Accueil > Le diocèse > Mgr Dominique Lebrun, ancien évêque de Saint-Etienne > Homélies de Mgr Dominique Lebrun ancien évêque de Saint-Étienne
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet Homélie de Mgr Lebrun, 5ème dimanche de Carême 2015

Cinquième dimanche de carême (B)
Cath
édrale Saint-Charles – Dimanche 22 mars 2015

Jr 31, 31-34 ; Ps 50
He 5, 7-9 ; Jn 12, 20-33.

Homélie

Frères et sœurs, ne nous habituons pas à la Croix. C’est le lieu où le Fils de Dieu fut tué. C’est un scandale, un scandale qui continue. Des innocents sont tués. Des chrétiens sont tués, égorgés, parfois crucifiés. Cela a-t-il un sens ? JESUS sait qu’il va mourir. Cela ne le console guère. Peut-il être consolé par ces grecs qui veulent le voir, sans doute pour vérifier son pouvoir miraculeux ? Par la foule, qui confond la voix du Père et des coups de tonnerre ? Par ses disciples qui essaient de comprendre, comme nous pouvons essayer de comprendre aujourd’hui ? (cf. Jn 12, 21.29).

L’heure est venue. « Mon âme est bouleversée. Que vais-je dire ? Père sauve-moi de cette heure ? » (Jn 12, 27). « L’heure vient où le fils de l’homme doit être glorifié » (12, 23) « Père, glorifie ton nom » (12, 27), dit, prie, supplie JESUS, « avec un grand cri et dans les larmes » (He 5, 7). Comme au Jourdain, le Père fait entendre sa voix : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore » (Jn 12, 28).

Comprenons-nous ce mot de « Gloire » ? Nous le chanterons à nouveau à Pâques ? Donner à Dieu et à JESUS ce que sont venus chercher les grecs montés à Jérusalem : l’adoration. Dire à Dieu et à JESUS : vous êtes le Créateur, « vous êtes tout et nous comme rien », comme disait Sainte Catherine de Sienne ; vous êtes la vie, vous êtes l’amour, vous êtes la lumière, vous êtes ma joie !

A qui appartenons-nous ? A Dieu qui est tout, ou bien à nous-mêmes. Et appartenir à soi-même c’est appartenir au prince de ce monde qui cherche à nous couper de Dieu.

JESUS vit pour nous, meurt pour nous, pour nous attirer à lui et, par lui, à son Père qui est aux Cieux. Si le grain de blé reste seul, ne se mélange pas à la terre, il ne produit pas de fruits (cf. Jn 12, 24). Ce grain de blé, c’est JESUS, c’est JESUS qui nous invite à le suivre et à faire de même.

Le grain de blé, c’est chacune de nos vies appelée à se mélanger à la terre, appelée à se mélanger aux autres. Déposer un bulletin de vote, prendre du temps pour le voisin, sortir de chez soi pour les chrétiens d’Orient ou les autres victimes, adorer et prier, donner, tout donner c’est à dire se donner à son conjoint, à ses enfants, à son pays, c’est porter du fruit. Au contraire, s’enfermer chez soi, se retirer du monde par peur, penser se sauver soi-même, c’est se condamner.

Frères et sœurs, ne nous habituons pas au geste de JESUS. Il donne sa vie pour la rémission de nos péchés, pour vaincre le prince de ce monde ; ne nous habituons pas à la Croix, ne nous habituons pas à l’Eucharistie au cours de laquelle se renouvelle le sacrifice de JESUS, Corps livré, Sang versé. Frères et sœurs, l’heure est venue de renouveler notre attachement à Jésus et au don par amour. L’heure est venue d’une nouvelle alliance : « Je mettrai ma Loi au plus profond d’eux-mêmes ; je l’inscrirai sur leur cœur. Je serai leur Dieu et ils seront mon peuple » (Jr 31, 33).

Comment le vivre sinon en demandant humblement pardon pour notre attachement à nous-mêmes et à nos avoirs plus qu’à ce que nous sommes devenus par le baptême, des membres du Corps du Christ livré par amour ? Je vous invite à vivre de manière intense le sacrement de réconciliation d’ici Pâques, de manière plus intense encore que le l’intensité du déchaînement du Mal qui met nos frères et sœurs d’Orient en croix.

+ DOMINIQUE LEBRUN





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 24.03.2015 13:14 - Mis à jour le : 24.03.2015 13:15