Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet Hommage du Pape François à Nelson Mandela

Le Pape François a exprimé ses condoléances pour la mort de Nelson Mandela, survenue jeudi 5 décembre 2013, dans un télégramme envoyé au président de la République d’Afrique du Sud, Jacob Zuma. En voici une traduction française.

C’est avec tristesse que j’ai appris la mort de l’ancien président Nelson Mandela, et j’envoie de sincères condoléances à toute la famille Mandela, aux membres du gouvernement et à tout le peuple d’Afrique du sud. En confiant l’âme du défunt à la miséricorde infinie de Dieu tout-puissant, je demande au Seigneur de réconforter et de soutenir tous ceux qui pleurent sa disparition. En rendant hommage au ferme engagement démontré par Nelson Mandela pour promouvoir la dignité humaine de tous les citoyens de la nation et pour édifier une nouvelle Afrique du sud fondée sur les bases solides de la non-violence, de la réconciliation et de la vérité, je prie afin que l’exemple du président défunt inspire des générations de Sud-africains à placer la justice et le bien commun en première ligne de leurs aspirations politiques. Avec ces sentiments, j’invoque sur tout le peuple d’Afrique du sud les dons divins de paix et de prospérité.

Deuil dans le monde entier

Le Cap, 6 décembre. La mort de Nelson Mandela, annoncée hier soir par le président sud-africain Jacob Zuma dans un discours télévisé ému à la nation, a suscité le deuil dans le monde entier.

Dans un message à la famille de Mandela, les évêques sud-africains expriment la gratitude de l’Eglise catholique en Afrique du Sud au leader « pour son sacrifice offert pour tous les peuples d’Afrique du sud » et pour la façon dont « il nous a guidés sur la voie de la réconciliation ». Le Conseil de sécurité de l’ONU a observé une minute de silence, tandis que le secrétaire général, Ban Ki-moon, a parlé d’« un géant de la justice et d’une source d’inspiration pour l’humanité ». Le leader de l’opposition birmane, Aung San Suu Kyi, prix nobel de la paix comme Mandela, et comme lui en prison pendant des années, a évoqué « un grand être humain qui a élevé les conditions de l’humanité ».

« Nous avons perdu l’un des hommes les plus bons, les plus courageux et les plus influents de l’humanité » a dit le président des Etats-Unis, Barack Obama, visiblement ému. « Je ne peux pas imaginer ma vie sans l’exemple de Nelson Mandela », a ajouté Obama, en soulignant que le jour de sa sortie de prison Mandela « m’a fait comprendre ce que l’on peut réaliser lorsque l’on est guidé par l’espérance ».

Source : Osservatore Romano, le 6/12/2013





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 12.12.2013 11:57 - Mis à jour le : 12.12.2013 15:48