Accueil > Actualités > Toutes les actualités
Inscription Pélé du Puy 2017

Don en ligne

galet D’André Bessette à Stanislaw Soltys : Six Bienheureux canonisés

C’est sur la place Saint Pierre que Benoît XVI a célébré la messe de canonisation des 6 bienheureux de l’Église romaine latine dimanche 17 octobre 2010 à Rome.

Mgr Dominique Lebrun et deux personnes de notre diocèse étaient présents. Au début de son homélie, le Saint-Père a expliqué que "la liturgie de ce dimanche nous offre un enseignement fondamental : la nécessité de toujours prier, sans jamais se lasser.

  • Stanislaw Soltys (au siècle Kazimierczyk), prêtre polonais chanoine du Latran (1433 - 1489), prêtre chanoine du Latran.
  • André Bessette, (au siècle Alfred), religieux canadien de la Congrégation de la Ste Croix (1845 - 1937).
  • Mary of the Cross MacKillop, (au siècle Mary Helen), religieuse australienne fondatrice des Soeurs de St Joseph du Sacré Coeur (1842 - 1909).
  • Giulia Salzano, religieuse italienne fondatrice des Catéchistes du Sacré Coeur (1846 - 1929).
  • Cándida María de Jesús Cipitria y Barriola (au siècle Juana Josefa), religieuse espagnole fondatrice des Filles de Jésus (1845 - 1912).
  • Battista Varano (au siècle Camilla), clarisse italienne (1458 - 1524).
JPEG - 103 ko
Six Bienheureux canonisés le 17 octobre 2010

André Bessette

Une histoire comme on les aime : celle d’un petit garçon issu d’un milieu peu favorisé, se battant pour grandir, mais surtout survivre, convaincu qu’un ange le protégeait, s’acharnant à poursuivre le chemin qu’il cherchait devant lui, ouvrant son cœur à tous ceux qui l’approchaient, finalement, reconnu et acclamé comme le saint qui enrichissait la vie de ceux qui l’approchaient.

C’est le vrai récit d’un homme de chez nous, à la vie aussi simple que merveilleuse, qui est devenu l’homme de millions de personnes sans jamais s’attribuer le moindre pouvoir, le moindre mérite. C’est grâce à sa confiance en quelqu’un de plus grand, de plus puissant que lui, qu’il pouvait soulager ses visiteurs. Soulager leur corps, souvent ; leur coeur, toujours. Il aimait et faisait aimer. Il conduisait à Dieu ceux qui savaient accueillir son grand ami, saint Joseph, dans leur vie. L’histoire d’un saint d’aujourd’hui, incarné dans notre histoire où il est resté présent et vivant. (extrait du livret de la célébration de canonisation du dimanche 17 octobre 2010)

Mary of the Cross MacKillop

Mère Mary MacKillop, première sainte australienne, "se consacra comme jeune femme à l’éducation des pauvres sur le terrain difficile et prenant de l’Australie rurale... Elle pourvut aux besoins de chaque jeune qui lui était confié, sans considérer ni sa condition ni sa richesse, lui fournissant une formation aussi bien intellectuelle que spirituelle. Malgré de nombreux défis, ses prières à Saint Joseph et son inépuisable dévotion au Sacré-Coeur de Jésus, auquel elle dédia sa nouvelle congrégation, ont donné à cette sainte femme les grâces nécessaires pour rester fidèle à Dieu et à l’Eglise. Par son intercession, que les disciples d’aujourd’hui continuent à servir Dieu et l’Eglise avec foi et humilité !" (source CEF)
Marie était infatigable dans son zèle pour les pauvres. Une de ses paroles préférées était la suivante : "Ne jamais voir un besoin sans faire quelque chose à ce sujet".
"Le dernier souvenir de Marie qu’ont gardé beaucoup de soeurs était celui de sa bonté. Ce n’était pas seulement la bonté qui se réfléchissait dans toutes les oeuvres dont elle a été responsables, ni la bonté d’une personne isolée et fière, mais la bonté que Saint Paul décrit dans sa première Lettre aux Corinthiens : "l’amour prend patience, l’amour rend service..." (extrait du livret de la célébration de canonisation du dimanche 17 octobre 2010)

Giulia Salzano

Giulia Salzano comprit bien l’importance de la catéchèse dans l’Eglise et, en unissant la préparation pédagogique à la ferveur spirituelle, elle se consacra à celle-ci avec générosité et intelligence, contribuant ainsi à la formation de personnes de tous les âges et de tous les milieux sociaux. Elle répétait à ses consoeurs qu’elle désirait faire le catéchisme jusqu’à la dernière heure de sa vie, démontrant de tout son être que si Dieu nous a créé pour le connaître, l’aimer et le servir en cette vie, il ne fallait rien faire passer avant cette mission. Que l’exemple et l’intercession de sainte Giulia Sarzano soutiennent l’Eglise dans son éternelle mission d’annoncer le Christ et de former d’authentiques consciences chrétiennes !" (source CEF)

Mère Cándida María de Jesús Cipitria y Barriola

Mère Cándida María de Jesús Cipitria y Barriola, espagnole, "vécut pour Dieu et pour ce qu’il désire le plus : parvenir à tous, porter à tous l’espérance qui ne vacille pas, tout spécialement à ceux qui en ont le plus besoin... Avec des ressources limitées, elle réussit à entraîner les autres soeurs à suivre Jésus et à se consacrer à l’éducation et à la promotion de la femme. C’est ainsi que naquirent les Filles de Jésus, qui trouvent aujourd’hui en leur fondatrice un modèle de vie très élevé à imiter, et une mission passionnante à poursuivre dans les nombreux pays où sont arrivés l’esprit et le désir ardent d’apostolat de Mère Cándida". (source CEF)

Battista Camilla Da Varano

Sainte Battista Camilla Da Varano témoigna jusqu’au bout le sens évangélique de la vie, spécialement en persévérant dans la prière... Sa vie, totalement immergée dans les profondeurs divines, fut une ascension constante dans la voie de la perfection, avec un amour héroïque envers Dieu et le prochain. Elle fut marquée par de grandes souffrances et des consolations mystiques... A une époque où l’Eglise souffrait d’un relâchement des moeurs, elle parcourut de manière décidée la voie de la pénitence et de la prière, animée par l’ardent désir de renouvellement du Corps mystique du Christ. (source CEF)

Stanislaw Soltys

Toute sa vie était liée à l’Eucharistie...particulièrement...au travers de l’amour ardent pour le Christ présent sous les espèces du pain et du vin... ; au travers de la pratique de l’amour du prochain, dont la source et le signe est la communion". (source CEF)

Voir aussi

- La Toussaint : fête de tous les saints

- La sainteté, réservée à une élite ?

Quelques photos de la célébration

- Photos ©/ Diocèse de Saint-Etienne (S.R) - Un clic sur la vignette pour agrandir l’image.





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 27.10.2010 22:30 - Mis à jour le : 24.10.2011 14:59