Accueil > Actualités > Reportages et photos
Rejoindre le Monastère Invisible

Don en ligne

galet De nombreux témoignages rendent hommage à Mgr Joatton lors de ses funérailles

La célébration des funérailles de Mgr Pierre Joatton, évêque émérite du diocèse de Saint-Etienne, s’est déroulée mercredi 27 novembre 2013 en présence de 900 fidèles venus saluer une dernière fois un évêque proche des plus petits et des plus fragiles.

Le cardinal Barbarin a présidé la célébration

La messe était présidée par Mgr Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, entouré des évêques de Saint-Etienne (Mgr Dominique Lebrun), de Clermont-Ferrand, (Mgr Hippolyte Simon), de Viviers (Mgr François Blondel ) ; des vicaires généraux d’Annecy et Grenoble représentant leur évêque ; des supérieurs majeurs Sr Estelle de Notre-Dame de la Salette et Gilles Pelletier des religieux de Saint Vincent de Paul ; de nombreux prêtres et diacres.
Des officiels et des représentants des différentes confessions, étaient également présents.

Homélie de Mgr Dominique Lebrun

Dans son homélie, Mgr Dominique a souligné : " Pierre Joatton a mis son caractère un peu têtu au service d’obstinations centrales : la priorité de la personne et la priorité du Christ, la simplicité et la pauvreté, chemins d’Évangile, la confiance et la communion. Nous rendons grâce à Dieu pour l’amour, pour tout l’amour donné et reçu par Pierre Joatton depuis ses parents jusqu’aux quartiers populaires ou la fête des peuples, en passant par ses frères, ses sœurs et toute sa famille, par Antoine Chevrier et ses professeurs de mécanique ou de théologie, par ceux et celles qui l’ont servi de plus près, successivement et jusqu’à ses derniers instants, par les prêtres, les diacres, particulièrement ceux qu’il a ordonnés, les laïcs qu’il a envoyés en mission, tous ceux qu’il a confirmés, les fidèles rencontrés simplement comme les responsables de la vie politique, sociale, économique ligérienne, sans oublier les hommes et les femmes de Lyon, de Charnay ou d’ailleurs.

- Lire l’homélie de Mgr Dominique Lebrun

Bouquet de témoignages

La veille, au cours d’une veillée de prière, deux heures de beaux témoignages ont retracé les événements importants de la vie du Père Joatton et les relations qu’il a tissées avec sa famille, ses amis, ses paroissiens, ses confrères, les diocésains de Lyon puis de Saint-Etienne. En suivant les principales étapes de sa vie, voici quelques fleurs, parmi beaucoup d’autres :

La famille

Notre frère Pierre, le deuxième de la famille, - nous étions neuf enfants - est né à Lyon- Croix-Rousse le 20 juillet 1930. il a été fortement marqué par nos parents, profondément chrétiens, premiers témoins de la foi et premiers éducateurs des qualités que nous lui connaissons.
Baptisé le 24 juillet 1930 à l’église Saint-Bruno, élève des sœurs St Joseph de Cluny et des Chartreux, il s’engagera dans la jeunesse étudiante chrétienne et dans le scoutisme.
A dix huit ans, il a le projet de devenir prêtre. Mais il suivra d’abord une formation de mécanique générale puis exercera deux ans le métier de mécanicien automobile. Sa formation se poursuivra au séminaire du Prado et aux facultés catholiques de Lyon. Licencié en Théologie, il a été ordonné prêtre le 29 juin 1957, à la cathédrale Saint Jean, par le Cardinal Gerlier.
Il a su dire oui aux différents appels.
Il a été prophète dans notre famille pour les événements heureux ou malheureux.
Il nous a invités à porter un regard nouveau sur les prêtres qui nous entourent.
Il savait mettre en distance le faire et l’être.
Il connaissait les gens du fond du cœur et du fond de l’âme.
Il avait de beaux yeux bleus : un regard très profond.
« Si tu savais le don de Dieu » … c’est le cadeau qu’il nous a transmis le jour de son ordination.

A Lyon, dans son diocèse d’origine , il sera nommé :
- professeur de théologie au séminaire du Prado, à Limonest,
- responsable du catéchuménat sur un secteur de l’agglomération lyonnaise,
- aumônier d’Action Catholique Ouvrière,
- chargé du noviciat des frères du Prado
- curé de la Paroisse Notre Dame de l’Assomption à Lyon
- aumônier fédéral de l’Action Catholique des milieux Indépendants.
- vicaire épiscopal responsable des Services de l’Archevêché de Lyon
- vicaire général en 1982. A ce titre, il aura la charge de l’organisation de la venue du Pape dans la région de Lyon en 1986. Il en gardera un lien fort avec Jean-Paul II.
- Nommé évêque de Saint-Etienne en 1988, il est ordonné le 26 juin au Palais des Sports de Saint-Etienne où est accrochée au fronton ce mot de Saint Augustin : « Chrétien avec vous, évêque pour vous ».

Les chrétiens de son diocèse

Parmi tant d’autres voici quelques paroles entendues lors de la veillée de prière :
Il a été accueilli par les stéphanois : il a été heureux.
Très vite, il donne la voix à l’église des migrants.
Homme de Dieu il est allé à la rencontre des hommes : il a compris notre souffrance de marginaux et est venu à notre secours.
« Dans un rassemblement régional de jeunes issus de l’immigration, le père Joatton arrive et s’assoit discrètement au fond de la salle ; Il fait la ola avec eux, leur dit quelques paroles d’encouragement et part comme il est venu, discrètement : il a pris la place du service. »
Il lance la Fête des peuples : les chrétiens d’ici et d’ailleurs sont invités pour vivre une profonde communion et faire route ensemble.
Devenu président de la commission épiscopale de migrants il prend des positions publiques et courageuses pour défendre la dignité de toute personne humaine : « Fils et filles d’immigrés, nous avons besoin de vous. Ne laissons pas s’installer un climat de méfiance et d’insécurité – préparons ici en France et au-delà des frontières un avenir pour tout homme. »

Les quartiers populaires

Les quartiers populaires sont aussi l’objet de son attention.Sa spiritualité, héritée du Père Chevrier, le conduit naturellement vers les petites gens.

" Le centre est à la périphérie", disait-il souvent. "Ce qui se passe ici est porteur d’espérance".
- " Les pauvres ne sont pas une option de la pastorale, ils ont toute leur place dans nos communautés ".
- " Il faut accueillir les merveilles au cœur des fragilités".
- " Il faut regarder ce qui se vit en positif - les cahiers de l’espérance ont été écrits dans ce grand mouvement-".

Il aimait rencontrer les jeunes en situation de fragilité et dialoguer avec eux. Nous avons été témoins de gestes d’entraide et de solidarité remarquables entre chrétiens et musulmans.
Il nous a encouragés à être au plus proche des personnes de quartiers populaires.

Ses collaborateurs

Réformateur prudent mais résolu, il lance l’Eglise diocésaine de Saint Etienne dans une démarche de renouvellement des personnes et des structures à partir de 1994.
Trois principes le conduisent et doivent devenir ceux du diocèse :
-  " le chemin commence toujours par la solidarité " .
- " La paroisse est communion de communautés ".
- "Pas de grandes organisations mais des structures légères où les petits ont leur place ".

Le Père Joatton a souffert de n’être pas toujours bien compris en voulant faire passer la solidarité en premier, avant l’organisation du territoire.
Il publie, en 1996, des orientations diocésaines pour la solidarité, les communautés, les ministères et la formation. La vie du diocèse en sera profondément marquée. Les paroisses nouvelles, créées en 1999, s’appliquent encore aujourd’hui à mettre en œuvre ce renouvellement diocésain, pour mieux vivre la mission.
En 2006, il passe le relais à son successeur, le Père Dominique Lebrun.
Il exerce quelques responsabilités allégées au Séminaire provincial. Après avoir logé un temps chez les petites Sœurs des Pauvres de Lyon, il se retire à Rochetaillée où il est décédé ce vendredi 22 novembre.

Tous, hier soir, et chacun à sa manière, ont exprimé leur reconnaissance au Père Joatton et leur action de grâces à Dieu pour le pasteur qu’il a été. Avec eux, maintenant, nous lui disons « merci pour tout, Père JOATTON, et ensemble nous rendons grâces à Dieu.

Galerie photos

Sur http://lessor.fr/galeries-photos/?g...

photos © /G.Rivoire pour L’essor





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 05.12.2013 09:00 - Mis à jour le : 26.03.2014 07:59