Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Festival Terre Nouvelle > Le festival
Rejoindre le Monastère Invisible

Don en ligne

galet Festival Terre Nouvelle : un « bébé » à accueillir, à découvrir, à faire grandir… .

L’équipe pilotage de Terre Nouvelle s’active pour continuer les préparatifs du festival. Elle est en effet en pleine réflexion et travaille d’arrache pied pour la réalisation de cette fête. Ce temps d’attente est pour tous ses membres un temps de promesse, d’espérance mais aussi d’activité intense… comme pour une naissance.

Terre Nouvelle : dans la dynamique de Noël Quelle effervescence dans la préparation de ce grand festival : « Mille expressions pour une Parole » ! Et quelle Parole ! Une Parole qui s’est fait chair. On ne peut s’empêcher de faire un parallèle entre les préparatifs de Noël et ceux du festival. Il s’agit bien de préparer une fête pas ordinaire. Chacun des membres de l’équipe travaille à sa réussite : ils cherchent ce qui pourrait permettre aux participants d’entrer dans une dynamique festive et une démarche d’intériorité.

Terre Nouvelle : donner vie à la Parole de Dieu. Entre Noël et le Festival, il y a bien un lien : la Parole de Dieu, Parole vivante en Jésus-Christ. Pour Noël, Dieu s’est fait homme en Jésus. C’est le mystère de l’Incarnation qu’il nous est donné d’accueillir. Et, pour le Festival, il s’agira bien aussi d’accueillir cette Parole et de la vivre à notre manière pour la rendre vivante et lui donner chair. C’est à ce défi que s’applique l’équipe : « incarner » la Parole de Dieu en passant par une expression du corps, par un travail de ses propres mains et d’autres animations. Les propositions sont déjà nombreuses et réfléchies : laisser vibrer la Parole avec un « graph », de la peinture, de la danse, des marionnettes, des chants…

Terre Nouvelle : pour créer des liens entre les personnes. Il faut que la fête soit belle et qu’elle puisse donner du sens à la Parole de Dieu et que cette Parole donne du sens… L’équipe s’affaire pour lui donner toute la saveur espérée. Le festival doit permettre à chacun de repartir avec un élan, des idées, de la joie au cœur. Les différents ateliers proposés donneront à chacun la possibilité de choisir des activités selon sa sensibilité, dans le but de créer des liens entre les personnes, d’entrer en relation et de vivre un moment de partage de la Parole. Le plus grand souci de l’équipe est de faire en sorte que le maximum de personnes puissent être acteurs de ces activités. Devant ce gros chantier, il reste beaucoup à faire. Mais c’est dans la confiance et en se laissant guider par la lumière de Noël que l’équipe avance vers la réalisation de ce projet diocésain : un festival « pour impulser l’avenir ».

Monique Jacquet pour Église à Saint-Étienne, le 15 décembre 2009





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 17.12.2009 16:21 - Mis à jour le : 24.05.2010 00:00