Accueil > Le diocèse > Mgr Dominique Lebrun, ancien évêque de Saint-Etienne > Homélies de Mgr Dominique Lebrun ancien évêque de Saint-Étienne
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet Homélie de Mgr Dominique Lebrun pour la première profession de soeur Jeanne-Raphaëlle

Homélie de Mgr Dominique Lebrun pour la première profession de soeur Jeanne-Raphaëlle, chez les clarisses de Montbrison, mercredi 2 octobre 2013.

Profession temporaire de Sœur JEANNE-RAPHAËLLE

Monastère Sainte-Claire à Montbrison - le 2 octobre 2013

Ct 2, 8-14 ; Ps 33
1 Jn 4, 7-16 ; Jn 15, 11-17

Homélie

L’Evangile poursuit son chemin depuis 2000 ans. Vous l’avez entendu, à peine terminé la proclamation de l’Evangile, avant même que je ne prononce quelques mots, un court dialogue a comme prolongé le grand dialogue de l’Evangile. Dieu aime dialoguer avec sa créature. Ce dont il souffre le plus c’est notre éloignement et notre surdité.

« - Sr JEANNE-RAPHAËLLE- Tu m’as appelée, me voici. »

A la suite de la fiancée du Bien-aimé (cf. Ct 2), à la suite de la Vierge Marie, à la suite de Ste CLAIRE, Sr JEANNE-RAPHAËLLE vous avez entendu l’appel et, aujourd’hui, vous y répondez. Ce jour peut vous paraître attendu depuis longtemps ; en fait, il est attendu depuis toujours dans le cœur de votre fiancé. Vous pouvez avoir l’impression d’avoir franchi des montagnes ou des collines - je veux parler de la langue, de la culture ou du noviciat !-, en fait, c’est Lui qui vient à votre rencontre escaladant les montagnes, franchissant les collines, accourant comme la gazelle, comme le petit d’une biche (Ct 2, 8).

Ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, c’est lui qui nous a aimés, et Il a envoyé son Fils qui est la victime offerte pour nos péchés (1 Jn 4, 10). Le dialogue que Dieu nous offre a un prix, celui de l’amour et de la vérité. Nos péchés font obstacle à ce dialogue. « - Que demandez-vous à Dieu et à son Eglise ? - La miséricorde de Dieu, et la grâce de le servir plus parfaitement dans cette communauté. »

En répondant la miséricorde, Sr JEANNE-RAPHAËLLE, vous avez conscience de l’absolue priorité de l’amour de Dieu. Il est capable d’ouvrir à nouveau le dialogue qui n’a jamais été interrompu en Lui. Le Père et le Fils n’ont cessé de s’aimer, d’un amour fécond en la personne de l’Esprit Saint, en nos personnes. Ils vous invitent dans leur dialogue en vous offrant le pardon de vos péchés. En vous unissant à JÉSUS et en embrassant sa croix- vous allez la recevoir dans quelques instants-, vous acceptez d’être associée à son offrande qui fait tomber sur le monde la miséricorde.

Je ne vous appelle plus serviteur mais amis(Jn 15, 15). Le dialogue que Dieu offre est un dialogue de salut et d’amitié. « Demeurez toujours les amies de Dieu, les amies de vos âmes et de toutes vos sœurs. », avons-nous chanté avec joie.

L’amitié est un amour réciproque de bienveillance. Vous avez répondu aussi en demandant « la grâce de le servir plus parfaitement dans cette communauté ». Sr JEANNE-RAPHAËLLE, le Seigneur vous offre des sœurs avec qui vivre de l’amitié du Seigneur, une amitié qui rayonne comme en témoigne l’assemblée de ce jour. Le silence qui caractérise, entre autres, la vie des moniales est rempli de ce dialogue où le Verbe se fait chair, se fait crucifié, se fait amour. Vous le vivrez de tout votre corps, de tout votre esprit, de toute votre âme, jour après jour, dans la chasteté, la pauvreté et l’obéissance.

Ne vous inquiétez pas des jours où le silence se fera nuit. Vous serez alors dans une profonde union avec l’humanité qui attend une Parole, un Sauveur, un amant. Votre communauté prie quand il fait nuit. Elle vit une profonde union avec JÉSUS venu pour cette humanité faite de pécheurs, de malades, de désespérés. Vivant radicalement votre baptême, vous serez lumière dans les ténèbres du monde par votre seule présence, par l’offrande de votre vie. Peu après avoir prononcé vos vœux, votre profession, vous viendrez, silencieusement, unir votre vie à l’offrande de JÉSUS en portant le petit vêtement blanc que vous avez reçu au baptême. Votre silence sera parole pour le monde qui ne sait pas comment entrer en dialogue avec son Dieu. Confions ces années de profession - pour l’instant temporaire- à la prière d’intercession de votre père St FRANÇOIS et de votre mère Ste CLAIRE et à la grâce de l’Esprit Saint.

+DOMINIQUE LEBRUN





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 02.10.2013 21:18 - Mis à jour le : 03.10.2013 11:29