Accueil > Actualités > Reportages et photos
Inscriptions pour le pèlerinage diocésain à Ars

Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet En spécialiste et brillant pédagogue, Thierry Magnin aborde nouvelles technologies et devenir de notre humanité

Vendredi 9 mars 2018, Thierry Magnin a proposé une conférence au centre Saint Augustin sur le thème : " Penser l’humain au temps de l’homme augmenté". parlant des nouvelles technologies et du devenir de notre humanité.

Thierry Magnin a écrit un livre intitulé « L’homme augmenté » et en sa qualité de scientifique et de chercheur il a participé à plusieurs collectifs à l’échelle mondiale autour de ce sujet. C’est donc en spécialiste et en brillant pédagogue qu’il s’adresse à nous, nous qui sommes invités à réfléchir cette année sur tous les problèmes qui nous sont posés dans le domaine de la bioéthique. Et il nous invite fort à participer à cette réflexion collective. Pourquoi l’homme augmenté ? Parce que nous avons tous conscience de nos limites aussi bien physiques qu’intellectuelles et que des chercheurs inventent chaque jour des instruments, des outils ultra-perfectionnés capables d’améliorer notre santé physique, nos performances corporelles et intellectuelles, notre mémoire, des outils capables de réparer notre corps, de nous aider à vaincre telle maladie, etc… Alors pourquoi ne pas nous servir de ces outils technologiques pour perfectionner notre cerveau et même pour rêver d’immortalité ?

Mais nous ne sommes pas qu’une machinerie humaine réparable quand une pièce est défaillante ou cassée. Les techno-sciences et ceux qui les ‘maitrisent’ ont pour but d’améliorer la condition humaine, jugée par trop limitée. Mais quel but humain poursuivre ? Avec quelles limites ? Comment se servir des outils modernes qui nous permettent d’augmenter nos capacités de tous ordres ? On a inventé des robots capables de gagner des jeux difficiles face à des champions du monde… Mais est-ce que « penser » c’est seulement calculer ? Le robot calcule vite et bien, mais il ne pense pas. Il ne fait pas de projet. Il lui manquera toujours la dimension spirituelle et même corporelle.

Aujourd’hui, Nous sommes en capacité de dépasser certaines de nos limites, mais incapables de les effacer toutes. Et cet effacement n’est pas souhaitable. Risque d’effacer notre spécificité humaine. Donc modifier profondément notre patrimoine génétique – c’est à BANNIR. (cf. la convention d’Oviedo). Tous les possibles ne sont pas souhaitables. C’est que le Pape François veut nous enseigner dans son admirable Encyclique « LAUDATO SI ». L’important, c’est de lier la clameur de la Terre et la clameur des pauvres. L’être humain n’est pas réductible à une machine. L’homme est vulnérable ... Hommage est rendu à toutes les personnes qui travaillent dans les services de soins palliatifs. Ces personnes sont là pour soigner l’être humain tout entier en son corps, en son âme et en son esprit pour reprendre les distinctions que faisait déjà St Irénée, évêque de Lyon, au  [1] siècle. Et ces caractéristiques de l’être humain sont inaliénables.

Devant tous les problèmes que posent ces nouvelles techno sciences, Thierry Magnin regrette qu’il n’y ait pas une instance de régulation internationale qui ait le pouvoir d’interdire certains excès qui pourraient mettre en danger notre humanisation commune.

Roger Millet - La Voix de Saint Matthieu, N°50


[1] IIème




Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 01.04.2018 09:10 - Mis à jour le : 19.04.2018 14:01