place Saint Pierre ainsi que par la diversité des frères et sœurs présents (100 000 personnes…) l’Église universelle unie dans une même Foi au Ressuscité était symbolisée.
Marcher aux côtés de mes « collègues » paroissiales ALP et de tous les diocésains de Saint Etienne (y compris le père Dominique, notre évêque) sur les chemins parcourus par Saint Pierre et Saint Paul, mettre mes pas dans leurs pas, me recueillir sur les lieux où les premiers chrétiens ont été baptisés, ont été des instants intenses émotionnellement et surtout spirituellement. Ces moments de prières ont un effet apaisant et motivant pour poursuivre ma mission de baptisée.
Les temps de relecture vécus en fraternité sont un avant goût des fraternités locales missionnaires que nous sommes invités à mettre en place dans nos quartiers…
Avoir séjourné quelques jours là où les apôtres Pierre et Paul sont morts en martyrs en annonçant la Bonne Nouvelle aux juifs et aux païens ; illustrera et apportera j’en suis certaine une « autre saveur » à la lecture des actes des apôtres que nous allons faire pendant le temps de l’Avent. Ce temps de ressourcement (qui nous était donné) qui m’était offert, m’a permis de me poser pour ajuster ma vie au dessein de Dieu » . (Marie-Françoise)

Abbaye des trois fontaines, lieu de martyr de Saint Paul

- « Je noterais : fraternité vécue, approfondissement de notre intelligence de la foi à travers le concile, émerveillement artistique, émotion dans la la beauté des célébrations, force et humour à travers les témoignages de nos guides..... Si le concile Vatican II fut un événement, nous l’avons un peu goûté durant ce séjour... sans doute pour l’approfondir et le goûter encore quand l’Esprit Saint nous donnera de le partager ». (Christian)

- « Premier pèlerinage, première fois à Rome... beaucoup de rencontres, de lieux à découvrir, ponctués de temps de prière et d’eucharistie. Merci pour ce temps avec le diocèse. Quelle joie de passer du temps avec les prêtres. Je reviens avec pleins de souvenirs.
Grand merci pour ce cadeau ». (Claire)

- « Quelle joie de vivre ce pèlerinage !
Un temps pour prendre des forces sur les pas de Pierre et de Paul. _ Un temps pour renouveler mon baptême là où les premiers chrétiens ont été baptisés.
Un temps d’émerveillement et de grâces tout au long des jours, en revenant aux sources du Concile Vatican II ».

1 évêque, 4 diacres et 16 prêtres étaient présents

- « C’est une grâce d’avoir pu assister à ce pèlerinage avec des moments intenses pour moi : la visite de la chapelle Sixtine la messe à la basilique Saint Pierre, la profession de foi au baptistère du Latran. Malheureusement le ryhtme effréné met un bémol au pèlerinage. »

- « Pour notre premier pèlerinage, nous avons vécu des moments très forts, une émotion profonde, des choses qui interpellent, des lieux chargés d’histoire, de belles rencontres. Un grand MERCI et félicitations aux organisateurs et prêtres qui nous ont guidés aussi bien sur le plan touristique et spirituel ».

- Quelle émotion intérieure en priant au baptistère du Latran et à la basilique Saint Pierre ! j’ai vraiment intériorisé cette phrase : le Christ est la pierre angulaire, nous sommes les pierres vivantes de l’Église ! ».

- « De belles rencontres, on en a plein les yeux et c’est magnifique ».

- « Je pensais vivre un grand moment, mais je ne peux exprimer ce que je ressens. Merci à la paroisse Saint François en Forez de m’avoir accueillie et entourée. Que toutes les images, les homélies, les prières nous unissent et créent un lien fort de foi. Vous allez me manquer et rien ne me ferait plus plaisir que de m’impliquer encore plus avec vous et et parmi vous. J’avais découvert une famille chez les Salésiens, et je suis heureuse d’en avoir trouvé une autre ». (Denise)

- « Magnifiques découvertes entre puissant, païens, Dieu, chrétiens et relecture des Écritures en images. Quel bonheur ! Une Église en marche ! Une belle expérience de fraternité, au cœur de l’Église. Ce sont des moments qui nous ressourcent ».

- « La bonne organisation, associée à la ponctualité des pèlerins, nous a permis de profiter au maximum de ce pèlerinage, avec son point d’orgue : l’audience du pape François. Nous avons ainsi pu revenir non seulement aux source du concile Vatican II, mais aussi aux sources de l’Église et aux sources de notre foi. Merci aux organisateurs. A nous maintenant d’être des témoins ». (Alain)

Rodolphe Berthon, séminariste du diocèse, rejoint le groupe

- « Ce pèlerinage a permis un retour aux sources, de revisiter des axes du Concile dont celui d’une Église, peuple de Dieu, tous baptisés, égaux. Et nous avons ré-expérimenté les promesses du baptême qui sont un choix de vie, libre adhésion. Sur les lieux des martyrs, nous avons pris conscience que nous n’avons pas à avoir honte, d’exprimer nos convictions, d’apporter notre pierre à la vie de ce monde. Ce fut un pèlerinage riche, dense et fraternel ». (P.Chomat)

- « Rome, la ville des fondations avec Pierre et tous les premiers chrétiens, et nous aujourd’hui, nous continuons à mettre nos pas dans les leurs. Ce pèlerinage nous a permis de mieux comprendre le concile Vatican II : l’Église dans le monde et dans ce monde. Nous avons côtoyé tant de beautés, de richesses, et aussi vu et côtoyé un peu de la misère de ce monde. Dieu nous envoie sans cesse dans ce monde riche et pauvre.
Nous avons rencontre les jeunes de la CIJOC (Coordination Internationale des Jeunesses Ouvrières Chrétiennes). Ils nous ont expliqué leurs actions et leurs espérances pour les jeunes de ce monde. Merci pour ce beau pèlerinage et pour toutes les belles rencontres avec des pèlerins, des chrétiens du diocèse que je ne connaissais pas ».(Roselyne)

- « Merci pour ce magnifique pèlerinage, pèlerinage très bénéfique en prières, pour un ressourcement intérieur. Merci pour l’organisation ». (Pascal).

- « Rome, ville extraordinaire pour vivre un pèlerinage empli d’enseignements, de prières, de partage, nous préparant à vivre les fraternités. merci pour ces bons moments qui nous font font avancer ». (Colette).

Basilique Sainte Marie Majeure

- « Un grand merci à notre paroisse de nous avoir invités à ce pèlerinage à Rome, berceau de Pierre et de Paul. Se ressourcer, voilà sans doute le cœur de notre pèlerinage, guidés par notre berger - notre évêque Dominique. Que de rencontres effectuées avec des chrétiens du diocèse ! Notre temps fort le plus marquant a été la célébration de la Parole au baptistère du Latran : quelle encyclopédie ce père Bruno Martin !
Nous aimerions insister sur la qualité des veillées sur le Concile Vatican II. L’Église s’est découverte et ce concile est peut être une révélation de l’amour.
Quel dynamisme de notre évêque, toujours aussi "pétillant" après une visite pastorale intense à la paroisse Saint François en Forez. Quelle joie arrive-t-il à communiquer !
Après cette pause, nous repartons plus forts. Notre foi a besoin de s’alimenter.
Que l’Église continue à s’ouvrir pour savoir parler aux jeunes. ». (Annie et Gérard).

- « Moment inoubliable ! ».

Visite de la basilique Saint Pierre

- « Merci pour l’organisation du pèlerinage qui me permet de découvrir les fondements de l’Église ». (Jean-Aimé)

- « Passionné d’Évangile,
Passionné de Terre Sainte,
Temps de l’Évangile et du Christ,
C’est le temps de l’Église avec Pierre et Paul.
Merci pour ce cadeau ». (Gilbert)

- « Premier pèlerinage, première fois à Rome et donc au Vatican. Belles découvertes de cet événement qu’a été le concile Vatican II mais aussi, découverte des personnes du diocèse. Dommage que les chants choisis n’étaient pas connus de tous ! Merci aux organisateurs ». (Denise).

- « Très heureux de ce second pèlerinage à Rome. J’ai une pensée pour Pierre Dessalces qui nous avait conduit sur la tombe de Saint Pierre il y a 27 ans pour 36 heures à Rome (trop court). Voici mon regard quelque peu enrichi.
Ce dernier moment sur la tombe de Saint Paul ouvre la suite du livre des Actes des Apôtres :: : "jusqu’à ce jour et pour demain" ».

Visite de la Rome antique

- « Pendant ces vacances de Toussaint, à l’invitation de notre évêque, des membres de l’enseignement catholique se sont rendus à Rome à l’occasion du cinquantenaire de Vatican II. De Tre Fontane, lieu de martyr de Saint Paul, à la basilique Saint Pierre, nous nous sommes ressourcés grâce aux rencontres particulièrement riches en émotion, tant sur le plan spirituel que culturel : une messe présidée par le cardinal Barbarin, un rendez-vous avec Mgr Zani de la Congrégation pour l’Éducation Catholique et enfin une audience avec le pape François. A la suite de Saint Pierre et Saint Paul, nous continuerons de rendre témoignage du Royaume de Dieu et faire grandir notre mère l’Église.
Nous avons été également invités à développer dans nos communautés éducatives, la charité, en permettant aux enfants qui nous sont confiés, de vivre l’espérance concrète du service fraternel. La pape nous invite aussi à oser l’avenir, un pas après l’autre, et à maintenir l’équilibre entre sécurité et créativité ». (Enseignement Catholique du diocèse)

Dernière étape à la basilique saint Paul hors les murs

- Notre évêque Dominique Lebrun a convié les A.L.P (Animatrice Laïque (Animateur Laïc) en Pastorale) et leurs conjoints à participer à un pèlerinage à Rome, avec la Province, sur les traces de Pierre et de Paul. Nous étions plus de 120 pour notre diocèse (la plus grosse délégation de la province !).
Arrivés soit par bus soit par avion, nous nous sommes retrouvés le premier jour dans les pas de Paul sur la voie APPIA, la même empruntée il y 2000 ans par l’Apôtre. Merveilleux début de pèlerinage qui d’emblée nous a mis dans l’ambiance de cette tradition chrétienne, nous allions tout au long du pèlerinage cheminer dans les pas de ceux qui ont parfois été jusqu’à donner leur vie pour que nous puissions nous aussi connaître le Christ et en vivre. Rencontres dans le groupe, des têtes connues d’autres non mais nous ferons connaissance. Et au bout de cette marche nous sommes accueillis par un groupe d’amis Italiens du père Dominique pour un moment de présentation et de convivialité, là aussi le ton est donné : partage, fraternité, écoute et prière.
Nous visiterons beaucoup de lieux chargés d’histoire. Nous n’aurons que le choix d’Eglises plus opulentes et exubérantes les unes que les autres, baroque oblige, on aime ou on aime moins, mais force est de constater et d’admirer le génie humain capable de prouesses artistiques incroyables pour glorifier à sa façon le Seigneur.
Nous irons visiter l’Eglise sur la petite ile sur le Tibre. Elle est animée par une communauté internationale et est un lieu consacré aux martyrs contemporains selon la volonté de Jean Paul II. Ce qui m’a frappé au delà des différents objets ayant appartenu à ces martyrs, est le jeune séminariste qui nous accompagne et nous livre un témoignage de foi de part son dévouement et son engagement dans cette communauté ouverte sur le monde et l’énergie qu’il dégage. L’Esprit Saint à l’œuvre tout près de nous.....
Dimanche matin, certains se retrouvent pour l’angélus, sur la place Saint Pierre pour écouter le pape François. On le voit très loin et tout petit, un point blanc du haut de sa fenêtre. Le père Dominique nous fait la traduction en direct. Ce qui nous a beaucoup ému c’est qu’à la fin de son intervention le pape salue la foule et commence à partir, peu de temps après il revient à la fenêtre et, presque en s’excusant, vient nous dire ; au fait je voulais vous dire : « n’oubliez pas de prier pour moi j’en ai bien besoin.... » Pensons-y.
Les repas sont pris en petit groupe pour que la rencontre conviviale et fraternelle puisse se faire. Dire qui l’on est, ce que l’on a vécu sur la journée, rendre grâce.
Moment fort de la messe avec toute la province dans le cœur de Saint Pierre. Au-delà du lieu grandiose, un brin pompeux, on ressent bien ce lien qui nous unit et nous élève. Tout le pèlerinage se fera autour des traces. Aller à la rencontre de tous ces vestiges du passé, ce passé où se sont déroulé, vécu, tant de choses, nous font sentir notre appartenance à un peuple, une famille, nos ainés dans la foi. Ceci nous réconforte, nous conforte, nous porte sur le chemin du Christ. Les soirées sont consacrées à des conférences sur le thème de Vatican II pour nous rappeler à travers l’histoire humaine que le souffle de l’esprit nous demande toujours d’inventer les chemins pour rejoindre et annoncer l’Evangile aux hommes de ce temps.
De rencontres voilà bien ce dont il s’agit : rencontre avec Pierre et Paul, les premières communautés chrétiennes, du pape Calixte qui au IVe siècle inscrit sur le baptistère Saint-Jean de Latran, toute la signification du baptême, la rencontre avec des membres de notre diocèse, nos prêtres et notre évêque. Rencontre avec François lors de l’audience, bains de foule du pape au milieu du peuple. Message de Paix et d’espérance.
Dans le mot religion il y a le mot relié. Ce pèlerinage nous a reliés à ceux qui nous ont précédés et transmis la foi. Ce lien nous relie tous les uns les autres où et qui que nous soyons. (Claire et Denisn Bulletin Bland’Infos n°107)

- Du 25 au 30 octobre 2014, je suis allée à Rome au pèlerinage provincial proposé par les évêques de la Province à l’occasion du 50ème anniversaire de Vatican II. Je suis partie avec maman, Christine ma sœur et Nicolas mon filleul, bref toute la famille... Ce fut un merveilleux voyage plein de rencontres fraternelles, de joie, de rire et de prière. Au cours des journées, nous avons eu des moments de partages avec les prêtres et laïcs engagés au service de notre Diocèse. Nous n’avons pas été toujours d’accord mais nous avons appris à nous connaître pour mieux nous aimer. Rome, ville où Pierre et Paul ont donné leur vie pour Jésus-Christ. C’est le lieu de l’Eglise universelle. En marchant sur la via Appia où nous avons été accueilli par des chrétiens romains, je pensais aux premiers chrétiens... En passant par les catacombes cimetière des premiers chrétiens martyrs, La Basilique Saint-Jean du Latran, cathédrale de l’évêque de Rome, Tre Fontane, lieu du martyre de Paul, Saint-Paul-hors-les-murs où se trouve le tombeau de Paul et bien sûr la Basilique Saint-Pierre où repose l’apôtre choisi par Jésus pour bâtir son Eglise. Nous avons admiré ces monuments extraordinaires, l’architecture et toute cette beauté. Je pense que rien n’est jamais trop beau pour Dieu, toutes ces églises les unes plus belles que les autres, j’étais émerveillée par toute cette splendeur. Je pense aussi au baptistère du Latran et l’inscription du pape Sixte III : « Ici est la source de vie qui lave tout l’univers, jaillissant de la plaie du Christ »... J’étais très émue quand nous avons prié dans la basilique Saint-Pierre à l’autel de la chaire de Saint-Pierre, moment intense. J’ai pensé quelle chance nous avons, Nicolas qui servait la messe avec Clément dans ce lieu saint !
C’était tout simplement énorme ! Quelle chance j’avais, Quelle chance nous avions de vivre cela ! J’ai rendu grâce à Dieu de m’avoir donné la foi. Et nous avons eu la joie de voir le Pape François, son sourire, son regard, quelle émotion de le voir en personne ! Il nous a dit de porter notre joie aux autres qui ne connaissent pas Dieu. J’ai pris conscience que je faisais partie de cette grande famille immense de chrétiens qui aiment Dieu. Merci pour cette grâce qui nous a été donnée ! Et un grand merci à la paroisse Sainte-Blandine. (Isabelle - Bulletin Bland’Infos n°107)


[1] Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens - Chapitre 2, 7 Soyez enracinés, édifiés en lui, restez fermes dans la foi, comme on vous l’a enseigné ; soyez débordants d’action de grâce.




Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 06.11.2014 13:23 - Mis à jour le : 05.01.2015 10:24