Accueil > Actualités > Reportages et photos
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet Ils ont traversé le détroit de Gilbratar pour dénoncer les conséquences des politiques migratoires !

Pour promouvoir l’article 13

Maria et Alain, co-responsables de la communauté Emmaüs de Saint-Etienne ont relevé un défi qui combine l’exploit sportif et l’activisme militant. Ils ont traversé le détroit de Gilbratar, Maria en Kayak et Alain à la nage ; mardi 11 août 2015 pour dénoncer les conséquences tragiques des politiques migratoires sécuritaires menées par les Etats européens ainsi que pour promouvoir l’article 13 de la déclaration universelle des droits de l’Homme.

Un exploit sportif et militant à relever pour Maria et Alain co-responsables de la communauté Emmaüs de Saint-Etienne

Ils entendaient ainsi marquer leur solidarité avec les migrants qui, chaque jour, tentent de traverser la Méditerranée.

« Voilà, c’est fait. 5 heures. Ouf ! ». C’est par ces quelques mots, envoyés par texto, que Lisetta Montagne, la présidente (bénévole) d’Emmaüs « Saint-Etienne et sa région », a été informée de la réussite du projet fou des deux co-responsables (salariés) de la communauté, mardi vers 18 heures. Alain Gomez et Maria Guerra ont donc réussi leur projet fou de traverser le détroit de Gibraltar, le premier à la nage, la seconde en kayak. Un projet qui remonte à plus de deux ans et qui devait se faire l’année dernière.

« Ils ont dû le reporter parce que Maria a eu des soucis de santé » explique Alèdje, la comptable d’Emmaüs Saint-Etienne. « Mais ils n’ont jamais abandonné. Ça, on peut dire qu’ils n’ont pas froid aux yeux… ». Un projet qui s’appelle (ou s’appelait désormais) « article 13 ». Comme l’article 13 de la déclaration universelle des droits de l’homme, selon lequel « toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat ».

Alain et Maria donc ont réussi leur défi. Accompagnés de quelques proches, qui assuraient leur sécurité et ont relayé la traversée en direct via Facebook, ils ont mis moins de temps que prévu (ils s’étaient donnés six heures). Reste à savoir si leur initiative permettra au grand public de changer leur regard sur les migrants. Lisetta Montagne espère : « Si ça pouvait amener les gens à être un peu plus tolérants… ».

http://www.leprogres.fr/loire/2015/...


Article 13

Un article qui affirme un droit, pour chaque être humain, à la liberté de circulation. Un droit aujourd’hui pourtant refusé à ceux qui n’ont bien souvent d’autre solution que l’exil pour sauver leur peau. Un droit qui doit être étendu et reconnu à chacun sur toute la planète.

Pour contester l’absurdité de ce système qui favorise la circulation des marchandises et des capitaux mais qui entrave celle d’enfants, de femmes et d’hommes qui fuient la misère, les guerres et autres fléaux, Maria et Alain partiront de Tarifa en Espagne pour relier en une journée les côtes marocaines.

La date du départ est programmée, en fonction de la météo, entre le 8 et le 14 août 2015. Une traversée de 15 kilomètres, considérée comme une des routes vers l’Europe les plus meurtrières pour les immigrés clandestins. Geste symbolique, au départ comme à l’arrivée ils planteront sur les deux rives de la méditerranée, un drapeau aux couleurs de l’article 13 et se verront remettre un passeport de citoyenneté universelle. Une initiative dont l’abbé Pierre aurait été, sans nul doute, tout particulièrement fier.

Pour partager et s’associer à l’aventure de Maria et d’Alain, un blog dédié http://article13-emmaus.org vous permet de suivre dès à présent leurs préparatifs et permettra de vivre en direct leur périple.

Vous y trouverez également des outils pour devenir à votre tour supporter de l’article 13 il suffit de les télécharger sur le lien http://article13-emmaus.org/01/?pag... :

- un avatar pour hisser sur Internet (site, facebook, twitter…) les couleurs de l’article 13, un signe d’adhésion que vous pouvez afficher dès réception de cet email

- le modèle d’un bateau en papier à plier selon les pointillés pour une mise à l’eau (mer, cours d’eau, lac, étang...) le jour de leur départ, une date qui vous sera précisée ultérieurement puisque que suspendue aux caprices de la météo. Le petit plus : poster des photos de la mise à l’eau de son petit bateau sur vos réseaux sociaux.

- autre manière de marquer son adhésion : la possibilité de commander pour 5€ un Tee-shirt siglé au logo de l’article 13. L’ensemble des bénéfices de la vente sera reversé à L’OCU.

Pour booster Maria et Alain avant le grand départ, n’hésitez pas à leur adresser vos messages de soutien et d’encouragements à : emmaus-stetienne[alt]wanadoo.fr





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 10.08.2015 10:13 - Mis à jour le : 18.08.2015 09:59