Accueil > Agenda diocésain
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet Durant le Carême, festival "Regards d’Humanité" à Unieux

Le Festival "Regards d’Humanité" organisé par la paroisse Saint Martin en Ondaine en partenariat avec le cinéma le Quarto, se déroulera à Unieux sur le thème de l’enfance. Trois soirée ciné-débat auront lieu les 12, 19 et 26 mars à 20 heures au Quarto. Détail du programme :

A l’occasion de la période du Carême, dans le cadre de ses propositions culturelles, l’équipe d’animation de l’église Saint Pierre de Firminy Vert a décidé de mettre en place au niveau de la Paroisse Saint Martin en Ondaine un festival Ciné Débat intitulé "Regards d’humanité".
Pour cette première année le thème retenu est celui de "l’enfance". Ce festival se déroulera au Cinéma Le Quarto rue Jean Jaurès à Unieux sur le principe de trois soirées comportant chaque fois la projection d’un film suivi d’un débat-table ronde avec des intervenants concernés par le sujet.
Les soirées sont destinées aux parents, éducateurs, adultes, concernés par ces questions.Il ne s’agit en aucun cas de films « pour enfants »

MARDI 12 MARS : l’enfant rebelle

LE GAMIN AU VÉLO un film de JP et L.Dardenne

Cyril, bientôt 12 ans, n’a qu’une idée en tête : retrouver son père qui l’a placé provisoirement dans un foyer pour enfants. Il rencontre par hasard Samantha, qui tient un salon de coiffure et qui accepte de l’accueillir chez elle pendant les week-ends. Mais Cyril ne voit pas encore l’amour que Samantha lui porte, cet amour dont il a pourtant besoin pour apaiser sa colère …

Débat : L’enfant : Quels repères pour grandir ? avec B. Poitau, directeur à la Protection Judiciaire de la Jeunesse et G. Massardier, éducateur spécialisé.

MARDI 19 MARS : l’enfant venu d’ailleurs

SALAAM BOMBAY un film de Mira Nair

Devant une somme de 500 roupies à sa mère, Krishna, un jeune garçon, travaille dans un cirque ambulant. Cependant, les forains sont partis sans lui ; il se retrouve alors à Bombay, où il devient porteur de thé et en hérite le nom : "Chaipu". Portrait de Krishna qui, comme des milliers d’enfants de Bombay, doit apprendre à survivre sans ses parents par le biais de centaines de petits métiers, dans cet univers de drogue, de vol et de prostitution.

Débat : L’enfant : Comment s’intégrer dans une autre culture ? avec G. Vial, présidente de l’association "Les enfants avant tout" et M. et JM. Bertin, parents d’enfants venus d’ailleurs.

MARDI 26 MARS : l’enfant objet

MY LITTLE PRINCESS un film d’Eva Ionesco
Les thèmes abordés et certaines images peuvent heurter ... ce film est donc réservé aux adultes
Hannah et Violetta forment un couple hors du commun : mère insaisissable et fillette en quête d’amour maternel, artiste fantasque et modèle malgré elle. Lorsqu’Hannah demande à sa fille si elle veut être son modèle, tout bascule dans la vie de Violetta qui vivait jusque là avec sa tendre grand mère.

Débat : L’enfant : des activités ... rêves de l’enfant ? désirs des parents ? avec G. Froissart, pédopsychiatre et J. Cuq, président du FCO Firminy.

En partenariat avec Le cinéma "QUARTO"
Billets en prévente : 6 € la séance, 15 € les 3 films à la Maison Paroissiale St-Firmin (4 rue Benoît Frachon - Firminy) ou la Librairie du Breuil (10 bis rue Benoît Frachon - Firminy).

La paroisse Saint-Martin en Ondaine et le Quarto proposent une réflexion sur le thème de l'enfance . Photo Aude Lions Forte du succès remporté par le débat organisé sur l’univers carcéral, la paroisse Saint-Martin en Ondaine a lancé l’idée d’un festival « Regards d’humanité ». Le thème de l’enfance a été retenu. « L’Eglise est ouverte au monde et à la société. Ce festival est très largement ouvert à tous les parents et éducateurs quelles que soient leur religion et leurs opinions ». Trois soirées ciné-débat destinées aux parents, éducateurs, adultes concernés par ces questions sont proposées au cinéma le Quarto. Il ne s’agit en aucun cas de films « pour enfants » Ce partenariat entre la ville d’Unieux qui prête le quarto, et la paroisse St-Martin est la marque d’une bonne entente. « Nous prêtons l’église pour des concerts, le festival Cziffra, des expositions… Ils nous prêtent le cinéma » ajoute Jean-Louis Reymondier. Corinne Cabut, adjointe, à la culture d’Unieux, apprécie « cette collaboration sur des sujets de société. L’entrée de l’Eglise dans la vie de la cité ne nuit pas à la laïcité. Il s’agit de construire des choses ensemble dans une relation simple et de proximité, avec des bénévoles qui croient à ce qu’ils font ». Ce groupe est soudé, il encaisse les échecs et se réjouit des succès.
Article Le Progrès.fr





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 11.03.2013 09:00 - Mis à jour le : 11.03.2013 14:18