Accueil > Le diocèse > Mgr Dominique Lebrun, ancien évêque de Saint-Etienne > Homélies de Mgr Dominique Lebrun ancien évêque de Saint-Étienne
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet Homélie de Mgr Lebrun pour la solennité du 8 décembre 2013

La fête liturgique de l’Immaculée conception coïncidant avec le deuxième dimanche de l’Avent, elle a été reportée au lundi 9 décembre 2013. La célébration des vêpres a été célébrée par Mgr Dominique Lebrun à 18 h 45 à la cathédrale Saint Charles.

Solennité de l’Immaculée Conception
Vêpres à la Cathédrale Saint-Charles – 8 décembre 2013

Lecture : Ep 1, 3-6.11-12
Homélie

Frères sœurs, chers amis, la Vierge MARIE est, dans la foi chrétienne, une lumière. Elle n’est pas simplement une idée, une valeur. Elle est une femme lumineuse. Les chrétiens croient en Dieu pour qui chaque homme, chaque femme est une lumière, une lumière pour les autres. La Vierge MARIE est une lumière particulière pour tant d’hommes et de femmes dont la foi et la vie sont simples, pauvres, sans prétention. J’espère que tous, ce soir, nous nous reconnaissons comme des hommes et des femmes à la vie simple, pauvre et sans prétention.

D’une certaine manière, la Vierge MARIE a été moins reconnue, par les autorités publiques et politiques, qu’un NELSON MANDELA. En mentionnant celui-ci, je ne voudrais pas minimiser son action et, encore moins, la portée des hommages qui lui sont rendus. Je pense même que ces hommages sont doublement révélateurs. D’une part, ils sont révélateurs du cœur de l’homme qui est dans la joie à chaque fois que l’humanité grandit en dignité. L’apartheid et bien d’autres inégalités sont indignes de la véritable nature humaine ; d’autre part, très rares sont les grands acteurs de notre humanité qui n’aient pas reconnu qu’ils n’étaient rien sans les autres, sans l’Autre. NELSON MANDELA l’a souvent dit : sans Dieu, sans la prière et sans le peuple, rien ne se serait fait.

L’humilité et la solidarité appartiennent au patrimoine de l’humanité en bonne place. Elles constituent le socle de sa dignité, le chemin pour qu’elle recouvre sa dignité. L’orgueil dégénère fatalement en discorde ou en guerre. L’individualisme ou le protectionnisme conduisent nécessairement à la pauvreté voire à la misère, très vite pour les victimes, plus tard pour les auteurs.

Nous assistons dans notre société à ce mouvement et je ne crois pas que les responsables de la vie publique de notre département puissent le démentir. Un maire ne se heure-t-il pas si souvent à l’individualisme parfois caché sous le terme d’intérêt particulier. Un procureur ou un président de Tribunal - l’autorité sportive de notre ville pourrait en dire autant - ne constate-t-il pas l’affaiblissement de la loi, et pas seulement de la part des délinquants ? L’orgueil entraîne l’effacement de la loi puisqu’elle n’a plus d’autre autorité qu’elle-même. Puisqu’elle peut être changée sans référence à une loi suprême, elle devient dogmatique et, en même temps, soumise aux luttes humaines voire aux caprices de ceux qui pensent être supérieurs aux autres. Alors, elle divise au lieu de conduire à l’unité.

L’individualisme suit de très près l’orgueil de celui qui a raison en se regardant soi-même, et ne peut accepter une vision plus large, plus général. L’individualisme marque la vie de nos communes mais aussi de nos nations, lorsqu’elles n’acceptent pas de voir des formes d’apartheid dans les refus de partage des biens de ce monde.

La Vierge MARIE est tout le contraire. Elle est un exemple d’humilité et de solidarité. N’importe quel lecteur des Evangiles, croyant ou incroyant, peut le constater : le fait d’être la mère du Messie - ce qu’elle a assumé - attendu par Israël depuis des siècles,- passez-moi l’expression - ne lui est pas monté à la tête ! Elle s’efface de manière incroyable devant la volonté de Dieu, qui s’incarne en son Fils. Elle peut alors comprendre que JÉSUS n’est pas venu pour les biens portants mais pour les malades et les pécheurs.

Bien mieux, la Vierge MARIE est le premier fruit de l’humilité et de la solidarité de Dieu. Dieu n’a pas renoncé à son projet de faire de notre humanité son Royaume de paix, de justice et d’amour, malgré l’obstination de l’homme dans son péché. En MARIE, Dieu a pris le chemin de l’humilité : il s’est fait petit, tout-petit. En MARIE, Dieu a pris le chemin de la solidarité : Dieu ne nous sauvera pas sans nous. Le premier acte de ce salut, fut la préparation de la Vierge MARIE pour que son « oui » puisse être un « oui » pur et total. C’est le sens de la fête de l’Immaculée Conception. Dieu a épargné la Vierge MARIE, dès sa conception, de toute trace d’orgueil et d’individualisme. La Vierge MARIE devient alors un signe d’espérance. Elle nourrit notre espérance. Dieu a besoin des petits, des humbles chez qui nous constatons de belles solidarités.

La Vierge MARIE est le chemin choisi par Dieu pour venir à notre rencontre. Elle est le chemin que nous pouvons prendre nous aussi pour aller à la rencontre de l’Auteur de notre vie, le guide sûr pour une humanité vraiment digne, réconciliée et aimante. Les équipes Notre-Dame le savent comme leur nom l’indique. Les familles qui sont les cellules de base de la société ne se construisent pas sans l’humilité et la solidarité. Cela s’exprime par des demandes de pardon mutuel ou par le devoir de s’asseoir où se partagent merveilles et fragilités. Et cela sous le regard de la Vierge MARIE à qui les équipes Notre-Dame empruntent leur chant d’action de grâce, le Magnificat.

En choisissant le chemin de l’humilité et de la solidarité, Dieu n’a pas renoncé à son ambition de nous partager sa sainteté. En son Fils, il nous a choisis avant la création du monde, pour que nous soyons, dans l’amour, saints et irréprochables sous son regard, rappelle Saint PAUL aux Ephésiens. Prions la Vierge MARIE, qui aurait pu se décourager bien des fois, pour que ceux et celles qui nous guident et assument des responsabilités dans la vie de notre département, aient l’ambition de l’amour. Prions la Vierge MARIE pour que, avec eux, nous empruntions les chemins de l’humilité et de la solidarité.

+ DOMINIQUE LEBRUN





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 10.12.2013 18:14 - Mis à jour le : 10.12.2013 18:15