Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Écologie > Cop 21 - Paris Climat
Que fête-t-on à l’Ascension ?

Don en ligne

galet Ecologie : Une prise de conscience qui concerne chacun de nous

Une prise de conscience qui concerne chacun de nous

En France, quand on parle d’écologie, on pense au parti politique. L’Eglise nous rappelle que l’écologie va bien au-delà d’un parti. Elle propose une vision intégrale de l’écologie comme tout ce qui va dans le sens de la préservation des personnes et de la planète à partir de laquelle nous sommes venus au monde. Il est impossible de dissocier les deux.

Cette prise de conscience est salutaire. Cela ne concerne pas que les pays, les dirigeants politiques, les grandes entreprises … mais aussi chacun d’entre nous, à notre échelle. Notre société devra un jour se libérer de l’impératif de produire et consommer toujours plus. Ce modèle devient insoutenable, car les énergies fossiles seront un jour épuisées et la science marque le pas, pour l’instant, à trouver des alternatives de sources d’énergie à grande échelle. Si chaque habitant de la Terre consommait comme un Français, il faudrait 2,7 planètes Terre. Ce n’est pas souhaitable. L’être humain que nous sommes est actuellement défini comme un être économique, dans une version trop matérialiste du bonheur. Or l’être humain ne peut pas être réduit à une machine au service de l’économie.

Je cite ici le grand économiste Keynes qui écrit : « Le temps est proche où le problème économique reprendra la place secondaire qui est la sienne, et l’arène de notre cœur et de notre esprit sera occupée ou réoccupée par nos problèmes réels, les problèmes de la vie et des relations humaines, de la création, du comportement et de la religion ».

Dans ce modèle, je vois de la place pour la joie, pour ouvrir la Bible et prendre le temps de s’y ressourcer et d’en discuter avec d’autres, comme nous le faisons en mars chaque année dans notre groupe. De la joie également pour faire du théâtre, du chant ou de la musique comme certains d’entre vous en font, pour se documenter sur les questions d’actualité, et donc exercer notre rôle de citoyens, car notre monde n’a jamais été aussi complexe.

Et là, contrairement aux ressources matérielles de la planète, l’infini est possible. Nous pourrons toujours devenir meilleurs en théâtre, en musique, en chant, dans nos relations aux autres, alors que les ressources matérielles et la richesse sont limitées.

Encore faudrait-il que chacun accepte de vivre dans cet état d’esprit dans le monde. Nous en sommes encore loin, mais ce n’est pas une raison pour ne pas y croire et s’y engager.

Christophe DONNET - Diacre
Aumônier diocésain de VOIR ENSEMBLE, groupe LOIRE SUD
Bulletin à L’unisson, juillet 2015





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 19.11.2015 09:48