Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Écologie > Encyclique « Laudato si’ » (Loué sois-tu)
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet Décrypytage de l’encyclique « Laudato si’ » (Loué sois-tu) par Mgr Dominique Lebrun

LE DÉCRYPTAGE DE MGR DOMINIQUE LEBRUN

Qu’est-ce que la Maison Commune ?

- Mgr Dominique Lebrun : C’est une conviction profonde des catholiques, un acte de foi : la terre et l’univers sont pour les humains une maison commune. Ils en ont la responsabilité. Plus que cela, comme dans une maison, le toit ou les fenêtres n’existent pas sans les murs (n. 138,155), tous les éléments de l’univers sont en relation de dépendance les uns vis à vis des autres.

Quel constat ?

- Mgr Dominique Lebrun : L’encyclique fait un constat sévère de notre style de vie. S’appuyant sur des données scientifiques, le pape souligne trois problèmes majeurs : celui de l’eau, de la biodiversité (déforestation en Amazonie par exemple) et du climat.
Ce constat de crise a un impact direct sur l’homme : dégradation sociale dans les villes, gestion des déchets, effets pervers des avancées technologiques (ce qu’Internet produit dans les relations humaines). Le pape souligne également les inégalités croissantes entre les hommes.

Que signifie "écologie intégrale" ?

- Mgr Dominique Lebrun : Le pape François souligne qu’on ne peut s’intéresser à la Création si on ne s’intéresse pas à sa plus belle création qui est l’homme. D’où l’idée d’une écologie intégrale qui intègre la nature et l’homme dans toutes ses dimensions. Le pape a des paroles inquiétantes qu’on peut résumer en une phrase : si on ne sait pas écouter le pauvre crier, on ne peut écouter la nature crier.
- Il y a des prises de conscience, certes, mais elles sont insuffisantes.

Un cri d’alarme du pape ?

- Mgr Dominique Lebrun : Cette encyclique est un vrai manifeste politique. Elle refuse le diktat de la technologie et de la finance. Elle réclame une autorité politique forte. Le politique doit gérer les progrès et les appétits financiers et doit se sentir soutenu par les citoyens qui doivent se manifester et faire pression. Le pape insiste même pour qu’il y ait une autorité mondiale comme il y a la Banque Mondiale, l’ONU...

Une encyclique pour tous ?

- Mgr Dominique Lebrun : L’encyclique dénonce les comportements égoïstes que nous avons les uns pour les autres et qui nous aveuglent. Elle s’adresse à notre conscience ! Mais surtout, elle demande à la raison humaine de prendre en compte ce que la science lui dit et qui rejoint ce que nous dit la Bible notamment dans le récit symbolique de la Création : l’homme est garant de cette Création. Le pape en appelle à tous les croyants. Ainsi, à la fin, elle propose deux prières, une pour tous les croyants qui croient en un Dieu créateur, et une deuxième pour les chrétiens.

Alors que faire ?

Il faut repenser la relation à la nature, à soi, aux autres, et à Dieu. Ces relations ne sont pas en concurrence mais s’ouvrent les unes aux autres. Le pape fait appel à la générosité, à l’effort, à l’inventivité... depuis la base jusqu’au sommet.
- " Cette encyclique est un appel à une véritable révolution culturelle. Elle m’a beaucoup touché !"






Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 16.11.2015 14:15