Accueil > Le diocèse > Mgr Dominique Lebrun, ancien évêque de Saint-Etienne > Homélies de Mgr Dominique Lebrun ancien évêque de Saint-Étienne
Fête de l’éveil à la foi

Don en ligne

galet Homélie pour la Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu

Solennité de Sainte Marie, Mère de Dieu
Octave de la Nativité
Cathédrale Saint-Charles – le 1er janvier 2013

Nb 6, 22-27 ; Ps 66
Ga 4, 4-7 ; Lc 2, 16-21

Homélie

Frères et sœurs, que se passe-t-il ce matin dans nos cœurs ? Nous vivons trois événements : Nous partageons avec une grande part de l’humanité le passage d’une année civile à une autre. Avec une grande partie des chrétiens, nous célébrons l’octave de la fête de la Nativité ; avec les catholiques latins, nous fêtons Ste Marie, mère de Dieu, la première des fêtes romaines de la Vierge remise à l’honneur après le Concile Vatican II. Chacun vit ces événements avec sa propre histoire et des intentions particulières, liées à sa vie et à celles de ses proches, en particulier sa famille.

Vous êtes peut-être plus sensible à l’un des trois aspects de notre liturgie : le cours des années, le déroulement de l’histoire, ayant échangé des vœux cette nuit ; la venue en ce monde du Créateur, le verbe de Dieu qui s’est fait chair ; la maternité divine de Marie, la nouvelle Eve, la mère des vivants. Notre foi les unit dans un même mystère : l’amour infini de notre Dieu Père, Fils et Esprit Saint rejoint l’histoire des hommes. Il fait de nous les membres de la famille divine, nous libérant de tout péché et de tout mal. Il nous enfante au bonheur qu’en premier Marie reçut.

L’histoire du monde est dans la main de Dieu. Dans son cœur, il a décidé qu’elle devienne son berceau. Et c’est Marie-personne d’autre- qui dépose l’amour divin dans le berceau de l’histoire en le couchant dans la mangeoire. C’est cela le signe donné par les anges aux bergers (cf. Lc 2, 12). En Marie, l’amour divin prend chair. Le Fils de Dieu devient le Fils de Marie ; ce faisant, Marie devient la mère de Jésus et la mère de Dieu. Elle est comme le trait d’union entre le ciel et la terre, entre la folie du péché des hommes et la folie de l’amour de Dieu, entre l’insouciance des hommes et l’inquiétude de Dieu pour notre salut.

Les politiques sociales comme les relances économiques sont, certes, nécessaires. Mais, elles trouvent leurs mesures et leurs limites dans le choix de Dieu : nous sauver par l’enfant né d’une femme (Ga, 4, 4), né d’une jeune fille de Nazareth. L’amour humain est sauvé par l’amour divin en prenant le chemin du don de la vie et de l’offrande de soi. Le « oui » quotidien à la famille est le creuset de la fraternité. Demandons à la Vierge Marie d’intercéder auprès de son Fils pour que nos « oui » soient sauvés.

Je rends grâce à Dieu parce que, petite communauté, nous prenons le temps ce matin de reposer notre cœur en Dieu, notre cœur souvent trop petit pour contenir l’amour. La Vierge Marie a tenu entre ses mains le Sauveur, l’a emmailloté et déposé dans une mangeoire.

Ce matin prolongeons le geste de la Vierge Marie en esprit et en Eglise. Dans la foi de l’Eglise, accueillons Jésus qui fait de nos communautés le lieu béni de sa venue ; enveloppons Jésus de notre tendresse, de notre attente, de nos vœux, de notre espérance ; dans la foi de l’Eglise, ne le gardons pas pour nous et proposons-Le à l’adoration de tous ceux qui cherchent Dieu. Nous pouvons les apporter à Jésus en les portant avec persévérance dans la prière.

A la fin de la messe, Je bénirai Marie-Claude Devors et Anne-Catherine Chazal. Elles partent ces jours-ci en mission, respectivement, pour le Rwanda et pour le Vietnam enseigner le français et être auprès d’enfants handicapés. Elles répondent à l’appel de Dieu à travers la congrégation et à tr avers les missions étrangères de Paris. Accompagnons leur « oui » par notre prière et par nos « oui » quotidien.

Et, surtout, laissons monter vers le Père, dans l’Esprit Saint, notre jubilation intérieure qui habitait chaque jour le cœur de la Vierge pour que les tribulations ne submergent jamais l’amour né à Noël. + Dominique Lebrun
Evêque de Saint-Etienne.





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 15.01.2013 09:59