Accueil > Agenda diocésain
Don en ligne

galet Deux témoins de Bolivie pour la journée départementale du Secours Catholique le 8 juin à Feurs

Le samedi 8 juin 2013 à la salle de l’Eden de Feurs, le Secours Catholique de la Loire organise une journée départementale autour d’un grand Village du monde en présence de deux témoins du centre de recherche et de promotion paysanne de Bolivie.Vous êtes invités à 15 heures pour pouvoir participer à l’atelier Foi du monde et au temps spirituel animé à 15 h 30.
Cette journée est organisée à l’occasion de la campagne d’action internationale du Secours Catholique qui se déroule du 28 mai au 10 juin 2013.

Samedi 8 juin, bénévoles, salariés, personnes accueillies du Secours Catholique de la Loire formeront un grand village du Monde à la salle des fêtes de Feurs, place de la Boaterie. Deux témoins de l’association bolivienne CIPCA – Centre de recherche et de promotion paysanne seront présents. Les participants partageront sur leurs différences et sur ce qui les rassemble au-delà des frontières dans une ambiance conviviale.

Différents ateliers seront organisés toute la journée :

- Fois du monde : personnes accueillies, bénévoles, salariés, se retrouveront pour échanger sur ce qui les anime, sur ce qui fait sens pour eux.
- Cuisine et jardins du monde
- Artisanat et créations du monde
- Femmes du monde
- Enfants et Jeux du monde
- Concerts de musique du monde
- Défilé d’habits et de contes du monde

En présence de :
- Pamela Cartagena, responsable nationale de l’association CIPCA – centre de recherche et de promotion paysanne en Bolivie
- Placida Cuñapoxayai, jeune dirigeante indigène Guaraya de Bolivie

Cette journée est organisée à l’occasion de la campagne d’action internationale du Secours Catholique qui se déroule du 28 mai au 10 juin 2013. Une trentaine de partenaires du réseau mondial Caritas venus d’Afrique, d’Amérique latine, d’Asie et du Moyen Orient seront présents en France pour informer et sensibiliser le public, apporter leur éclairage sur la réalité de leur pays et sur la manière dont ils luttent pour plus de paix et de justice. Dans le contexte de crise actuel, où la défiance envers les étrangers est de mise, le Secours Catholique de la Loire réaffirme que la différence est une richesse. Car de la rencontre naissent la créativité et la solidarité. Nous nous rendons compte tous les jours que les personnes que nous accueillons sont confrontées à des difficultés croissantes. Mais ce public représente aussi une richesse culturelle diverse et précieuse, faisant le lien entre nos projets de solidarité locaux et internationaux

Présentation des intervenantes boliviennes

Placida CUÑAPOXAYAI, Dirigeante indigène Guaraya, municipalité d’Urubicha Placida a 32 ans. Elle a été formée dans le cadre de programmes soutenus par le Secours Catholique en Bolivie. C’est à 20 ans qu’elle a commencé à participer aux assemblées du peuple Guarayo. En 2006, elle est devenue Secrétaire à la Santé à la Coordination des peuples ethniques de la région de Santa Cruz au Sud- Ouest de la Bolivie. Elle a aussi participé au processus de réécriture de la constitution bolivienne, pour le contrôle et le suivi des propositions des paysans indigènes qui ont pu y être intégrées.
Aujourd’hui elle travaille au bureau central des femmes indigènes Guarayas sur ces thèmes : autonomie, gestion territoriale, droits des femmes.

Ruth Pamela CARTAGENA TICONA, Agronome, La Paz

Agronome de profession, elle a travaillé dans des municipalités rurales du Chiapas au Mexique et au ministère du développement durable de Bolivie. Au Centre de recherche et de promotion paysanne (CIPCA), elle a d’abord été technicienne de terrain pour mettre au point avec les paysans de l’Altiplano des productions agro-écologiques dans des conditions climatiques pourtant difficiles. Elle a ensuite dirigé le bureau de la région de Pando, dans l’Amazonie au Nord du pays. Elle y a accompagné des paysans dans un programme d’assainissement de la terre. Depuis 2011, elle est responsable de l’unité nationale du développement de CIPCA où elle est en charge de la planification, du suivi et de l’évaluation de l’organisation. Elle conseille aussi les bureaux régionaux sur l’action institutionnelle (plaidoyer) et les processus de développement.

CIPCA – Centre de recherche et de promotion paysanne

CIPCA a pris forme un après-midi d’octobre 1970 à l’initiative de trois Jésuites, avec comme objectif de soutenir les agriculteurs de Bolivie afin qu’ils deviennent les acteurs de leur propre développement et de leur intégration dans le pays. Pendant la dictature de Garcia Meza (1980-1982) une partie des documents et des fichiers du centre a disparu, même si plusieurs personnes ont essayé de les sauver au risque d’être arrêtées. CIPCA était au départ une organisation dépendante de la Compagnie de Jésus et en 1994 elle est devenue une organisation autonome sans but lucratif. Le travail de CIPCA est centré sur le développement rural, de manière à combiner la recherche avec l’action et le travail local avec le plaidoyer national. Dernièrement, CIPCA a beaucoup travaillé avec les organisations paysannes indigènes pour qu’elles deviennent parties prenantes des processus de changements juridiques et sociaux dans le pays, restant toujours fidèle à son statut de coordinateur de la société civile au service de la population rurale. http://cipca.org.bo/





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 04.06.2013 17:10 - Mis à jour le : 06.06.2013 14:50