Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Festival Terre Nouvelle > Retour sur l’évènement
Rejoindre le Monastère Invisible

Don en ligne

galet Durant une semaine, chaque jour, nous vous proposons un retour en images sur les grands moments du festival Terre Nouvelle (2)

Des ateliers animés par des professionnels pour exprimer la Parole de Dieu.
Retour en images.
Consulter aussi la Page 1 - Page 3 - Page 4 - Page 5 - page 6 - page 7

La Bible n’est pas un conte, mais elle se raconte

Pascale Lambert, Claude Guigues et Françoise Allard, de l’association œcuménique Chacun Chacune raconte ne se lancent pas au hasard dans l’interprétation de contes bibliques. Elles travaillent en premier lieu avec des biblistes et un professionnel de l’oralité avant de se retrouver en groupe pour réfléchir à un texte et se "l’approprier". Ce n’est qu’après, que les non-dits de la Bible servent de base au conte. Une autre façon d’entrer dans la Bible et de la transmettre.
JPEG - 154.5 ko
L’association Chacun Chacune /©Défrade

Clown par foi

"On se courre après, on s’attrape, on se lâche"... à partir de jeux basés sur la pratique de clown, cet atelier permet de faire se dialoguer explicitement l’expérience du clown contemporain et celle de la foi chrétienne tout en laissant une grande place au rire, à la Parole et au recueillement. Une expérience spirituelle étonnante et forte.
JPEG - 135.4 ko
Atelier clown Philippe Rousseaux /©Défrade

Découvrir quel clown vit en nous

Autre approche pour l’atelier de Serge Brossy. Le clown est un personnage naïf qui ne calcule pas, ne programme pas. ll est sensible à ce qui l’entoure ; il réagit à l’autre, à ses réactions. Ainsi la personne qui travaille le clown se découvre et se rapproche de sa vérité, de son être intérieur.
JPEG - 161.5 ko
Atelier clown Serge Brossy /©Jakob

Expression théâtrale avec Jean-Paul Vineis

Par le jeu scénique, on commence à réinventer le souvenir de sa naissance charnelle oubliée pour aller, peu à peu, vers une meilleure compréhension de sa conscience. Une démarche fondatrice, un commencement où tous les participants sont invités à jouer dans une direction équilibrant repères collectifs et expressions individuelles.
JPEG - 141.4 ko
Jean-Paul Vineis /©Défrade

Aquero : chanter sa foi

Aquero, signifie "quelqu’un" en dialecte bigourdan, un nom qui porte le soleil et qui exprime toute la saveur de la musique des six musiciens du groupe qui abordent tous les styles, entre rythm’n blues, latino, pop rock et soul, au service d’un message qui s’inscrit dans le droit fil de la tradition évangélique. Ce « quelqu’un » ce peut être le public, cela peut être aussi le groupe mais c’est surtout Dieu pour qui ils jouent avant tout.
JPEG - 195.2 ko
Le groupe Aquero /©Jakob

Frédérique Défrade





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 25.05.2010 00:05 - Mis à jour le : 29.05.2010 16:47