Accueil > Actualités > Reportages et photos
Chaîne d’Adoration eucharistique continue pour le diocèse

Don en ligne

Rejoindre le Monastère Invisible

galet De retour de Rome, les enfants de choeur témoignent de leur joie

Appelés plus communément les enfants de choeur, 2250 servants d’autel ont effectué un pèlerinage à Rome du 25 au 31 août 2012. 28 jeunes du diocèse de Saint-Etienne ont participé à ce grand rassemblement dont le programme, à la fois spirituel et culturel fut marqué par la rencontre avec le pape. De retour de Rome, ils donnent leurs premières impressions au micro de RCF.

Martin, Thomas, Benjamin, Nicodème, Guillaume, Bertil, Maxence, Emmanuel, Noé, Clément ont accepté de se prêter au jeu des questions réponses au micro de RCF. Claudette Debray a saisi sur le vif leurs premières impressions.

Pourquoi partir à Rome ? Quels étaient vos motivations ?
- Mieux connaître l’Histoire de l’Eglise ; visiter les monuments historiques de Rome, la Rome antique, les basiliques, la tombe de Pierre et de Paul. C’était aussi l’occasion de rencontrer beaucoup d’autres servants d’autel ou, pour certains, d’effectuer un premier pèlerinage. Et bien sûr, rencontrer le pape !

Que représente le pape pour vous ?

- La grandeur !
- Jésus-Christ sur terre !
- Le successeur de Pierre, quelqu’un de très important qui dirige l’Eglise avec les cardinaux et les évêques.
- Quelqu’un qui nous fait grandir dans la foi et la prière. Mais aussi quelqu’un de simple dans sa façon de s’exprimer et de s’habiller (quand il est venu nous voir). C’est un paradoxe par rapport aux messes qu’il a célébrées, où tout est immense !

Qu’avez-vous retenu de ce pèlerinage ? les paroles qui vous ont marqués ?

- Le pape a dit qu’il était important que nous soyons là, que nous servions la messe et aidions les fidèles à prier en rendant de notre mieux le service d’autel. Nous devons être à la fois simple et spirituel.
- On nous a dit également plusieurs fois de ne pas avoir peur de témoigner de notre foi. C’est vrai que c’est quelques fois difficile d’en parler autour de nous en raison des remarques désobligeantes que pourraient nous faire d’autres jeunes pas forcément chrétiens.
- Face à plus de 2000 servants d’autel, je me suis rendu compte que je n’étais pas tout seul. Je suis encore plus fier d’être chrétien !
- Ce pèlerinage était aussi l’occasion de découvrir des lieux importants à Rome, le Colisée, la basilique Saint Pierre, la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs, la cathédrale. C’est enrichissant !

Pourquoi êtes-vous devenus servants d’autel ?

- Pour moi, c’est une façon de m’occuper durant les célébrations, car, si j’aime bien aller à la messe, je suis un peu turbulent !
- Moi j’ai voulu devenir servant en voyant d’autres jeunes servir.
- C’est une façon de servir le Seigneur.
- C’est super ! J’invite ceux qui aiment bien aller à la messe à devenir servant d’autel. Il ne faut pas avoir peur.

Cela vous a-t-il invité à réfléchir à la possibilité de donner pleinement sa vie à Jésus comme prêtres, religieux, religieuses ?

- Un peu, en tout cas, cela me donne encore plus envie de servir la messe.
- Moi, je réfléchis beaucoup à la vocation, ce qu’est une vie de prêtre, cela m’intrigue vraiment et me donne envie d’aller plus loin.
- Oui, parfois, je me dis que j’aimerais devenir prêtre.
- Les témoignages que nous avons entendus nous ont expliqué comment réfléchir à la vie consacrée, comment savoir discerner l’appel. Les homélies aussi nous ont rappelé qu’on pouvait donner sa vie différemment, de façon particulière.
- Oui, j’aimerais bien devenir prêtre. Quand le prêtre prononce une parole, je la répète dans mon coeur. Plus je la répète, plus cela me donne envie de devenir prêtre.

F.Défrade d’après l’émission programmée mardi 11 septembre 2012 à 11 h 30 sur les ondes de RCF Saint-Etienne





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 06.09.2012 14:05 - Mis à jour le : 06.09.2012 14:13