Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Fête de l’éveil à la foi

Don en ligne

galet Gaza « La violence génère un surplus de violence » (Benoît XVI)

Le pape Benoît XVI appelle les responsables politiques à trouver une solution juste et négociée pour la paix au Proche Orient.

Le pape appelle les responsables politiques à trouver une solution juste et négociée pour la paix au Proche Orient.

A la fin de l’audience générale, le pape Benoît XVI a évoqué l’attaque de la flottille, le 31 mai 2010, au large de la Bande de Gaza : "Je tiens à exprimer ma vive peine pour les victimes d’un épisode qui préoccupe tous ceux qui ont à coeur la paix dans cette région. Une fois encore, je dis que la violence, qui ne résout rien, aggrave les effets de la violence et génère un surplus de violence. J’en appelle à tous les responsables politiques, locaux comme internationaux, pour qu’il accentue leur recherche d’une solution juste et négociée, qui garantisse aux diverses populations de meilleures conditions de vie, dans la concorde et la sérénité. Unissons-nous dans la prière pour les victimes, leurs familles et tous ceux qui souffrent. Puisse le Seigneur soutenir les efforts de ceux qui n’ont cessé d’agir en faveur de la réconciliation et de la paix".

Source : VIS du 2 juin 2010 Aller plus loin

- Plusieurs organisations catholiques condamnent l’assaut contre le convoi humanitaire vers Gaza


« Israël – Palestine : la paix est-elle possible ? »

Cette question, tout le monde se la pose. Il est vrai que le pessimisme l’emporte, surtout quand nous avons le regard fixé sur la bande de Gaza. La paix dans cette région du monde, nous voulons y croire à condition que les instances internationales prennent les dispositions nécessaires d’une médiation pacifique et contraignante.

La Cisjordanie n’est pas actuellement sous le feu des projecteurs, mais les initiatives de colonisation se poursuivent. La carte de cette région montre partout des ilots de colonies juives bien délimités et bien protégés par l’armée. Quant au mur de la honte, s’il protège des attentats en Israël, il ne résout rien pour avancer vers la paix et divise de nombreux villages palestiniens.

Nous avons encore en mémoire le martyr qu’a subi la population de Gaza lors de l’invasion de l’armée Israélienne en fin 2008. Certes il y avait eu des tirs à répétition sur un village Israélien mais les palestiniens de Gaza étaient à bout en raison du blocus imposé par Israël depuis les élections où le Hamas avait pris le pouvoir. Suite à cette opération, la population survit dans un pays dévasté, sans possibilité de reconstruire, sans le minimum vital et avec le sentiment que le monde entier se désintéresse de leur situation. Lors d’une veillée de prière à Paris en fin mai, le Père Musallam : curé de Gaza de 1995 à 2009 poussait ce cri : « Le monde se moque que nous périssions ! » Depuis, l’ensemble des pays du monde a été révolté par l’intervention violente de l’armée Israélienne contre les bateaux faisant route vers Gaza avec l’aide humanitaire. Des morts, des blessés, une opération dans les eaux internationales en toute illégalité… tout cela pour quoi faire ? Alors que les autorités Israéliennes accusent le monde entier d’hypocrisie, ces mêmes autorités essayent de nous faire croire qu’Israël est une victime. Ayant été victime avec la Shoah, Israël se pose régulièrement en victime à temps et à contretemps. Dans le cas de Gaza, nous ne pouvons accepter de telles déclarations.

Trop de violences ont été commises et continuent aujourd’hui pas seulement contre Gaza. Les Palestiniens demandent l’appui de la communauté internationale pour briser le blocus, obtenir l’aide alimentaire et sanitaire, le respect du droit international et des résolutions de l’ONU. Il faut rappeler que les enfants palestiniens sont les premières victimes de toutes ces violences. Il est vraisemblable que la Paix en Israël/Palestine ne pourra venir que si les efforts portent sur l’ensemble du Proche et Moyen Orient. Est-ce que la communauté internationale va se donner les moyens pour exercer la médiation nécessaire au retour de la paix ? Les Palestiniens ont besoin de sentir à leurs côtés des pays qui les aident à construire une paix durable où deux états pourront vivre côte à côte. Pax Christi France et Pax Christi International sont solidaires de tous ces efforts de paix. Nous implorons le Dieu de la Paix pour qu’il soutienne les hommes de bonne volonté et les populations en conflit afin qu’ils passent progressivement de l’obscurité à la lumière.

Jean Guellerin : fc : délégué national de Pax Christi





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 29.05.2010 21:21 - Mis à jour le : 30.09.2014 20:06