Accueil > Agenda diocésain
Fête de l’éveil à la foi

Don en ligne

galet Concert de Pâques à l’église Saint Louis avec les solistes du centre de musique sacrée du Puy

L’AROSL, association pour la renaissance de l’orgue de saint-Louis à Saint-Etienne organise son prochain concert le samedi 22 avril 2017 à 15 heures à l’église saint-Louis à Saint-Etienne. C’est l’ensemble de solistes du Centre de musique sacrée du Puy, sous la direction de Julien Courtois, qui sera l’invité de ce concert. Entrée libre.

Une très bel ensemble composé de solistes vocaux et instrumentaux, professionnels ou amateurs de haut niveau, et qui est spécialisé dans la musique ancienne.

Bach au programme du concert du 22 avril sur le thème de Pâques

L’association Renaissance de l’orgue de saint-Louis à Saint-Etienne organise son prochain concert sur le thème de Pâques le samedi 22 avril, à 15 heures à Saint-Etienne. Une très belle affiche pour ce concert spirituel, puisque c’est l’ensemble de solistes du Centre de musique sacrée du Puy qui en sera l’invité.

Créé en 1997 à l’initiative de Mgr Henri Brincard, alors évêque du Puy , le Centre de musique sacrée a pour mission essentielle d’assurer la conservation et la valorisation de l’important fonds manuscrit découvert à la cathédrale. Une mission qui se traduit par quatre actions, à savoir valoriser, former, animer et chanter, et pour lesquelles il est fait appel à des solistes professionnels ou amateurs de haut niveau. Ces solistes sont dirigés par Julien Courtois depuis 2013, à travers un ensemble à géométrie variable associant chanteurs et instrumentistes. Ils se produisent particulièrement pour temps de la Passion ou Pâques.

Deux très belles cantates de Jean-Sébastien Bach seront au programme du samedi 22 avril à l’église saint-Louis. La cantate BWV 12, les pleurs et les lamentations, les tourments et le découragement a été écrite pour le troisième dimanche après Pâques (le jubilate) et Bach la dirigea la première fois le 22 avril 1714 (tout juste 303 ans !) dans la chapelle ducale du château de Weimar. Le texte est attribué à Salomon Franck. La seconde cantate est la BWV 4, Christ gisait dans les liens de la mort, a été exécutée la première fois le 24 avril 1707, jour de Pâques. Cette œuvre de jeunesse a été composée sur un texte de Martin Luther. Le texte suit stricto sensu le poème du cantique que Martin Luther a adapté d’un poème du XIè siècle attribué au chapelain Wipo de Bourgogne.

Au programme également de ce concert, la Toccata en fa BWV 540 jouée à l’orgue par Frédérique Gros, ainsi que le Choral Christ lag in Todesbanden de Scheidemann interprété à l’orgue par Michel Trémoulhac .





Version imprimable de cet article Version imprimable


Publié le : 12.11.2015 09:08 - Mis à jour le : 03.04.2017 16:55